stationner

 

définitions

stationner ​​​ verbe intransitif

Faire une station (I). Troupes qui stationnent. —  (véhicule) Être rangé sur la voie publique ; être garé.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je stationne

tu stationnes

il stationne / elle stationne

nous stationnons

vous stationnez

ils stationnent / elles stationnent

imparfait

je stationnais

tu stationnais

il stationnait / elle stationnait

nous stationnions

vous stationniez

ils stationnaient / elles stationnaient

passé simple

je stationnai

tu stationnas

il stationna / elle stationna

nous stationnâmes

vous stationnâtes

ils stationnèrent / elles stationnèrent

futur simple

je stationnerai

tu stationneras

il stationnera / elle stationnera

nous stationnerons

vous stationnerez

ils stationneront / elles stationneront

 

synonymes

stationner verbe intransitif

se garer, se parquer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il n'osa pas stationner plus longtemps sur cette place où sa présence ne pouvait manquer de faire jaser, et prenant une rue détournée, il regagna la campagne.André Theuriet (1833-1907)
L'endroit était mal choisi pour m'y faire stationner.Paul Bourget (1852-1935)
Françoise, sortie aux emplettes, me signale une voiture tout attelée qui, depuis avant-hier soir, n'a cessé de stationner nuit et jour dans le haut de la grande route.Marie Quinton (1854-1933)
Un commissionnaire attendait, que je crus reconnaître pour l'avoir vu stationner dans mon quartier.Paul Bourget (1852-1935)
L'entrée formait comme un couloir sous les planchers duquel pouvaient stationner deux ou trois voitures.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je me suis juré, si vous ne me prenez pas, de stationner onze heures d'horloge devant votre porte.Émile Gaboriau (1832-1873)
Les riches regagnent leurs hôtels de la ville neuve, en se glissant timidement a travers la foule qui continua de stationner sur le forum.Georges Eekhoud (1854-1927)
Et elle le suivit, elle siffla ses oies, qu'elle avait emmenées, pour avoir le prétexte de stationner et d'écouter derrière les murs.Émile Zola (1840-1902)
La pente naturelle suffit alors à empêcher la terre extraite de stationner sur l'orifice, et l'abeille est dispensée du supplément de travail que nous avons décrit.Jean Pérez (1833-1914)
La steam-launch ne devait stationner que cinq minutes.Jules Verne (1828-1905)
Nous devons nous dépêcher de stationner les observateurs pour réduire les risques d'incidents.Europarl
Il fallait faire gaffer un roulant pour y planquer les paccins (il fallait faire stationner un fiacre, afin d'y placer les paquets).Eugène-François Vidocq (1775-1857)
On obéit : le cercle se désagrégea, pour aller stationner plus loin en grappes attentives et babillardes.Paul Mahalin (1838-1899)
La décision de ne pas laisser stationner les missiles a supprimé les sources de tension sur l'île.Europarl
Toutefois, on consentit, bien que d'assez mauvaise grâce, à les laisser stationner sur un des cours éloignés de la ville.Oscar Méténier (1859-1913)
La foule continuait à stationner tout le jour autour de ma tente ; des huissiers défendaient ma porte, et lorsque je sortais, ils me précédaient pour éloigner les curieux.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
On se heurte à l'obstination de groupes entêtés qui veulent à tout prix stationner dans leur immobilité.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Vers deux heures, il y eut un remous dans cette foule qui continuait à stationner dans la rue.Michel Zévaco (1860-1918)
Et pourtant, de stationner sous la neige, au milieu des bourrasques, aux abords des places ou des carrefours, cela ne laisse pas d'être dur.Jules Verne (1828-1905)
On sait que les puissances maritimes envoient stationner, pour plusieurs mois ou plusieurs années, des navires destinés à protéger leurs relations commerciales dans les différents parages du globe.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Reprise Reprise

En français, le préfixe re-, ré-, r- est issu du latin re-, red- qui marque un retour à un état antérieur, une répétition ou un mouvement en sens contraire qui déconstruit tout ce qui a été établi.

Aurore Vincenti 11/05/2020