soupirant

 

définitions

soupirant ​​​ nom masculin

par plaisanterie Celui qui fait la cour à une femme. ➙ prétendant.
 

synonymes

soupirant nom masculin

galant, amant, amoureux, prétendant, sigisbée (vieux ou ironique)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il ne fallait pas songer, disait-il en soupirant, à y manger du pain et à y boire du vin ; mais on pouvait, avec quelque industrie, s'y soustraire à la famine.George Sand (1804-1876)
Après un mois que la duchesse avait demandé pour réfléchir, elle se rendit en soupirant aux vues sages du ministre.Stendhal (1783-1842)
C'était une jeune fille, à la fine écriture, se plaignant des assiduités compromettantes d'un soupirant un peu mûr.Arsène Bessette (1873-1921)
Quelle différence pour moi, dit-il en soupirant, si j'arrivais dans cette noble ville de guerre, pour être sous-lieutenant dans un des régiments chargés de la défendre !Stendhal (1783-1842)
Et il partit en soupirant ; ce fut encore un des chevaux qui me remplaça à la charrette.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Nous causerons d'affaires à notre réveil ; car, dit-elle en soupirant, nous avons des affaires, et maintenant il existe un tiers entre nous.Honoré de Balzac (1799-1850)
Lorsque mon père se trouva seul, il transvasa en soupirant le vin qui restait encore dans les bouteilles cassées.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
On remonte, on traverse, en soupirant un peu, des moissons au-dessus desquelles la chaleur danse et miroite.George Sand (1804-1876)
Je fis, en soupirant de regret, un dessin de ce que je voyais de ces heureuses côtes : c'était un dernier hommage, et, suivant toute apparence, ce fut un éternel adieu.Dominique Vivant Denon (1747-1825)
La marquise, en soupirant, fit connoître que ce récit alloit renouveler ses douleurs : elle ne laissa pas de contenter leur curiosité, & commença ainsi.Antoine Hamilton (1664-1720), Jacques Cazotte (1719-1792) et Henriette-Julie de Castelnau de Murat (1670-1716)
Il me semble que ce n'est pas en soupirant que l'on reçoit de la joie et du plaisir.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Elle parlait douloureusement, en soupirant, et d'une seule traite, comme à confesse... pour être plus tôt débarrassée du poids qui pesait sur sa conscience.Gaston Leroux (1868-1927)
Et elle me montra la gouvernante, vautrée, les bras allongés, une jambe en l'air, et qui, geignant, soupirant, bredouillait des paroles inintelligibles...Octave Mirbeau (1848-1917)
Ce gros soupirant a fait son devoir ; admettons même qu'il ait montré plus d'humanité et de chevalerie que ses pareils, mais pour cette raison même, nous n'en attendons pas davantage.Georges Eekhoud (1854-1927)
Un mariage, un procès, une dame qui change de soupirant, le tout vrai ou supposé, et là-dessus des turlupinades.Émile Faguet (1847-1916)
Séverin jeta un coup d'œil de regret sur une pile de brochures qu'il s'apprêtait à couper, et se leva en soupirant pour répondre à l'appel de sa cousine.M. Maryan (1847-1927)
Vous l'entendriez alors chanter dans mon cœur, délivrée de la douleur qui s'est emparée d'elle, et qui, écoutant une pensée qui en parle, s'y jette en soupirant pour se reposer.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Danglars découpa la volaille en soupirant : elle lui paraissait bien maigre pour une si grosse somme.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle étoit ravie de le voir ; aussi ce fut ce qui l'acheva d'enflammer, et qui fit déclarer toutes ses affections en faveur de cet heureux soupirant.Bussy-Rabutin (1618-1693)
La perfide a l'audace de répondre et de renvoyer au soupirant des traits plus rapides et plus brûlants encore que ceux qu'il lui adresse !Hector Berlioz (1803-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOUSPIRANT, ANTE » adj. & subst.

Qui soûpire pour quelque chose, qui y pretend, qui y aspire. Cette fille sera bientost mariée, elle n'a qu'à choisir entre plusieurs souspirans. La gloire a aussi ses souspirans. Les Chrestiens d'Asie sont souspirans sous la tyrannie des Turcs.
Le mot du jour Confinement Confinement

Confinement est sans aucun doute le mot du jour, jour un peu long, à notre regret, mais qui incite ou qui invite à la réflexion.

Alain Rey 15/04/2020