sirop

 

définitions

sirop ​​​ nom masculin

Solution de sucre dans de l'eau, du jus de fruit… Sirop d'orgeat. —  Sirop pharmaceutique. Sirop contre la toux. —  au figuré, familier Cette musique, c'est du sirop (➙ sirupeux).
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Berthe, qui avait achevé son pain, trempait un doigt dans le verre, pour finir son sirop.Émile Zola (1840-1902)
Ma belle-mère, mes belles-sœurs qui étaient venues me chercher, n'ont pas fini leur verre de sirop et retardent tout le départ...Pierre Loti (1850-1923)
Le sirop d'orgeat était de la partie ; il était de tradition avant que la tasse de thé ne fût devenue à la mode.Jules Massenet (1842-1912)
Maman, dit-elle, en essayant de briser sa voix, nous n'avons pas de sirop à la maison.Éléonore de Vaulabelle (1801-1859)
Je suis horrifiée que l'on retrouve de l'acétate de médroxyprogestérone jusque dans du sirop de glucose et des boissons rafraîchissantes.Europarl
Voyons, voyons, au lieu de nous attendrir inutilement sur mon sort, si tu nous offrais un peu de sirop ?René Bazin (1853-1932)
Voilà deux mois que je cherche à tirer quelque chose de la groseille, dont on n'a fait jusqu'ici que du sirop ... eh bien !Guy de Maupassant (1850-1893)
Etoilette recevoit tout avec un air de bonté & de reconnoissance qui enchantoit chacun, & personne ne s'en retournoit sans avoir pris du café au lait, ou du sirop de groseilles.Antoine Hamilton (1664-1720), Jacques Cazotte (1719-1792) et Henriette-Julie de Castelnau de Murat (1670-1716)
C'est bien peut-être pourquoi la colonelle sucrait si fort son thé, qu'elle prenait à l'état de sirop alcoolisé.Jules Claretie (1840-1913)
Seules, les consommations étaient devenues plus modernes et, quand elle demanda du sirop de groseille, on lui répondit, avec un peu de mépris, « qu'on n'en servait pas ici ».Aimery de Comminges (1862-1925)
Ainsi à 2 heures 1/2 il entre au café prendre un verre de sirop et ne veut pas que je l'accompagne.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Après quelques heures d'ébullition sur un bon feu, qui faisait autant de bien aux opérateurs qu'à la substance opérée, celle-ci s'était transformée en un sirop épais.Jules Verne (1828-1905)
Il m'ordonna beaucoup de choses : du repos et de fortes doses de sirop de digitale.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Tiens, ajouta-t-il en montrant la fiole de sirop, je ne mentais pas, va... j'ai bu....Henry Murger (1822-1861)
On comprend cette vogue, lorsqu'on voit qu'à l'aide de dix ou douze cuillerées de ce liquide édulcoré avec du sirop, on s'engageait à guérir presque tous les malades.Charles Anglada (1806-?)
J'indiquerai plus loin le parti que j'ai tiré, pour certaines fabrications, telles que le sirop et le sucre provenant des raisins secs, de cette particularité bien naturelle.Joseph Audibert (1854-1921)
Il fit tiédir de l'eau qu'il versa dans une tasse, avec un peu de sirop.Victor Tissot (1845-1917)
Ils prétendent aussi qu'on doit les blanchir pour rien, leur donner du vin et du sirop pour faire de la limonade ; enfin ils font les réclamations les plus absurdes.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Nous n'avons pas de papier de tournesol ; mais, tenez, voilà qu'on apporte le sirop de violettes que j'ai demandé.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
D'ailleurs, il s'était assez bien conduit ; son gilet seul avait une grande tache de sirop, attrapée sans doute au café.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SYROP » s. m.

Terme de Pharmacie. C'est une composition ou liqueur agreable d'une consistence un peu épaisse, qui est extraite des eaux, des sucs ou des teintures des fruits ou des herbes, cuitte & assaisonnée de sucre ou de miel. On fait des syrops de rose, de pas d'asne, de violettes, de capillaires, d'absynthe, de jujubes, de pavot, de pommes, de fleurs de pescher, de nymphea, de myrthe, d'oeuillets, d'armoise, &c. On en fait aussi de tortuë de bois, de chicorée, de rheubarbe, &c. On fait aussi des syrops emetiques, lienteriques, antinephretiques, &c. Ce mot vient de syrupus, qui est pris de l'Arabe schirab, qui signifie potion, d'où les Espagnols ont fait xaropar, pour dire medeciner. Menage. D'autres le derivent du Grec syro, qui signifie je tire, & de opos, qui signifie suc.
 
SYROP DE SAPOR, est un fameux syrop de pommes, ainsi nommé de Sapor Roy des Perses qui vainquit l'Empereur Valerien, parce qu'on tient qu'il a été inventé par luy, ou pour luy. Il a pour base des pommes odorantes avec des sucs de buglosse, d'anis, de safran, &c. Voyez en la preparation chez Mesué. On fait des syrops cholagogues, phlegmagogues, & menalogogues, pour purger la bile, le phlegme ou la melancolie.
 
SYROP, est aussi la liqueur qui reste aprés qu'on en a tiré les confitures qu'on veut faire secher, & dans lequel on laisse celles qu'on veut conserver liquides. On fait cuire les confitures jusqu'à ce qu'elles soient en consistence de syrop.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020