crotte

 

définitions

crotte ​​​ nom féminin

Excrément solide. Des crottes de lapin. —  familier Crotte de bique : chose sans valeur.
familier Crotte !, interjection de dépit. ➙ flûte, merde, zut.
Crotte de chocolat, bonbon de chocolat.
vieux Boue (➙ crotter).
 

synonymes

crotte nom féminin

excrément, étron, caca (langage des enfants), merde (très familier), colombin (familier, vieilli)

[de cheval] crottin, [de vache] bouse, [d'oiseau] fiente

[vieilli] boue, fange, saleté

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « crotte »

Crois-tu donc que ce soit gai pour moi de nous voir, toi, en haut, à te pavaner dans la lumière, moi, en bas, à patauger stupidement dans la crotte ?...Octave Mirbeau (1848-1917)
Les boiseries et les carreaux de la vitrine, qu'on oubliait de laver, restaient du haut en bas éclaboussés par la crotte des voitures.Émile Zola (1840-1902)
Comment, quand on aime une femme la laisse-t-on patauger dans la crotte et risquer de se casser les jambes en allant à pied.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et les robes de mousseline blanche, que l'on troussait le plus haut possible, maintenant molles, fripées, s'emplissaient de crotte.Pierre Loti (1850-1923)
Le lendemain, en arrangeant la chambre, elle s'en était aperçue au poil collé sur la couverture et à la crotte qui décorait la courtepointe.Louis Pergaud (1882-1915)
On n'aime pas, quand on est dans la crotte, recevoir un rayon en plein sur la tête.Émile Zola (1840-1902)
Quand je l'ai ramassé dans la boue, ce beau monsieur panné, couvert de sales dettes... affiché à son cercle... quand je l'ai sauvé de la crotte... ah !Octave Mirbeau (1848-1917)
Quant à moi, le fait est que mes pantalons sont doués d'un talent extraordinaire pour attirer la crotte.Paul Féval (1816-1887)
Au bout de cinq cents pas, le pauvre diable avait de la crotte jusqu'à l'échine.Paul Féval (1816-1887)
Mais ce sont de ces choses qu'on ne se dit jamais, surtout quand on est dans la crotte.Émile Zola (1840-1902)
Les chemins sont couverts d'une boue gluante, qui se colle aux semelles, et nous préférons geler dans la nacelle que patauger dans la crotte.Gaston Tissandier (1843-1899)
Puis il laboure, somnolent, entre les deux bras de la charrue, le nez au derrière d'un cheval ou d'un bœuf écaillé de crotte.Jules Renard (1864-1910)
Malgré sa belle tenue, il avait toujours ses grands souliers montueux, et le bas de son pantalon noir gardait d'importantes marques de crotte.Paul Féval (1816-1887)
Alors, l'enfer recommença, une vie enfoncée davantage dans la crotte, sans coin d'espoir ouvert sur une meilleure saison.Émile Zola (1840-1902)
Eh bien, un bon frère, dans ce cas-là, aurait déjà songé à ses parents ; il ne les laisserait pas dans la crotte, comme tu nous y laisses.Émile Zola (1840-1902)
Il leur semblait qu'ils venaient d'être riches, et qu'ils retombaient d'un coup dans leur crotte.Émile Zola (1840-1902)
Aujourd'hui ce qui salit le poëte et le philosophe, ce n'est pas la pauvreté, c'est la vénalité ; ce n'est pas la crotte, c'est la boue.Victor Hugo (1802-1885)
Je suis sûr que vous êtes noires comme du charbon, que vous puez la crotte, le fumier et la fumée, qu'on ne saurait par où vous prendre sans se gâter.Denis Diderot (1713-1784)
Le matin, *** est venu m'apprendre, par une pluie affreuse et à travers la crotte, que mon plafond avait fait fiasco hier soir...Eugène Delacroix (1798-1863)
Quand ils me verront dans la crotte, ils diront que je sais bien cacher ma fortune.Stendhal (1783-1842)
Afficher toutRéduire

Exemples de « crotté »

Lourd, usé, crotté, il semblait durci au feu, après avoir été trempé aux bourbiers des rues.Joséphine Marchand (1861-1925)
On a dit qu'elle avoit emprunté des jupes, et qu'au bord crotté on avoit reconnu qu'elle les avoit portées.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Il y a là-dedans des lettres auxquelles je tiens, mais je ne puis pas arriver crotté comme ça !Jules Vallès (1832-1885)
Cet équipage était crotté d'un long voyage et derrière sa caisse se bouclait une pyramide de malles.Paul Mahalin (1838-1899)
Cette fois il arrivait moucheté de perles et d'acier, coiffé de frais, chaussé comme un ange, d'autres fois crotté et trempé jusqu'aux os, et tout cela par boutade.Mademoiselle Mars (1779-1847)
Il s'estoit advisé de se piquer de noblesse dés qu'il avoit eu le moyen d'atteller deux haridelles à une espece de carrosse tousjours poudreux et crotté.Antoine Furetière (1619-1688)
Son père le mena tout crotté chez le roi, et on dérogea, pour cette fois-là, à l'étiquette qui défendait aux uniformes de se montrer à la cour.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
En définitive, ce brave monsieur aux lunettes d'or, malgré ses souliers-bateaux et son pantalon crotté, pouvait bien être plus qu'un avoué ou même qu'un avocat.Paul Féval (1816-1887)
Le cheval est crotté jusqu'à moitié du ventre, le vêtement de chasse, en gros drap, a fait plus d'une campagne, mais la chasseresse est jeune.René Bazin (1853-1932)
Un chien marche devant l'homme, un assez grand chien à longs poils et horriblement crotté.Judith Gautier (1845-1917)
Le père conclut donc l'affaire ; mais quand ce fut à se voir, cet homme y alla sottement en grosses bottes et tout crotté, en arrivant de la campagne.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Un vrai chien crotté, quand elle sortait de là dedans, trempée, montrant sa chair bleuie.Émile Zola (1840-1902)
Elle permettait que l'on vînt en bottes et crotté ; elle exigeait, ces soirs-là, qu'on ne la traitât pas en femme.Alphonse Karr (1808-1890)
Tel que vous le voyez, il est déjà crotté, à la porte d'un de ses amis, dès les sept heures du matin, en hiver.Stendhal (1783-1842)
Comme ces voies sont boueuses et mal entretenues sous cette vilaine république... excusez-moi... je suis toute crotté... je me sauve chez moi.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Et là-dessus il développe son idéal, un idéal à la fois si turc, et si crotté, qu'on le plaisante.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Et un pauvre petit chat, galeux et crotté, est aussi venu d'instinct s'aligner avec ces échantillons de misères.Pierre Loti (1850-1923)
Puis, c'était un ivrogne qui passait festonnant sur la chaussée, ou un masque crotté qui se glissait comme une ombre honteuse, le long des maisons.Émile Gaboriau (1832-1873)
J'étais crotté de manière à ce que ce fût là une charmante plaisanterie de commis voyageur.George Sand (1804-1876)
Il était hirsute, d'ailleurs, crotté, et, sauf qu'il n'avait pas de collier, on l'aurait pris pour un socialiste de gouvernement.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CROTTE » s. f.

Ordure, bouë, fange qui est dans les ruës, & dans les chemins, quand il a pleu. On ne sçauroit marcher pendant la pluye, qu'on ne soit plein de crottes. Les Persans ne sçauroient souffrir une seule crotte sur leurs habits ; ils se tiennent immondes, quand cela leur arrive. Nicod derive ce mot de crusta ; Menage de creta, ou terre gluante & tenace.
 
CROTTE, se dit aussi des excrements des animaux, quand ils sont durs, secs & menus. Des crottes de souris, de lapins, de lievres, de chats, &c. Les crottes de fouïne sentent bon. Cet homme est si constipé, qu'il n'a pû faire qu'une petite crotte.
Drôles d'expressions Être gêné aux entournures Être gêné aux entournures

Être gêné aux entournures : être mal à l’aise, se sentir gauche ; être incommodé dans son activité.

Alain Rey 12/05/2020