Email catcher

soûlard

Définition

Définition de soûlard ​​​ , soûlarde ​​​ adjectif et nom

familier Ivrogne. ➙ soûlaud. var. saoulard ​​​ , saoularde ​​​ ou ro soulard ​​​ , soularde ​​​ .

Exemples

Phrases avec le mot soûlard

A quoi servait-il, ce soûlard ?Émile Zola (1840-1902)
Mais c'est un soûlard qui apporte la véritable compréhension de l'ambivalence de ce quartier où se jouent des conflits universels : il vilipende les voyous sans lâcher sa bouteille de bière.Africultures, 2006, Olivier Barlet (Cairn.info)
Son soûlard fricassait pour sûr la quinzaine avec les camarades, chez les marchands de vin du quartier.Émile Zola (1840-1902)
Le soûlard, hébété, sembla se résigner à son divorce inattendu ; d'ailleurs la communication avec la rive venait d'être rompue.Georges Eekhoud (1854-1927)
Et avec ça des manières, une bourgeoise qui vous traite de soûlard, une boutique où il est défendu de cracher...Émile Zola (1840-1902)
Ça n'était pas juste, son accident ; ça n'aurait pas dû lui arriver, à lui un bon ouvrier, pas fainéant, pas soûlard.Émile Zola (1840-1902)
Ce sacré soûlard était sa préoccupation, une peur sourde mêlée à une envie de savoir.Émile Zola (1840-1902)
Les gens bien élevés n'avaient pas besoin de payer pour les soûlards.Émile Zola (1840-1902)
Tout en piaillant de la sorte, la soûlarde avait quitté son perchoir et s'avançait en titubant sur la pente du toit.Albert Cim (1845-1924)
Seulement, les uns assuraient qu'il était seul, tandis que les autres l'avaient rencontré en compagnie de sept ou huit soûlards de son espèce.Émile Zola (1840-1902)
Que se passe-t-il alors qui pourrait s'apparenter à une performance collective particulière au cœur même de la bringue de soûlards ?Chimères, 2017, Véronique Nahoum-Grappe (Cairn.info)
Planté entre deux tombes, il se tenait immobile, ses regards se noyaient d'un rêve, sa face entière de crucifié soûlard exprimait la mélancolie finale de toute philosophie.Émile Zola (1840-1902)
On tâchait seulement de les asseoir par terre, sans trop les abîmer : un soûlard, c'est sacré !Romain Rolland (1866-1944)
Puis, il glissa, se vautra là-dedans, les cuisses ouvertes, si peu convenable, que jamais soûlard, étalé en travers d'une rue, n'a dégoûté à ce point les gens.Émile Zola (1840-1902)
Nana ne répondait pas, restait toute blanche, regardait le poêle froid, la table sans assiettes, la pièce lugubre où cette paire de soûlards mettaient l'horreur blême de leur hébétement.Émile Zola (1840-1902)
Le mouvement du soûlard qui ne craint rien et se trouve d'un coup prêt à l'escarmouche est finement indiqué.Auguste Angellier (1848-1911)
Le quartier lui semblait propre, à part une bonne moitié des soûlards dont on aurait pu débarrasser les ruisseaux.Émile Zola (1840-1902)
Jérémie, le col desserré, prenait des poses de soûlard, une jambe étendue, un bras tombant ; et de l'autre main il tenait ses dominos.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de SAOULARD, ARDE adj.

Qui a coustume de se saouler. Ce mot est bas.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots La naissance du « cool » La naissance du « cool »

C’est en écoutant le dernier album d’Orelsan, et plus particulièrement la chanson Casseurs Flowter Infinity, que l’on s’est fait la réflexion simple,...

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 13/07/2022