Email catcher

convenir

définitions

convenir ​​​ verbe transitif indirect

(auxiliaire avoir)
Convenir à (qqch.) : être approprié à (qqch.). Les vêtements qui conviennent à la circonstance. sans complément Cela pourrait convenir. ➙ aller.
Convenir à (qqn), être agréable ou utile (à qqn) ; être conforme à son goût. ➙ agréer, plaire. J'irai si ça me convient.
impersonnel Il convient : il est conforme aux usages, aux nécessités, aux besoins. Il convient d'y aller, que vous y alliez (→ il faut, il est à propos).
(auxiliaire être (littéraire) ou avoir) Convenir de
(sujet singulier) Reconnaître la vérité de ; tomber d'accord sur. ➙ avouer, reconnaître. Vous devriez en convenir. Convenir que (+ indicatif ou conditionnel). Je conviens que c'est, que ce serait prudent. ➙ admettre.
(sujet pluriel) Faire un accord, s'accorder sur. ➙ s'entendre ; convention. littéraire (auxiliaire être) Ils sont convenus d'une date. Nous sommes convenus de (+ infinitif). ➙ décider. courant (auxiliaire avoir) Ils ont convenu d'y aller. passif Il a été convenu que : on a décidé que. locution Comme convenu : comme il a été décidé, comme prévu. Nous ferons comme convenu.

se convenir ​​​ verbe pronominal

Être approprié l'un à l'autre, se plaire mutuellement.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je conviens

tu conviens

il convient / elle convient

nous convenons

vous convenez

ils conviennent / elles conviennent

imparfait

je convenais

tu convenais

il convenait / elle convenait

nous convenions

vous conveniez

ils convenaient / elles convenaient

passé simple

je convins

tu convins

il convint / elle convint

nous convînmes

vous convîntes

ils convinrent / elles convinrent

futur simple

je conviendrai

tu conviendras

il conviendra / elle conviendra

nous conviendrons

vous conviendrez

ils conviendront / elles conviendront

synonymes

convenir verbe transitif indirect

faire l'affaire, faire la rue Michel (familier, vieilli)

être à propos, être opportun

convenir à

plaire à, aller à, arranger, être au gré de, botter (familier), chanter à (familier), agréer à (littéraire)

s'accorder avec, aller à, cadrer avec, correspondre à, coller avec (familier), seoir à (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si vous deviez vous reconvertir dans ce passionnant domaine d'activités, quel métier pourrait vous convenir ?Capital, 13/06/2020, « Quel artisan pourriez-vous être ? »
Je n'ai donc aucune difficulté à convenir de la nécessité d'avancer dans ce domaine crucial.Europarl
Cette notion implique une réorientation allant dans le sens d'une norme transculturelle qui puisse s'appliquer et convenir à tous.CONFLUENCES Méditerranée, 2002, Abderrahmane Koudjil (Cairn.info)
Cette politique n'eût pu sans doute convenir longtemps à une grande nation, mais elle n'était pas alors sans certains avantages.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Il n'en voulait pas convenir avec lui-même, et il en convenait avec moi à son insu.George Sand (1804-1876)
C'est à convenir de ces points qu'avaient été employés les huit ou dix premiers jours de l'entrevue.Adolphe Thiers (1797-1877)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONVENIR » v. n.

Advouër, être du même sentiment. Tous les peuples conviennent que les sacrileges, les meurtres, les adulteres sont de grands crimes. Ce qui fait la difficulté des jugements, c'est que les Advocats ne conviennent point de leurs faits, ne veulent jamais convenir de la verité.
 
CONVENIR, signifie aussi, Nommer chacun de sa part quelqu'un pour être juge d'un different. Il faut convenir d'experts pour faire cette estimation. Ils ont convenu d'arbitres, entre les mains desquels ils ont compromis.
 
CONVENIR, signifie aussi, Traitter, contracter. Ils sont convenus de prix pour l'achat de cette maison. Les futurs espoux sont convenus de telles clauses & conditions pour leur mariage. Les Plenipotentiaires sont convenus de faire un tel traitté.
 
CONVENIR, signifie aussi, Avoir de la proportion, de la ressemblance, quadrer. L'advis de cet espion convient, quadre fort bien à ce qu'on nous mande d'ailleurs. La deposition de deux témoins qui conviennent, qui sont conformes, font une preuve. Ce passage de la Genese convient, a du rapport avec celuy de l'Evangile. Ce passement ne convient pas avec cette estoffe.
 
CONVENIR, signifie aussi, Estre propre, sortable, bienseant. Cet homme est fort habile, une grande charge luy conviendroit bien. Ces discours ne conviennent pas, ne sont pas bienseants à un homme de sa robbe. Adam donna à tous les animaux des noms qui leur convenoient, à chacun selon son espece. Vous luy donnez des qualitez qui ne luy conviennent point. L'avoine est un aliment qui convient au cheval, & qui ne convient pas au chien.
 
CONVENIR, se dit aussi en Grammaire & en Logique. Il faut que le nom substantif & l'adjectif conviennent en genre, en cas, & en nombre. Il faut que l'attribut convienne au sujet, l'épithete à la chose.
 
CONVENIR, en termes de Palais, signifie, Assigner en Justice, former une demande contre quelqu'un. Il a été convenu, assigné en declaration d'hypotheque.
 
CONVENIR, se dit aussi en matiere de deliberations. On fut long-temps à deliberer sur ce qu'il convenoit de faire en une telle conjoncture. On trouva qu'il convenoit, qu'il étoit expedient de raser la place qu'on ne pouvoit deffendre.
 
CONVENIR, à l'impersonnel, signifie, Il faut. Il convient deduire la despense de la recepte. Dans ce partage il m'en convient tant pour ma part.
 
CONVENU, UË. part. & adj. Les experts convenus, les arbitres convenus ont rapporté, ont jugé, &c.
Drôles d'expressions Avoir un cœur d'artichaut Avoir un cœur d'artichaut

«Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point », dit-on parfois à propos d’un amoureux déraisonnable...

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 10/02/2022