Email catcher

tambour

Définition

Définition de tambour ​​​ nom masculin

Instrument à percussion, formé de deux peaux tendues sur un cadre cylindrique (➙ caisse). Baguettes de tambour. Un roulement de tambour. Bruit du tambour.
locution Sans tambour ni trompette, sans attirer l'attention. Raisonner (résonner) comme un tambour, très mal.
Personne qui bat le tambour. Les tambours du régiment (➙ tambour-major).
par extension Instrument à percussion à membrane tendue (➙ timbale). Tambour de basque, petit cerceau de bois muni d'une peau tendue et entouré de grelots. ➙ tambourin. Tambours africains. ➙ djembé, tam-tam.
Petite entrée à double porte, servant à isoler l'intérieur d'un édifice.
Tourniquet formé de quatre portes vitrées, en croix.
Métier circulaire pour broder à l'aiguille.
Cylindre (d'un treuil, d'une machine). Le tambour d'un lave-linge.
Tambour de frein, pièce cylindrique solidaire de la roue, à l'intérieur de laquelle frottent les segments.

Synonymes

Synonymes de tambour nom masculin

[sortes] tambourin, conga, darbouka, tam-tam, timbale, bendir (Afrique du Nord), bamboula (vieilli)

barillet, cylindre, tourniquet

Exemples

Phrases avec le mot tambour

De loin, elle n'entend rien sinon une vague rumeur, les roulements de tambour.Recherches de science religieuse, 2002, Marc-Olivier Padis (Cairn.info)
Il entre en extase par la danse et le chant au rythme de son tambour, pour voyager dans un monde autre.Études, 2002 (Cairn.info)
Cette souplesse compense le côté expéditif de l'affaire, menée tambour battant en vingt minutes chrono.Capital, 10/04/2009, « Services : coiffeurs, fleuristes ou pressings, le low-cost n'en est… »
La rencontre a commencé tambour battant, les équipes se sont rendues coup pour coup.Ouest-France, 13/07/2021
Avec un peu d'entraînement, vous jouerez des airs de tambour impossibles à oublier.Capital, 22/01/2010, « Neuf jeux vidéo pour passer le temps entre deux avions »
Je te quitte ; trente tambours s'exercent sous mes fenêtres, je ne sais plus ce que je dis.Frédéric Bastiat (1801-1850)
En été, au moment où le soleil se couche, les mâles de ce poisson de roche méditerranéen émettent en chœur un son semblable à celui d'un tambour.Ça m'intéresse, 12/06/2017, « Le silence règne-t-il dans les fonds marins ? »
Des femmes qui scandent des slogans au rythme des tambours.Les temps modernes, 2011, George Arnauld (Cairn.info)
Déterminée, sûre de son bon droit, elle mène campagne tambour battant.Ouest-France, Philippe ECALLE, Matthieu MARIN, 15/06/2021
La porte d'entrée à double battant devrait aussi laisser place à une porte tambour, pour des questions d'usure.Ouest-France, Yannick FOUSTOUL, 16/09/2021
Le match démarrait tambour battant avec de part et d'autre, une qualité de jeu intéressante.Ouest-France, 08/12/2012
Elle a abandonné le son intime du guembri pour celui plus tonnant des tambours.La pensée de midi, 2006, Abdelmajid Arrif (Cairn.info)
Les freins à tambours ne sont pas assistés, la direction non plus, les amortisseurs sont à lame et il n'y a aucune ceinture de sécurité à bord.Capital, 09/06/2017, « La voiture du futur n'aura plus d'accidents ! »
Tous les mouvements devaient s'y exécuter au pas militaire, et au son du tambour.Adolphe Thiers (1797-1877)
Aujourd'hui, les tambours de la guerre se font entendre.Europarl
Ce qui marquait également beaucoup les esprits lors de ces cérémonies, c'était les tambours à cheval des mousquetaires.Histoire urbaine, 2015, Julien Wilmart (Cairn.info)
Dans la fraîcheur de ce miz-dû, les onze coups de tambour résonnent.Ouest-France, 23/11/2016
Jouer du tambour impose un discours, une démarche, une identification par rapport aux autres tambours et par rapport à toute la musique, par exemple électronique.Vacarme, 1997, Stéphan Vincent-Lancrin (Cairn.info)
De la même façon, les grains de café sont en mouvement constant dans le tambour, pour permettre à la torréfaction d'être homogène.Ouest-France, Natalie DESSE, 12/04/2018
Une ou deux fois par semaine, souvent sans prévenir, le président débarque en trombe par la porte à tambour.Capital, 08/03/2010, « Du petit déjeuner d'affaires au dîner, les bons plans des… »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de TAMBOUR s. m.

