tailleur

 

définitions

tailleur ​​​ , tailleuse ​​​ nom

nom masculin
Personne, artisan qui fait des vêtements sur mesure ; personne qui dirige l'atelier où on les confectionne. Se faire faire un costume sur mesure chez un tailleur.
locution S'asseoir en tailleur, par terre, les jambes à plat sur le sol et repliées, les genoux écartés.
Costume de femme (veste et jupe ou pantalon de même tissu).
nom Ouvrier, ouvrière qui taille, qui façonne (qqch.) par la taille. Tailleuse de pierre(s).
 

synonymes

tailleur nom masculin

coupeur, couturier, culottier, essayeur, giletier, [de diamants] lapidaire

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Lui fit la connaissance de deux ou trois princes brésiliens, qui le présentèrent à leur tailleur, et à leur cercle.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
A peine un bonjour, bonsoir, quand nous nous heurtons nez à nez, comme il nous est arrivé l'autre jour chez notre tailleur.Paul Bourget (1852-1935)
Quand ton père se décidera-t-il à ne plus te faire accoutrer par un tailleur de village ?...André Theuriet (1833-1907)
Quoi de plus joli et de plus gai dans ce vieux genre que l'histoire du petit tailleur ?Auguste Angellier (1848-1911)
Les personnages de ces récits tout psychologiques ne mangeaient, ni ne buvaient, ni ne logeaient, ni n'avaient de compte chez leur tailleur.Théophile Gautier (1811-1872)
De l'honnête tailleur, je ne me rappelle rien – tant de tailleurs depuis ont traversé ma vie !Alphonse Daudet (1840-1897)
Il ne lui restera que ce que je viens de trouver tout fait chez le tailleur, et dont je l'ai couvert.Stendhal (1783-1842)
Je déposai quelques cartes, j'eus plusieurs entretiens sérieux avec mon tailleur, je réglai quelques notes arriérées.Léon de Tinseau (1842-1921)
Mais, ayant entendu chanter, il reprit bon espoir et aperçut bientôt un tailleur qui revenait de sa journée.Paul Sébillot (1843-1918)
Le tailleur est le roi du siècle, la feuille de vigne en est le symbole ; lois, arts, politique, caleçon partout !Gustave Flaubert (1821-1880)
Ils s'en vont chez un tailleur de la fashion et le protégé est habillé comme un prince.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Il y avait une fois un tailleur (c'était mon futur beau-père) qui avait une fort belle fille à marier, tous les jeunes gens la recherchaient à cause de sa beauté.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Georges était alors dans sa quarante et unième année et avec l'aide de son tailleur et son coiffeur, il eut pu paraître moins âgé.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Où irions-nous si l'avocat, le notaire, le médecin, le confesseur, le tailleur pouvaient accepter des compromissions sur ce point de doctrine ?Hector Malot (1830-1907)
Je dois avouer qu'ils étaient très-méchamment faits ; si j'étais mauvais charpentier, j'étais encore plus mauvais tailleur.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Dans d'autres récits, le diable essaie en vain d'apprendre le métier de tailleur, et il est chassé honteusement par son patron.Paul Sébillot (1843-1918)
Le tailleur-concierge ne savait rien de cela, et c'est d'inspiration qu'il avait cousu deux lyres au collet de ma tunique.Anatole France (1844-1924)
J'ai écrit à mon tailleur pour qu'il vînt me prendre mesure de vêtements plus larges.Eugène Chavette (1827-1902)
Si tu veux que je te débarrasse plus tôt de cette dette, envoie-moi l'adresse du tailleur et j'irai l'acquitter.Hector Berlioz (1803-1869)
Pour moi, c'était la méthode – et non l'argent – qui faisait l'homme, au moins tout ce qui dans l'homme ne dépendait pas du tailleur que je servais.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TAILLEUR » s. m.

Qui taille, qui façonne. Un Tailleur de pierres de taille. Un Tailleur de diamants. On appelle absolument Tailleur, celuy qui fait les habits. Il y a des Tailleurs pour homme, & des Tailleurs pour femme.
 
TAILLEUR, se dit aussi des Graveurs en fait de monnoyes, qui font les poinçons d'effigies, & les matrices qui servent à frapper & à monnoyer les especes. Il y a des Tailleurs generaux, & des Tailleurs particuliers. Il y a un Tailleur general à Paris, & un en chaque Monnoye. Le Tailleur general a été creé en 1547. & il n'appartient qu'à luy de faire des poinçons d'effigies & des matrices. Le Tailleur particulier s'appelle autrement Graveur, & est celuy qui frappe les quarrez qui servent dans les autres Monnoyes.
 
TAILLEUR, se dit aussi au jeu de la Bassette, de celuy qui tient la banque.
Vidéos Quand un humoriste promeut la langue française... Quand un humoriste promeut la langue française...

L’humoriste Karim Duval s’est prêté au jeu du dico : découvrez ses définitions hautes en couleur dans une mini-série réalisée à l’occasion de la sortie du site Dico en ligne Le Robert.

25/05/2020