amant

définitions

amant ​​​ , amante ​​​ nom

vieux ou littéraire Personne qui aime d'amour et qui est aimée. ➙ amoureux, soupirant.
nom Personne qui a des relations sexuelles avec une autre sans lui être mariée. Elle a beaucoup d'amants. Son amante. ➙ maîtresse. Les amants.

synonymes

amant, amante

nom masculin

soupirant, adorateur, amoureux, bien-aimé, galant (vieilli)

(petit) ami, compagnon, concubin, petit ami, chéri (familier), homme (familier), jules (familier), mec (familier)

nom féminin

soupirante, adoratrice, amoureuse, bien-aimée

(petite) amie, compagne, concubine, maîtresse, moitié (familier), meuf (familier), nana (familier), blonde (Québec)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Là, les jurys calculent le prix d'une femme, fixent comme ils l'entendent le montant de l'amende que doit payer son amant ; car c'est là un vice évaluable.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Une femme n'est jamais sincère sur ce sujet avec un ancien amant, même lorsque tout rapprochement est impossible.Alfred de Musset (1810-1857)
Si tu es mon amant, si tu es mon père, secours ta bien-aimée, ta fille.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Quant au jeune élégant qu'on renvoyait, c'était un amant subalterne, avec qui l'on ne se gênait point, et qui malgré son mécontentement acceptait assez volontiers son rôle.Hector Malot (1830-1907)
La guerre est passée ; le printems est venu : la fiancée et son amant ont gagné leur demeure.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il n'est point d'amant sincère qui n'eût, à ces paroles, entrevu la lueur d'une espérance.Marcel Prévost (1862-1941)
Et, à ces mots, elle monta légèrement les degrés et disparut aux yeux de son amant.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un instant encore – et ils seront réunis ; – il est passé : – son amant est à ses pieds.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
La populace et les femmes sont, comme d'ordinaire, pour ceux qui sont dans leur tort, savoir, la dame et son amant.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Mais qu'il dît maintenant que de cet amant elle faisait son mari, c'était ce qu'elle ne pouvait supporter.Hector Malot (1830-1907)
Elle me conta là-dessus qu'il était son amant, qu'elle avait peur de lui, qu'il était jaloux, enfin, qu'elle le fuyait.Alfred de Musset (1810-1857)
Je vous aimais comme un amant, comme un époux, comme le plus tendre des hommes qui vous aiment.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et, à cette seule idée de séparation, l'amant éclata en soupirs, en sanglots et en cris.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle ne paraissait plus songer à son amant, et sa physionomie, fortement contractée, ressemblait à celle d'un vieux alchimiste perdu dans la recherche de l'absolu.George Sand (1804-1876)
Ces mots venaient de le rappeler aux soucis de la surintendance, lui qui pendant quelques minutes ne se souvenait plus que des espérances de l'amant.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je suis une pécheresse, je l'avoue ; mais au lieu de pleurer sur mes péchés, je ne pleure que mon amant.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Elles s'étaient faites belles pour l'amant d'aujourd'hui et l'amant de demain, pour l'inconnu rencontré, remarqué, attendu peut-être.Guy de Maupassant (1850-1893)
En un mot je tremble toutes les fois que je vois un amant donner la nuit des sérénades à sa belle.Guillaume Hyacinthe Bougeant (1690-1743)
Rêves de joie, veilles de chagrin, c'est le destin de tout amant et de toute ame.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Tant que la procureuse put suivre des yeux son amant, elle agita un mouchoir en se penchant hors de la fenêtre, à croire qu'elle voulait se précipiter.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AMANT, ANTE » adj.

Celuy qui aime d'une passion violente & amoureuse. Il y a des galants qui font les amants de toutes les belles. une telle fille est fiancée avec son amant. si la vertu se voyoit toute nuë, elle se feroit beaucoup d'amants.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre A Relaxez-vous avec Robert : La lettre A

Alléluia ! L’allégresse auditive vous attend avec les mots en A du Grand Robert.

11/05/2020