Email catcher

soupir

Définition

Définition de soupir ​​​ nom masculin

Inspiration ou respiration plus ou moins bruyante, dans les états d'émotion. Pousser des soupirs ; un profond soupir. Rendre le dernier soupir : mourir (→ le dernier souffle*).
littéraire Plainte lyrique, mélancolique.
Musique Silence correspondant à une noire ; signe indiquant ce silence.

Synonymes

Synonymes de soupir nom masculin

souffle

gémissement, plainte

[Musique] silence

Combinaisons

Exemples

Phrases avec le mot soupir

On se la prend direct, sa partition de cris, de chants, de soupirs, retravaillée au micro d'or.Ouest-France, Daniel MORVAN, 20/02/2013
Des croches, des doubles croches, des tons, des demi-tons, des quarts de tons, des soupirs et des silences.Ouest-France, 22/07/2013
Entre le premier cri et le dernier soupir, balbutient beaucoup de paroles qui s'essayent à dire, beaucoup de silences qui s'essayent à taire.Insistance, 2013, Claire Gillie (Cairn.info)
Il perd en effet connaissance et rend son dernier soupir.Reliance, 2006, Charles Gardou (Cairn.info)
Luisa essaya de sourire ; mais ses lèvres ne se crispèrent que pour laisser passer un soupir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Pas un soupir qui trahit la souffrance, le silence est d'or.Ouest-France, 17/07/2020
Pendant ce temps, le blessé avait rendu le dernier soupir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
On entend les soupirs et toutes les ponctuations qui rythment une conversation.Ouest-France, 30/11/2012
Il régna pendant dix mille ans et finalement rendit le dernier soupir.Diogène, 2004, Wendy Doniger O’Flaherty (Cairn.info)
À peine accorde-t-on, aux voyageurs blessés, quelques minutes d'arrêt pour rendre le dernier soupir ou retrouver leurs membres dispersés.Henry Murger (1822-1861)
Aussitôt assis, je crus entendre un soupir – ou un éclat de rire étouffé dans l'air qui m'environnait.Paul Féval (1816-1887)
Nous pourrons alors tous pousser un soupir de soulagement et nous disposerons d’une base solide sur laquelle nous appuyer pour la suite.Europarl
Le silence des figures de silence : en musique, vous avez des soupirs, des quarts de soupir ou encore des points d'orgue.Ouest-France, Marie LENGLET, 06/08/2021
Un profond soupir gonfla la vaste poitrine de la veuve.Paul Féval (1816-1887)
C'est pourquoi nous entendons souvent un vrai soupir de soulagement quand nous expliquons que l'audition est terminée, voire un sourire revenir dans un visage chagriné.Enfances & PSY, 2013, Sylvie Perdriolle (Cairn.info)
Il n'est souvent remarqué qu'au moment du soupir qui marque la limite de cette ressource.Contraste, 2011, Marie-Françoise Livoir-Petersen (Cairn.info)
Mais qu'importe, un dernier détour par les pâtures et le retour arrache un soupir.Ouest-France, Marie LENGLET, 17/07/2019
Mack poussa un soupir et s'assit près du roi.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cette conception était-elle autre chose que le soupir d'une âme dans un monde sans âme ?Commentaire, 2003, Stephen Ingle, Jean-Pierre Bardos (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de SOUSPIR s. m.

Air qu'on attire, & qu'on exhale pour rafraischir ses poulmons, & qui entretient la vie. L'homme est sujet à mille accidens depuis son premier jusqu'à son dernier souspir. Nostre vie n'est qu'un souffle, qu'un souspir.
 
SOUSPIR, se dit aussi d'un témoignage exterieur de tristesse, d'affliction, de douleur, qui se donne par une respiration violente & presque involontaire. Cette veuve pousse des souspirs & des gemissements pour la mort de son mary ; sa grande douleur ne luy permet que des sanglots, des souspirs entrecouppez. Les amants font de tendres souspirs en presence de leurs maistresses.
 
SOUSPIR, en termes de Musique, est une pause de la quatriéme partie d'une mesure.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots « Novlangue », « orwellien » : George Orwell aurait-il pu prédire leur destin ? « Novlangue », « orwellien » : George Orwell aurait-il pu prédire leur destin ?

Quand on évoque l’écrivain britannique George Orwell, on pense automatiquement à 1984, son roman dystopique publié en 1949 et fréquemment salué comme...

Florent Moncomble 05/03/2024
sondage de la semaine