ivrogne

 

définitions

ivrogne ​​​ adjectif et nom

Qui a l'habitude de s'enivrer et en témoigne par son comportement. ➙ alcoolique. —  nom C'est un vieil ivrogne, une vieille ivrogne (féminin, vieux une ivrognesse ​​​ ). ➙ familier poivrot, soûlard. Serment d'ivrogne, qui ne sera pas tenu.
 

synonymes

ivrogne

adjectif

alcoolique, éthylique, intempérant, buveur, dipsomane (Médecine)

nom

alcoolique, robineux (Québec), alcoolo (familier), picoleur (familier), pilier de bar, de bistrot (familier), pochard (familier), poivrot (familier), sac à vin (familier), soiffard (familier), soûlard (familier), soûlot (familier), soûlographe (familier), soûlon (familier, région.), biberonneur (familier, vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Par moments, ils descendaient du trottoir, pour laisser la place à un ivrogne, tombé là, les quatre fers en l'air.Émile Zola (1840-1902)
Mais les années s'écoulaient, il restait chauffeur, jamais maintenant il ne passerait mécanicien, sans conduite, sans bonne tenue, ivrogne, coureur de femmes.Émile Zola (1840-1902)
Les impressions de l'ivrogne sont suivies dans la perfection et toujours traduites par un geste, par un mouvement, quelque chose de concret.Auguste Angellier (1848-1911)
Je vais devenir un sac à vin, un ivrogne, un épicurien dans le genre du caveau...Eugène Sue (1804-1857)
Maman, en faisant l'ivrogne, avait une figure si drôle que tout le monde en a ri si fort qu'on ne s'entendait plus.Maurice Fleury (1856-1921)
L'ivrogne, blotti contre le mur, ne remuait plus ; et le prêtre restait sur sa chaise, plongé dans ces ténèbres, qui noyaient sa colère.Guy de Maupassant (1850-1893)
L'homme s'approcha des sergents de ville, comme pour les aider à maintenir l'ivrogne qui se débattait.Émile Zola (1840-1902)
Elle n'avait aucune souvenance de ce qu'elle avait fait, ni de ce qui s'était passé : ainsi qu'un ivrogne au réveil ne conserve aucune idée des folies de son ivresse.Pétrus Borel (1809-1859)
Mais ce n'était sans doute qu'une maladresse d'ivrogne, car il l'entendait, dans le bruit, ricaner très haut, casser son charbon, à coups de marteau exagérés, se battre avec la pelle.Émile Zola (1840-1902)
Tout à coup un ivrogne traversa en zigzag le trottoir ; – et à propos des ouvriers, ils entamèrent une conversation politique.Gustave Flaubert (1821-1880)
Les autres, il le comprenait fort bien, devaient avoir d'autres distractions bien plus raffinées, une gaîté toute différente que celle de l'ivrogne regagnant son logis en chantant.Émile Gaboriau (1832-1873)
Un ivrogne s'endormit une fois en ce lieu et se réveilla au milieu de la nuit.Guy de Maupassant (1850-1893)
Comme je vous l'ai dit, l'ivrogne avait tant bu à votre office qu'il ne pouvait plus se tenir à cheval.Eugène Chavette (1827-1902)
Tout s'offre subitement à la mémoire ; et l'ivrogne qui ne sait rien de ce qui s'est passé depuis vingt-quatre heures, n'a pas achevé d'ouvrir les paupières, qu'il est au fait.Victor Hugo (1802-1885)
Parvenu au milieu de la pièce, il s'arrêta, vacillant, et parut un instant plongé dans une profonde méditation d'ivrogne ; puis sa figure s'épanouit en un large sourire.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
C'était l'ivrogne qui a gardé le souvenir d'un mauvais cabaret où il a bu une bonne pinte.Arsène Houssaye (1815-1896)
Un homme qui ne s'enivre jamais, lorsqu'il se sent très affaibli, absorbera, sans se faire mal, des quantités d'eau-de-vie à noyer un ivrogne.Lord Rosebery (1847-1929), traduction Augustin Filon (1841-1916)
Puis, lorsque l'ivrogne les avait dépassées, elle se relevait, et toutes le suivaient en pouffant de rire.Émile Zola (1840-1902)
Et il n'y a pas de femme désirant une parure, de solliciteur demandant une place, qui emploient plus de détours, plus de paroles doucereuses, plus de flatteries que l'ivrogne.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Il quitte un homme de génie ou une femme d'esprit pour causer avec une pécore titrée ou un lord ivrogne.Hippolyte Taine (1828-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « YVROGNE, ESSE » s. m. & f. & adj.

Qui a accoustumé de s'enyvrer, qui est sujet au vin, qui en prend souvent par excez. Bacchus étoit le Dieu des yvrognes chez les Payens.
 
Un jeune Medecin vit moins qu'un vieil yvrogne,
 
dit Regnier. Cet Artisan est bon Ouvrier, mais c'est un maistre yvrogne. Colletet a dit en une chanson :
 
Qu'à la table il fait beau voir
 
Ta gentille trogne,
 
Maintenir en son devoir
 
Tout un peuple yvrogne.
 
Il n'y a gueres que les harangeres, les crieuses de vieux chapeaux qui soient yvrognesses. Ce mot vient du Latin ebrionius. Menage.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

10/06/2020