coloris

définitions

coloris ​​​ nom masculin

Effet qui résulte du choix, du mélange et de l'emploi des couleurs dans un tableau. L'éclat d'un coloris. —  Couleur d'objets fabriqués. Ce tissu existe dans plusieurs coloris.
Couleur (du visage, des fruits). ➙ carnation.

synonymes

coloris nom masculin

couleur, teinte, ton

teint, carnation

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Néanmoins, l'enfant aimait la peinture, et il créait, en se jouant, des fruits, des fleurs et des oiseaux d'un coloris charmant.George Sand (1804-1876)
Dans cette peinture, le coloris conspire avec le dessin pour produire une impression idéale et mystique.Anatole France (1844-1924)
Les nôtres pourraient se sauver par le coloris ; mais le coloris demande un peu de sentiment, et n'est pas précisément une science exacte comme le dessin.Stendhal (1783-1842)
Est-ce la variété, est-ce la richesse des formes et du coloris qui font défaut à ce peintre sans égal ?Victor Hugo (1802-1885)
Le coloris de son teint avait un peu pâli, mais la douceur s'y peignait toujours, et cette teinte mélancolique, mêlée à son sourire, le rendait encore plus touchant.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Le riche coloris qui nuance les figures berrichonnes ajoutait encore à son air de bonne humeur.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le principal avantage de ces montagnardes, et celui précisément que le marbre n'a pu reproduire, est la fraîcheur du coloris et la transparence de la peau.George Sand (1804-1876)
Le coloris général doit être aussi copié d'après la nature, le ciel être serein ou nébuleux, suivant le climat, et les nuances représenter celles qui dominent dans un paysage réel.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
L'à-propos de circonstance, la facilité d'expression et de coloris qu'il possédait, ses sources et ses jets d'inspirations habituelles, allaient aux sentiments et aux modes de son époque.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Une certaine symétrie qui plaît à l'amateur éclairé, et surtout un dessin moins anguleux, et un coloris plus moelleux que chez ses rudes prédécesseurs, les distinguent facilement.Stendhal (1783-1842)
La dominante de son coloris, dans la plupart de ses tableaux, consiste en une tonalité bleuâtre, extrêmement douce, encore affinée par la légèreté de ses frottis.Armand Dayot (1851-1934)
Le style de ce poëte est simple et clair, mais dépourvu de grâce, de force et de coloris.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Il ne prit de l'ancien roman espagnol que ce qu'il jugea propre à recevoir tout le brillant du coloris poétique.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
L'ensemble du monument, le fini des détails, le dessin des figures, le coloris, enfin tout en est ravissant.Sophie Gay (1776-1852)
Buffon y ajoutait le coloris qui vient de l'imagination et qui sert à peindre ce que le naturaliste sans couleur se borne à décrire.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
A côté sont les manuscrits enluminés et ornés de ravissantes peintures dont le dessin est aussi fin que le coloris est éclatant.Gabriel Richou (1852-1915)
Son pinceau facile était prêt à tout et, quoi qu'il fît, il y mettait une grâce, un charme, une fleur de coloris que personne ne possédait à ce degré.Armand Dayot (1851-1934)
Elles n'ont ni la variété, ni les luxuriances de coloris de certaines gerbées, mais elles sont si simples et si fraîches !Auguste Angellier (1848-1911)
Cette dernière phrase est, dans le texte, d'un coloris et d'une saveur tout à fait exquis.Auguste Angellier (1848-1911)
La richesse du coloris et de l'élément polyphonique donne toutefois une grande allure à l'ensemble de l'œuvre.Georges Bizet (1838-1875) et Hugues Imbert (1842-1905)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COLORIS » subst. masc.

Maniere d'appliquer, de mêler les couleurs pour faire un tableau. Raphaël est de tous les Peintres celuy qui a eu le plus beau coloris. ce Peintre a le dessein correct, mais il n'a pas le coloris assez vif & esclatant. le coloris est ce qui donne les lumieres & les ombres convenables aux parties des objets qu'on veut representer. il faut pour faire un beau coloris, que le clair ne se precipite pas dans le brun, ni le brun dans le clair, & que deux couleurs ennemies ne se touchent pas immediatement.
 
COLORIS, signifie aussi, le teint rouge & vif d'une personne, qui témoigne son embonpoint, sa santé. Ainsi Boileau a dit dans son Lutrin :
 
L'autre broye en riant le coloris des Moines.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

10/06/2021