tourniquet

 

définitions

tourniquet ​​​ nom masculin

Appareil formé d'une croix horizontale tournant autour d'un pivot vertical, pouvant livrer passage aux personnes, chacune à son tour. —  Porte à tambour.
Plateforme horizontale tournant sur un pivot, servant de jeu pour les enfants.
Présentoir tournant.
Arroseur qui tourne sous la force de l'eau.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'ai poussé devant moi mes réminiscences et les ai fait entrer dans le tourniquet de la conversation.Jules Renard (1864-1910)
Pendant un quart d'heure, le tourniquet grinça, sans un arrêt.Émile Zola (1840-1902)
C'était le cric-cric-cric d'un tourniquet, joint au cliquetis d'une chaîne, dont le bruit m'emplissait d'aise.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Sa main était encore sous sa tête, et touchait presque à ce petit tourniquet.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Il ne voulait pas non plus apprendre comment on applique un tourniquet, imprudent et déraisonnable jeune homme !Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
A la voir, les têtes tournaient plus encore que son tourniquet.Émile Zola (1840-1902)
Aussi le téléphone était-il placé dans ma chambre, et, pour qu'il ne gênât pas mes parents, sa sonnerie était remplacée par un simple bruit de tourniquet.Marcel Proust (1871-1922)
Ils y restèrent bien une heure, jouant des tournées au tourniquet ; et quand ils le quittèrent, ce fut pour aller s'installer cent pas plus loin chez un marchand de vins.Émile Gaboriau (1832-1873)
Cette corde est entortillée à une sorte de tourniquet en bois de chêne, et le bourreau vire le chanvre jusqu'à ce que le patient soit bel et bien étranglé.Bénédict-Henry Révoil (1816-1882)
Tout son plan stratégique était fait avant qu'il arrivât au tourniquet.Armand de Pontmartin (1811-1890)
Je pars à la fin de la semaine pour passer au tourniquet.Georges Darien (1862-1921)
Mon père en parle bien à son aise ; ne dirait-on pas, à l'entendre, que c'est aussi simple que de gagner une demi-douzaine d'oublies au tourniquet ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Bien des gens n'atteignaient pas le tourniquet sans s'être demandé comment une jeune fille pouvait conserver des couleurs en vivant dans cette cave.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et, par moments, au milieu du sourd murmure, le grincement du tourniquet partait avec un bruit de crécelle.Émile Zola (1840-1902)
On s'arrête au tourniquet : précisément le gardien de la barrière s'est mis au lit.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Tous les hommes doivent savoir comment on applique un tourniquet, car si ce n'est pas fait avec promptitude, je perds mon patient et le blessé meurt.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TOURNIQUET » s. m.

Petite barriere qu'on met devant des portes, ou autres passages étroits, pour empêcher qu'on n'y puisse passer qu'un à un. Elle est faite de deux pieces de bois ou de fer croisées, & mobiles horisontalement sur un pivot perpendiculaire.
 
TOURNIQUET, est aussi un jeu qui consiste en une aiguille de fer mobile dans un cercle, aux bords duquel il y a plusieurs chifres ou divisions, & où l'on perd ou on gagne suivant les nombres sur lesquels l'aiguille s'arreste. Le jeu du tourniquet est sujet à de grandes filouteries, à cause qu'on peut faire arrester l'aiguille où l'on veut par le moyen d'une petite pierre d'aimant.
Drôles d'expressions Être bien, mal luné Être bien, mal luné

Être bien, mal luné : être de bonne, de mauvaise humeur. 

Alain Rey 23/04/2020