soutirer

 

définitions

soutirer ​​​ verbe transitif

Transvaser doucement (le vin, le cidre…) d'un récipient à un autre, de façon à éliminer les dépôts. ➙ tirer.
Soutirer (qqch.) à qqn, obtenir de lui (ce qu'il ne céderait pas spontanément). Soutirer de l'argent, des informations à qqn.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je soutire

tu soutires

il soutire / elle soutire

nous soutirons

vous soutirez

ils soutirent / elles soutirent

imparfait

je soutirais

tu soutirais

il soutirait / elle soutirait

nous soutirions

vous soutiriez

ils soutiraient / elles soutiraient

passé simple

je soutirai

tu soutiras

il soutira / elle soutira

nous soutirâmes

vous soutirâtes

ils soutirèrent / elles soutirèrent

futur simple

je soutirerai

tu soutireras

il soutirera / elle soutirera

nous soutirerons

vous soutirerez

ils soutireront / elles soutireront

 

synonymes

soutirer verbe transitif

prélever

transvaser, clarifier, [du vin] élier (Technique)

extorquer, arracher, escroquer, taper (familier), tirer (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quand un gouvernement a besoin d'un, deux ou trois milliards, il est réduit à les soutirer du peuple ; pour ainsi dire par ruse.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Toujours avec l'arrière-pensée de leur soutirer de l'argent !Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
Et moi, suis-je venue, comme toi, soutirer à ce pauvre père, mille francs à mille francs, sa fortune, et le réduire dans l'état où il est ?Honoré de Balzac (1799-1850)
Avec ça que c'est commode de lui soutirer de la galette ...Daniel Lesueur (1854-1921)
Mais si vous ne pouvez que les soutirer à d'autres industries, n'y ayant pas augmentation de capital, il ne peut y avoir augmentation de salaires.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Et il m'a dit que je ne cherchais qu'à soutirer de l'argent !Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Toutefois, sur la base de « petits caractères » complexes et contestables, ces montages harcèlent ensuite leurs victimes de façon menaçante et agressive pour leur soutirer de l'argent.Europarl
N'ayant pas d'idées à échanger, on échange des cartes et l'on cherche à se soutirer mutuellement des florins.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
L'objectif semble être de soutirer le plus d'argent possible aux honnêtes citoyens européens, et en particulier aux citoyens néerlandais.Europarl
Soutirer la vie à cette cité monstre et prodige, pourquoi pas ?Victor Hugo (1802-1885)
Elle doit soutirer la foudre par les conducteurs, et non affronter les nuages.Pierre-Louis Roederer (1754-1835)
Chaque séance était employée à soutirer quelques liards de plus, en évitant toutefois de laisser insérer aucune expression qui indiquât un compte final.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
En me voyant m'enquérir de l'adresse du fils de la comtesse, j'avais, sans savoir en quoi, éveillé leurs soupçons, et ils avaient l'espoir de me soutirer une révélation.Eugène Chavette (1827-1902)
Les plus honnêtes gentilshommes ne regardent l'or qu'ils peuvent soutirer à des bourgeois que comme une restitution, eh !Émile Souvestre (1806-1854)
Mais ensuite, comment faire pour soutirer l'argent des autres nations et pour qu'elles ne nous soutirent pas le nôtre ?Frédéric Bastiat (1801-1850)
Tout ce que l'ingéniosité d'un médecin fabrique pour prolonger une maladie et soutirer davantage approchait peu de ce qui se passait dans cet institut coupe-gorge.Louis Dumure (1860-1933)
Il ne devait avoir comme but que de soutirer quelque somme.Fernand Kolney (1868-1930)
Les temps humides, les vents du sud les rendent troubles, et il faut se garder de soutirer quand ils règnent.Joseph Audibert (1854-1921)
Mais les candidats à la députation étaient là et l'on pourrait peut-être leur soutirer une somme suffisante pour commencer les travaux.Adolphe Retté (1863-1930)
En général, on dit, pour soutirer, de ne pas dépasser le moment où la chaleur s'est dissipée tout entière.Joseph Audibert (1854-1921)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020