soupir

 

définitions

soupir ​​​ nom masculin

Inspiration ou respiration plus ou moins bruyante, dans les états d'émotion. Pousser des soupirs ; un profond soupir. —  Rendre le dernier soupir : mourir (→ le dernier souffle*).
littéraire Plainte lyrique, mélancolique.
Musique Silence correspondant à une noire ; signe indiquant ce silence.
 

synonymes

soupir nom masculin

souffle

gémissement, plainte

[Musique] silence

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais à peine s'en étaient-ils éloignés qu'ils apprirent qu'il venait de rendre le dernier soupir.Paul de Kock (1793-1871)
Avant que de commencer, il pousse un profond soupir et porte ses deux mains à son front.Denis Diderot (1713-1784)
Un soupir profond souleva la poitrine du vieux marin, et ses yeux continuèrent à se perdre dans l'horizon vide.Augustine Fouillée (1833-1923)
Mais tout à coup il se tut, et tout ce qu'il avait sur le cœur se résuma par un soupir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La douleur la plus imprévue ne m'arrachait pas un soupir ; et au théâtre, quand j'entrais, on s'écartait de moi comme d'un fantôme.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il fit encore un signe de tête très-négatif, et moi je poussai un nouveau soupir.Joseph Fiévée (1767-1839)
Les reins roulaient, la gorge se gonflait dans un grand soupir, entre les bras desserrés.Émile Zola (1840-1902)
Au moment où son dernier soupir s'exhala, dernière souffrance d'une vie qui fut une longue souffrance, je sentis en moi-même un coup par lequel toutes mes facultés furent atteintes.Honoré de Balzac (1799-1850)
Elle l'ouit, & faisant un soupir, va dire : a, a, a, monsieur, en voici un gros qui me mord près la gorge.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Athos poussa un profond soupir ; ce soupir réveilla le roi, tant il dormait d'un faible sommeil.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cependant, j'ai vu des garçons sains et vigoureux de corps et d'esprit, – des voyageurs par exemple – conserver, jusqu'à leur dernier soupir, les craintes superstitieuses de leur enfance.Charles Des Écores (1852-1905)
En prononçant ces derniers mots, il m'échappa un soupir, & je ne pus m'empêcher de laisser tomber quelques larmes.Louis-Charles Fougeret de Monbron (1706-1761)
Le père étouffa un profond soupir, jeta sur son fils un regard navré et s'éloigna.Georges Ohnet (1848-1918)
Luisa essaya de sourire ; mais ses lèvres ne se crispèrent que pour laisser passer un soupir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Du coup, elle ne se hâta plus, poussant un gros soupir, où toute son angoisse et toute sa fatigue s'exhalaient.Émile Zola (1840-1902)
Il y a six mois, me répondit-elle.... après un long soupir, elle ajouta : j'étais bien jeune alors !...Adelaïde de Souza (1761-1836)
Je n'ai pu la suivre, car il a exigé que je restasse près de lui jusqu'à son dernier soupir, et je ne le quitterai pas......Adelaïde de Souza (1761-1836)
Son appartement était prêt et c'est avec un soupir de satisfaction qu'il s'y enferma, sûr d'y être à l'abri des importuns.Émile Gaboriau (1832-1873)
Sa douleur s'évanouit, son cœur se mit à rire ; et il glissa dans le rêve avec un soupir d'abandon.Marc Elder (1884-1933)
Louise se lève, tamponne ses yeux une dernière fois et, avec un énorme soupir, les yeux au plafond, elle met sa main dans celle du chef de bureau.Georges Darien (1862-1921)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOUSPIR » s. m.

Air qu'on attire, & qu'on exhale pour rafraischir ses poulmons, & qui entretient la vie. L'homme est sujet à mille accidens depuis son premier jusqu'à son dernier souspir. Nostre vie n'est qu'un souffle, qu'un souspir.
 
SOUSPIR, se dit aussi d'un témoignage exterieur de tristesse, d'affliction, de douleur, qui se donne par une respiration violente & presque involontaire. Cette veuve pousse des souspirs & des gemissements pour la mort de son mary ; sa grande douleur ne luy permet que des sanglots, des souspirs entrecouppez. Les amants font de tendres souspirs en presence de leurs maistresses.
 
SOUSPIR, en termes de Musique, est une pause de la quatriéme partie d'une mesure.
Déjouez les pièges ! « Elle a l'air gentille » ou « elle a l'air gentil » ? « Elle a l'air gentille » ou « elle a l'air gentil » ?

Vous aussi, vous hésitez toujours ?... Alors consultez les règles d'or de l'accord de l'adjectif qualificatif avec « avoir l'air ».

27/02/2020