traducteur

 

définitions

traducteur ​​​ , traductrice ​​​ nom

Auteur d'une traduction. La traductrice d'une œuvre, d'un écrivain. —  Traducteur-interprète : professionnel chargé de traduire des textes oralement et par écrit.
nom masculin ou féminin
Appareil électronique fournissant des éléments de traduction. Traducteur, traductrice de poche.
 

synonymes

traducteur, traductrice nom

interprète, langagier (Québec), truchement (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce traducteur n'était capable que d'un livre médiocre, si ce livre eût été publié comme un original de lui.Marcel Proust (1871-1922)
Il semblerait donc que le traducteur ait voulu coûte que coûte exonérer le gouvernement espagnol et ses partisans grecs.Europarl
Et cette sensation est exquise ; mais encore c'est celle que nous donnerait un traducteur de génie.Émile Faguet (1847-1916)
Mais ces trois colonnes enthousiastes, ces éloges emphatiques, ce récit héroïque accepté et affirmé sur la foi du premier traducteur venu, visent à autre chose.Félix Nadar (1820-1910)
Certains ne l'ont mis en œuvre que partiellement et d'autres ne l'ont utilisé que comme un simple traducteur de plusieurs qualifications, professions, compétences et niveaux éducatifs.Europarl
Mais les auteurs anglais se plaignirent de ne pas recevoir chez eux les mêmes secours qu'ici le gouvernement accordait au traducteur français.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Il est bien entendu que le traducteur cesse d'être fidèle lorsqu'il ne peut plus l'être : l'horreur l'emporterait facilement sur l'intérêt de curiosité.Stendhal (1783-1842)
Mais le traducteur laisse de côté ces minuties, comme inutiles à l'objet principal de l'histoire, qui n'a que faire de froides digressions.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Je ne suis responsable du style du traducteur ni dans ce passage ni dans les précédents.Astolphe de Custine (1790-1857)
Si rien de ces dons n'apparaît dans les pages qu'on va lire, soyez convaincus que c'est la faute du traducteur.Lord Rosebery (1847-1929), traduction Augustin Filon (1841-1916)
Le traducteur a connu, lui, des femmes d'un autre type, qui emploient les séductions dont elles disposent pour arracher leurs secrets aux hommes.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Le traducteur de ce livre n'est point un traducteur, c'est tout bonnement un poète qui s'est pris de belle passion et de courage.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Je n'entends pas dire par là que le métier de traducteur ne soit pas estimable ; car on peut s'occuper à de pires choses et qui donnent moins de profit.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Il convient de renforcer cette formulation (réserve s'appliquant uniquement à la version suédoise du rapport – note du traducteur), pour les raisons répertoriées dans le même paragraphe.Europarl
Mais ces ouvrages, aucun traducteur ne les a encore appropriés à la langue latine, et voilà pourquoi la nature de ces choses nous est moins connue.Charles de Rémusat (1797-1875)
Les hommes instruits d'alors savaient cela sans qu'on le leur dît, et ils n'en admiraient que plus le traducteur.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Une de ces copies a été communiquée au traducteur, sous la promesse solennelle de ne pas confier le texte français à la presse.Denis Diderot (1713-1784)
Les additions et interpolations du traducteur seront aisément distinguées du reste, par le manque d'images orientales ; et je regrette que ma mémoire ait retenu si peu de fragmens de l'original.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
La lettre de l'écrivain original n'a pas nécessairement ou plutôt n'a jamais sa pareille dans la lettre dont le traducteur dispose.Alexandre Vinet (1797-1847)
Les traductions en français se multiplient, œuvre qui fait toujours plus d'honneur au traducteur qu'à ceux qui le lisent.Émile Gebhart (1839-1908)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRADUCTEUR » s. m.

Celuy qui tourne un livre d'une langue en une autre. Amyot est un illustre Traducteur de Plutarque. D'Ablancourt est un des plus eloquents Traducteurs de nostre siécle.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020