Instrument militaire qui sert particulierement dans l'infanterie, tant pour assembler les soldats, que pour les faire marcher, combattre, & en autres occasions. Le corps du tambour s'appelle la quaisse, dont le nom se transporte souvent à tout l'instrument. Elle est faite de bois de chesne fort mince, plié & courbé en forme de cylindre. Elle est couverte de deux costez de peaux de mouton tenduës sur des cercles de bois, ou de metail, qui s'appellent vergettes, & qui se bandent avec des cordons qui s'appellent tirans. Il y a une corde au dessous qui est souvent en double, qu'on appelle timbre. C'est celle qui est cause du son. La hauteur du tambour est égale à sa largeur, qui n'est au plus que de deux pieds & demi, parce qu'on ne peut trouver de plus grandes peaux pour le couvrir. Quand on dit que la peau du loup sur un tambour assourdit, ou fait crever la peau de mouton, c'est une fable, car on n'en a jamais fait de peaux de loup. On n'en fait point non plus de peaux d'asne, quoy que le peuple le croye. On fait aussi des tambours dont le corps est de leton, couverts d'une semblable peau, qui sont de diverses figures. On les appelle thymbales. Ils font grand bruit, & on les porte à l'arçon de la selle. Ce mot vient de l'Espagnol tambor, qui est pris de l'Arabe altambor, parce qu'il vient originairement des Sarrasins. Menage aprés Scaliger & Vossius. On l'a nommé autrefois tabour, tabur & tabor, & dans la basse Latinité thabur, tamburcium & tamburlum.
 
TAMBOUR, est aussi un soldat destiné à battre la quaisse. Il y a un Tambour Major dans chaque Regiment. En chaque compagnie d'infanterie il y a du moins un Tambour. Il y en a aussi dans les Mousquetaires du Roy & dans les Dragons.
 
Il y a diverses batteries de tambour ; & l'on dit, battre aux champs ou la marche, la double marche ; battre l'assemblée, le premier, le second, le troisiéme coup, ou la levée du drapeau ; battre la charge ou la guerre ; battre la retraitte, le ban, la chamade ; battre la diane ; battre l'alarme ; battre la fricassée en tumulte & avec precipitation ; battre la generale pour faire marcher toute l'armée ; battre l'entrée tant simple que double, ou la sortie du camp : ce sont toutes manieres differentes de battre le tambour. On fait les publications & les executions militaires au son du tambour. On dit qu'on bat le tambour dans une Province, pour dire, qu'on y fait des levées de soldats.
 
TAMBOUR DE BASQUE, est un petit tambour qui n'est enfoncé que par un bout en forme de sas ou de crible, & qui a des sonnettes ou petites plaques de cuivre enchassées dans des fentes faites dans son corps pour faire du bruit. Les Bohemiens s'en servent en dansant leurs sarabandes. On tient que Marie soeur de Moyse battoit cette espece de tambour, lors qu'elle chantoit le Cantique de joye du 15. Chap. de l'Exode. On fait aussi de petits tambours pour faire joüer les enfants.
 
TAMBOUR, en Architecture, est une avance de maçonnerie ou de menuiserie dans un bastiment où on veut faire une double porte, comme on en voit aux Eglises. On en faisoit aussi autrefois dans les chambres.
 
TAMBOUR, se dit aussi dans un tripot, d'une avance de la muraille qui est vers le jeu, qui fait un angle fort oblique, & cause une certaine reflexion de la balle fort difficile à juger.
 
TAMBOUR, en termes de Medecine, est une membrane seche, mince & deliée comme une toile d'araignée, qui se trouve dans l'oreille interieure, & qui a le sentiment extremement vif, derriere laquelle il y a une petite corde fort deliée, tenduë tout du long de la même maniere que le timbre qui fait resonner un tambour de guerre. Cette membrane reçoit aisément l'impression du son exterieur, & ceux qui l'ont espaisse de leur naissance sont des sourds incurables.
 
On appelle aussi tambour, une machine ronde comme un tambour, qui sert à faire joüer des orgues toutes seules, ou des carillons & des clavessins sans le secours de la main. Sur ce tambour il y a des reglets, comme sur un papier de musique ; & à la place des notes il y a des pointes de fer qui accrochent & font baisser les touches, selon le son qu'on desire en tirer. On l'appelle aussi barillet. Voyez BARILLET.
 
Quelques-uns appellent aussi tambour, le barillet où est enfermé le ressort d'une montre ou d'une horloge.
 
TAMBOUR, se dit proverbialement en ces phrases. Ce qui vient par la fluste s'en retourne par le tambour, pour dire, qu'on despense avec profusion le bien qu'on a acquis avec facilité. On dit aussi d'un gros homme, que c'est un tambour. On dit aussi, Vouloir prendre les liévres au son du tambour, pour dire, Vouloir faire une entreprise avec éclat, qui ne peut reüssir qu'estant faite secrettement. On dit encore, qu'on a mené un homme tambour battant, pour dire, qu'on a eu un grand avantage sur luy, soit en la dispute, soit au jeu, &c.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine