seoir

 

définitions

seoir ​​​ verbe intransitif

littéraire Convenir. Cette robe vous sied à merveille. ➙ seyant. —  impersonnel Comme il sied (➙ séant); comme il vous siéra.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

il sied / elle sied

ils siéent / elles siéent

imparfait

il seyait / elle seyait

ils seyaient / elles seyaient

passé simple
futur simple

il siéra / elle siéra

ils siéront / elles siéront

 

synonymes

seoir à verbe intransitif

aller (bien) à, convenir à

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vous y poriés seoir et perdre le temps d'un 5 an, ançois que vous le peuissiés avoir par force.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Messeoir se conjugue comme seoir, et s'emploie aux mêmes temps.Thomas Maguire (1776-1854)
Puis, c'est lui, à qui tous font honneur, le faisant seoir le plus dignement & le premier : & de fait, il chemine en prélat, après tous les autres membres, allant en procession.François Béroalde de Verville (1556-1626)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SEOIR » v. n.

fort irregulier. Estre sur un siege en une posture où le corps est plié en trois, & posé plus sur les cuisses que sur les jambes. Dieu a fait seoir son Fils à sa dextre. On fait seoir & couvrir ceux à qui on veut faire honneur. On l'a fait seoir à table. On l'a fait seoir parmi les Juges.
 
SEOIR, signifie aussi, Estre assemblé pour deliberer, juger, decider. En ce temps-là les Grands Jours seoient à Clermont. Le Parlement va seoir au Chastelet, lors de la visite des prisonniers.
 
SEOIR, se dit aussi à l'impersonnel, & signifie, Avoir bonne grace, convenir & s'accorder avec les circonstances & conjonctures presentes. La gravité sied bien à un Magistrat, à un vieillard. Il sied bien à la jeunesse d'estre gaye. Les plumes siéent bien à un cavalier. Il sied mal à un Ecclesiastique d'être libre en paroles. St. Amant a dit dans sa Rome ridicule :
 
Il vous sied bien, Monsieur le Tibre,
 
De faire icy tant de façon, &c.
 
SIS, ISE. part. pass. & adj.
 
On dit au Palais, qu'une maison est si se & située en un tel endroit, pour dire, placée & assise.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020