garer

 

définitions

garer ​​​ verbe transitif

Ranger (un bateau, un véhicule) à l'écart de la circulation, ou dans un lieu abrité (➙ garage). Garer sa voiture. —  familier Je suis mal garé.

se garer ​​​ verbe pronominal

Mettre son véhicule en un lieu de stationnement.
Se ranger de côté pour laisser passer.
Se garer de : faire en sorte d'éviter. Se garer des coups. ➙ se protéger de.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je gare

tu gares

il gare / elle gare

nous garons

vous garez

ils garent / elles garent

imparfait

je garais

tu garais

il garait / elle garait

nous garions

vous gariez

ils garaient / elles garaient

passé simple

je garai

tu garas

il gara / elle gara

nous garâmes

vous garâtes

ils garèrent / elles garèrent

futur simple

je garerai

tu gareras

il garera / elle garera

nous garerons

vous garerez

ils gareront / elles gareront

 

synonymes

garer verbe transitif

parquer, ranger

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nombre d'hommes qui, l'instant d'avant, riaient de leurs camarades du 51e, ne résistèrent pas longtemps à l'envie de se garer un peu.Amédée Delorme (1850-1936)
Pierron et les autres chargeurs purent se garer, la planche de chêne broya seulement une berline vide.Émile Zola (1840-1902)
A peine aussi avait-on le temps de se garer pour n'être pas frôlé par eux.Pierre Loti (1850-1923)
On méprisa les injures ; même on en rit, et, pour se garer des coups de fouet, on s'écarta.André Beaunier (1869-1925)
Mais on le remarque dans les cafétérias, les cafés, les restaurants ou lorsque l'on essaie de garer sa voiture à l'endroit habituel.Europarl
Les petites fenêtres rondes se sont enfoncées dans les murs, comme pour se garer des coups.Marcel Schwob (1867-1905)
En attendant, exercez-le et tirez un peu au dehors l'âme tapie derrière cette masse adipeuse et qui paraît s'y garer de la pensée.Émile Bergerat (1845-1923)
C'est ainsi qu'ils ont réussi à se garer des atteintes des loups d'une façon assez remarquable.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Ces attelages descendent par convois de cinq, et je rencontrai cinq convois dont je dus me garer, car ces masses roulantes ne peuvent s'arrêter sur place.George Sand (1804-1876)
Ceux-ci, debout le long des murs, buvaient, en prenant toutes sortes de précautions pour se garer des coups de coude involontaires.Émile Zola (1840-1902)
Quand on a de grandes filles, il faut toujours se garer d'une personne qui peut amener du scandale.Albert Savine (1859-1927)
Tous deux fustigeant leurs haridelles, tirant sur les rênes, feignaient de ne savoir où garer leurs caisses jaunes ; ils constituaient, par cet embarras, un rempart qui fermait la rue.Paul Adam (1862-1920)
Le cocher faisait pétiller la mèche de son fouet au long manche, ou embouchait une petite trompette dont les sons criards disaient aux rouliers de se garer.Lucien Biart (1828-1897)
Nous avions échappé aux loups, aux orages, aux précipices ; ais, croyez-m'en, qui que vous soyez, si vous êtes jamais forcé de vous garer devant les happe-chair, évitez toujours les routes.Frédéric Mistral (1830-1914)
La lune en effet est ici extrêmement brillante, et il faut s'en garer, car elle engendre des ophtalmies.Ernest Michel (1837-1896)
A chaque instant il faut s'arrêter, se garer dans une porte ou reculer jusqu'à un tournant, pour laisser passer d'autres mules chargées, ou bien des chevaux, des ânons.Pierre Loti (1850-1923)
On est censé connaître le lieu d'une chose quand on sait comment il faudrait se mouvoir pour s'en rapprocher, s'en éloigner ou s'en garer.Joseph Delboeuf (1831-1896)
L'autorisation de se garer à de tels endroits est donnée grâce à l'obtention d'une carte d'identité spéciale émise par les autorités.Europarl
D'ailleurs qui lui disait si ses ennemis ne la paieraient pas plus grassement pour le trahir que lui pour se garer de la trahison ?Daniel Lesueur (1854-1921)
Les plus hardis courent se garer sur le trottoir d'en face ou entre les arbres de l'avenue.Georges Eekhoud (1854-1927)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GARER » v. act.

qui ne se dit qu'avec le pronom personnel. Il se faut garer dans cette boutique pour laisser passer cet embarras. garez vous de ces taureaux qui viennent.
 
GARER, se dit aussi des bateaux qu'on lie, qu'on attache, qu'on amarre en des lieux où ils sont en sureté. L'Ordonnance des Eaux & Forests veut que les espaves trouvées sur les rivieres navigables soient garées sur terre, & les pescheurs tenus d'en donner advis.
Les mots de l’époque Chez-soi Chez-soi

J’ai envie de vous parler de Bertha Mason. Personnage marginal de Jane Eyre (1847), roman de Charlotte Brontë, elle est la première épouse cachée de Rochester.

Aurore Vincenti 06/05/2020