suaire

 

définitions

suaire ​​​ nom masculin

littéraire Linceul. —  Religion Le Saint Suaire (de Turin), le linceul dans lequel le Christ aurait été enseveli.
 

synonymes

suaire nom masculin

linceul

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ma porte fermée, quand l'obscurité eut envahi pour la première fois ma maison, une tristesse profonde s'étendit sur moi comme un suaire.Pierre Loti (1850-1923)
Je me trompe : il y avait chez tous le signe particulier des fantômes, le long suaire blanc pour vêtement.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Sur les portes du tabernacle étaient les tables de la loi ; il était surmonté d'une grande croix sur le croisant de laquelle était suspendu un suaire.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Ce suaire n'était autre chose qu'une pièce de magnifique batiste que la jeune fille avait achetée quinze jours auparavant.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un suaire l'enveloppait tout entière et lui cachait même une partie du visage, en sorte que l'abbé ne voyait que deux yeux qui répandaient des larmes blanches et lourdes.Anatole France (1844-1924)
Le surplis prenait des aspects de suaire et le ministre des lividités de spectre ou de nécroman faisant une conjuration.Théophile Gautier (1811-1872)
Le personnage était grand et décharné, et enveloppé d'un suaire de la tête aux pieds.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
La grande rivière glacée était recouverte de neige : les rives, peu élevées, à peine garnies de maigres buissons, disparaissaient aussi sous le blanc suaire.Henry Gréville (1842-1902)
La clarté brumeuse de la nuit l'enveloppait d'une vague auréole, et le suaire qui la recouvrait, pareil à un manteau de marbre, n'agitait pas ses plis au souffle de l'air.Octave Féré (1815-1875)
Inondé par la lumière mate de la lampe de la chambre, couvert d'un long manteau blanc, son suaire, il était là devant lui, pâle, livide, mais l'œil brillant et menaçant.Alexis Bouvier (1836-1892)
Dans l'ombre, le pli de suaire du drapeau blanc à croix rouge clapote, semblable à une bannière du moyen âge.Jules Claretie (1840-1913)
Peut-être pourtant, dans la réalité, me semble-t-il diminué, plus mièvre encore, et plus triste aussi, – sans doute à cause de ce suaire de nuages noirs, à cause de cette pluie....Pierre Loti (1850-1923)
Il semble au ministre qu'il n'est pas sur la terre, qu'il marche dans un pays de rêve, sur un linceul immense, enveloppé dans un suaire glacé.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Et à mesure que le spectre chemine, à chaque pas qu'il fait vers la demeure du juge éternel, une autre goutte tombe sur son suaire.Ernest Dupuy (1849-1918)
Je devais être dans un lit, car je sentais autour de moi comme le suaire léger d'un drap et ma tête reposait immobile dans le creux souple d'un oreiller.Louis Dumure (1860-1933)
C'est quelque chose comme les larmes d'un suaire qui se mettraient à vivre et entreraient en mouvement.Victor Hugo (1802-1885)
Le peloton se dirigea à pas lents vers l'avant ; les deux matelots, portant le suaire, suivaient.Victor Hugo (1802-1885)
On voyait sous le drap noir deux formes droites et rigides, l'une grande, l'autre petite, et les deux visages se dessinaient vaguement sous les plis froids du suaire.Victor Hugo (1802-1885)
C'était un long suaire noir qui se tenait debout, et sous lequel on sentait remuer quelque chose.Victor Hugo (1802-1885)
Sur sa tête, qu'une chaîne d'or forçait à rester droite, était un suaire qui couvrait ce qui fut son visage et que surmontait une couronne.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUAIRE » s. m.

Drap mortuaire dans lequel on ensevelit les deffunts avant que de les mettre dans le cercueil. On voit à Besançon, à Turin, à Sarlat, & à Compiegne, des saintes reliques ou images du St. Suaire de Nostre Sauveur. Maintenant on le dit seulement du linge qu'on coud sur le drap où le corps est enseveli, qu'on charge d'une croix de fil rouge. Ce mot vient du Latin sudarium. D'autres le derivent de suere, coudre, parce qu'on le coud effectivement.
Vidéos La concision, par Karim Duval La concision, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020