timon

 

définitions

timon ​​​ nom masculin

Longue pièce de bois de chaque côté de laquelle on attelle une bête de trait.
vieux Gouvernail (➙ timonerie, timonier).
 

synonymes

timon nom masculin

flèche, palonnier

[vieux] gouvernail

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une longue corde les attachait tous trois au timon du chariot, où figurait notre magnifique vache en qualité de timonier.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
J'étais alors au timon, et, suivant l'estime, je jugeai que nous ne devions pas être loin de la terre.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
J'enduisis de miel le timon d'un chariot, et je me plaçai non loin de là en embuscade, pendant la nuit.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Pourtant je crois que les mules du timon avaient des rênes, mais les cinq autres certainement pas.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Une ligne de plus, et le timon allait me frapper entre les deux épaules ; je n'avais pas vu le danger ; j'étais calme, au pas.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Des figures placées aux angles, l'une était une femme tenant à la main un mors de cheval, et l'autre représentait un homme dirigeant un timon.Antoine Dumesnil (1805-1891)
Timon, revenu enfin à lui-même, va, court au logis de ses hôtes, et en rapporte une eau spiritueuse, pour administrer quelques secours à celle qu'il a tant effrayée.Sylvain Maréchal (1750-1803)
C'est aux hommes qui tiennent le timon des empires à les gouverner selon les vents, en évitant les écueils.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Ce fut une inspiration brusque, comme une sainte folie, qui lui fit saisir le timon.Émile Zola (1840-1902)
Et quand il fut garrotté, il empoigna le timon à deux poings avec cette joie étrange que donne le danger.Victor Hugo (1802-1885)
Le timon de l'omnibus, quoique tronqué par la fusillade, était encore assez debout pour qu'on pût y accrocher un drapeau.Victor Hugo (1802-1885)
C'est à coup de timon et en lançant les chevaux les uns contre les autres qu'on arrive, ou plutôt qu'on n'arrive pas.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
À ce train était fixé un timon de trente-cinq pieds, le long duquel six bœufs accouplés devaient prendre place.Jules Verne (1828-1905)
Elle était tirée par deux chevaux attelés de front de chaque côté d'une flèche unique ou timon.Ernest Deharme (1838?-1916)
Roues, timon et fourgon, tout était badigeonné en vert, avec une gradation rhythmique de nuances qui allait du vert bouteille pour les roues au vert pomme pour la toiture.Victor Hugo (1802-1885)
Nous verrons, s'il arrive à l'âge de son compétiteur, comment il retirera ses mains du fer rouge placé au timon des affaires publiques.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
L'officier, que rien ne retenait plus, sortit donc, et trouva le cocher fort occupé à relever un de ses chevaux qui s'empêtrait dans le timon et dans les traits.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le serviteur empressé, prenant le chariot par le timon, le fait avancer lourdement dans la cour.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Timon, assidu près d'elle, espérait, attendait tout du temps ; et déjà son imagination lui laissait entrevoir un avenir heureux selon ses principes.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Ensuite ils dressent le char, le timon en haut, contre la muraille de la cour.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TIMON » s. m.

Partie d'un train d'un carrosse, ou d'un charriot, où l'on attelle les chevaux, qui sert à les separer, & à reculer. On leve le timon d'un carrosse, quand il est sous la remise. Un timon doit avoir neuf pieds de long, trois pouces & demi en quarré par le menu bout, quand il est en grume.
 
TIMON, en termes de Marine, est une longue piece de bois qui répond du costé de l'habitacle à la manivelle du gouvernail d'un navire. C'est le Pilote qui tient le timon, qui gouverne le vaisseau.
 
TIMON, se dit figurément en Morale, pour signifier le gouvernement d'un Estat, d'une famille. C'est ce Ministre qui tient le timon des affaires, qui gouverne. Ce pere de famille tient le timon de la barque, c'est luy qui fait aller sa maison.
Drôles d'expressions Être gêné aux entournures Être gêné aux entournures

Être gêné aux entournures : être mal à l’aise, se sentir gauche ; être incommodé dans son activité.

Alain Rey 12/05/2020