teinte

 

définitions

teinte ​​​ nom féminin

Couleur, le plus souvent complexe ; nuance. ➙ ton. Teintes vives, douces (➙ demi-teinte). Une teinte rougeâtre.
au figuré Apparence peu marquée ; petite dose. Une légère teinte d'ironie.

teinté ​​​ , teintée ​​​ adjectif

Légèrement coloré. Lunettes à verres teintés.
 

synonymes

teinté, teintée adjectif

coloré

fumé

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « teinte »

Il avait de l'esprit, contait bien, et avait dans les manières cette sorte de charme attaché aux positions élevées, et qui donne une teinte que nul autre ne peut recevoir...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Le lambris du carré, blanchi à la chaux autrefois, avait pris une teinte grise et sombre sous l'action de la pluie.Pamphile Le May (1837-1918)
La voûte immense de la forêt s'étendait jusque sur la rivière, en couvrait les eaux, et donnait une teinte sombre à leur surface.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Le baron chancelait, il s'appuya à la cheminée, son visage se couvrait d'une teinte livide....Jules Lermina (1839-1915)
Par contre, celle qui vient des glaciers, produits comme on sait par les névés, est douce et d'une teinte plus franchement azurée.Louis Boussenard (1847-1910)
Le tronc laissait encore, sur le côté, voir une teinte blanchâtre ; mais on distinguait chaque feuille vigoureusement découpée en noir.Alphonse Karr (1808-1890)
Le 3 février, vers midi, une teinte pâle nuança pendant une heure l'horizon du sud.Jules Verne (1828-1905)
Il était large d'épaules ; ses cheveux étaient mêlés d'une teinte grise ; ses jambes étaient longues, son visage effrayant, sa démarche imposante.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Plus elles se rapprochent de la teinte noire, plus elles sont dangereuses ; plus elles s'en éloignent, plus elles sont bénignes.Charles Anglada (1806-?)
Partout où je trouvais autrefois du charme, j'y portais la teinte sombre de mes pensées.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Et maintenant, s'il vous plaît, que dit l'homme empanaché, à la belle barbe teinte en blond ?Georges Darien (1862-1921)
Même en ces derniers temps de la civilisation égyptienne, les pièces les plus grossières sont les seules qui gardent la teinte naturelle de la terre.Gaston Maspero (1846-1916)
Elle s'assombrit ou s'égaie, selon qu'ils sont eux-mêmes tristes ou joyeux ; elle prend la teinte de leur âme.Auguste Angellier (1848-1911)
Les tarses et les pièces de la bouche se colorent plus tard encore, et les ailes ne prennent leur teinte qu'après être sorties de leurs étuis.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Sur les murs, peints à l'huile d'une teinte jaune clair, les casiers aux serviettes étaient les seuls ornements.Émile Zola (1840-1902)
Sur tout le reste de la figure, cette teinte basanée et noble qui est la teinte de la terre du pays.Jean Rameau (1858-1942)
Le temps, le soleil, ont donné à la maçonnerie une teinte rare, chaude, presque rose, qui s'harmonise merveilleusement avec le vert éteint des faïences de bordure.Pierre Loti (1850-1923)
Après cela, commence la campagne, la verdure neuve des peupliers et des saules, la teinte fraîche des orges, fleuries de bleuets, la blancheur des champs de pavots.Pierre Loti (1850-1923)
Au milieu de cette teinte générale, s'apercevaient cependant de très fortes nuances qu'il est nécessaire de montrer.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Charny le détrompa bientôt ; il ressemblait à ces fers rougis au feu dont la teinte s'affaiblit à l'œil à mesure que la chaleur diminue d'intensité.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire

Exemples de « teinté »

La lettre était écrite sur du papier parfumé, satiné, teinté d'azur, avec une initiale sur l'enveloppe.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Cependant, notre contentement était teinté d'une certaine déception.Europarl
Un autre timbre, celui de 15 centimes, teinté bistre sur rose par erreur, au lieu d'être teinté bistre sur blanc vaut 75 francs couramment.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Aucun nuage n'en tachait plus le pale azur, teinté de rose.Émile Zola (1840-1902)
Un sourire, toujours respectueux et teinté d'une certaine pitié pour mon ignorance, illumine les traits de ce cher camarade.Charles Des Écores (1852-1905)
J'ouvris en titubant une enveloppe de papier teinté.René Boylesve (1867-1926)
Dans la plupart, il s'agit simplement de fabriquer de l'or à bas titre, par exemple en préparant un alliage d'or et d'argent, teinté au moyen de cuivre.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Cette moustache est le symbole de l'opinion de l'honorable général, qui est un orléaniste teinté de blanc.Pierre Véron (1833-1900)
Imprimée sur papier teinté conformément aux prescriptions de la commission de l'hygiène de la vue.Zulma Carraud (1796-1889)
N'es-tu pas couché dans un lac de bonheur teinté d'azur ?Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Hors de là, tout est blanc, ou faiblement teinté de jaune.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Le soir, ils dînaient là sous le ciel teinté de vert, que rayait le sifflement en coup dongle des hirondelles.Alphonse Daudet (1840-1897)
À la lumière de ces considérations, de l’impossibilité de dépasser ce résultat budgétaire étriqué en particulier, mon vote favorable est teinté de regret.Europarl
Une auréole lumineuse encadrait sa tête et ses épaules d'une couronne de gloire éclatante, et un grand cercle aérien, faiblement teinté des nuances de l'arc-en-ciel, enveloppait la mystérieuse apparition.Camille Flammarion (1842-1925)
Le projet que venait d'adopter l'archevêché, et que favorisait en secret le ministère, était bien un projet teinté de républicanisme.René Boylesve (1867-1926)
Elle s'ébouriffait sur sa lèvre, crépue, frisée, jolie, d'un blond teinté de roux avec une nuance plus pâle dans les poils hérissés des bouts.Guy de Maupassant (1850-1893)
Tout au plus l'azur de sa prunelle s'était-il teinté d'un rien de mélancolie.Paul Bourget (1852-1935)
Un ciel comme teinté du rose d'un incendie lointain, des arbres ressemblant à d'immenses feuilles de polypiers violets, une glace mate, de couleur neutre, sans brillant.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Sa couleur est un brun-foncé teinté de roux, ou, chez certains individus, un gris-cendré mélangé d'ocre-jaune.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Ses figures ont un charme teinté de mélancolie encore accentuée par la teinte porcelainée qu'il donne aux carnations.Armand Dayot (1851-1934)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TEINTE » s. f.

Terme de Peinture. Maniere d'appliquer les couleurs pour donner du relief aux figures, pour bien marquer les jours, les ombres, les esloignements. Le grand secret de la Peinture, c'est de bien donner les teintes, les demi-teintes. Cette drapperie est d'une bonne teinte, pour dire, d'une forte couleur. La demi-teinte est un mesnagement de lumiere par rapport au clair obscur, ou un ton moyen entre la lumiere & l'ombre ; car s'il y a cinq tons ou degrez de clair obscur, le second ou le troisiéme qui suivent la grande lumiere seront appellez demi-teinte.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Retrouvez ici les mots récemment inclus à notre dictionnaire gratuit Dico en ligne Le Robert - et notamment, les mots de la crise sanitaire du coronavirus. 

10/06/2020