tribune

 

définitions

tribune ​​​ nom féminin

Emplacement élevé où sont réservées des places (dans une église, une salle publique). Tribune de presse.
Emplacement en gradins (dans un champ de courses, un stade).
Emplacement élevé, estrade d'où l'orateur s'adresse à une assemblée.
par extension, vieilli L'éloquence parlementaire, politique (➙ tribun).
au figuré Lieu où l'on s'exprime par le discours ou l'écriture. La tribune libre d'un journal : rubrique offerte au public pour s'exprimer.
 

synonymes

tribune nom féminin

estrade, [d'église] ambon, chaire, échafaud (vieux), [Antiquité, romaine] rostres, [sport] kop

débat, discussion, forum

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il faut bien que je le dise, puisque cette question a été abordée à cette tribune.François Guizot (1787-1874)
Celui qui se sent le don de la parole se persuade que le gouvernement de tribune est le meilleur, et il y tend ; et ainsi de chacun.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Ces préliminaires étaient plus ou moins connus du monde parlementaire ; aussi la curiosité fut-elle vivement excitée quand le poëte orateur parut à la tribune.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Ces reproches étaient répétés partout, à la tribune, dans les journaux, dans les lieux publics.Adolphe Thiers (1797-1877)
Je souhaite me joindre à plusieurs orateurs qui m’ont précédé à cette tribune et illustrer cet aspect en faisant référence à une série de domaines politiques.Europarl
Sur ces établis étaient déposés des bonnets rouges, dont chaque orateur se coiffait avant de monter à la tribune.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Cela est évident, je le répète, pour tout homme de sens, tellement évident que je ne croyais pas que cela valût la peine d'être dit à la tribune.François Guizot (1787-1874)
Je tiens à saluer, dans la tribune, les auteurs de la pétition qui est à l'origine du débat d'aujourd'hui.Europarl
La réserve ne va pas à l'encontre de l'aide humanitaire et des personnes concernées par celle-ci – je le souligne à l'attention des journalistes et des visiteurs présents à la tribune.Europarl
Nous avons, nous parlementaires, assumé de plus en plus la fonction de tribune pour l’expression des préoccupations formulées par les acteurs de terrain.Europarl
Billaud, qui, au milieu de ce tumulte et de ces interruptions, n'avait pas abandonné la tribune, insiste, et demande une instruction pour que les coupables soient connus.Adolphe Thiers (1797-1877)
Droite, dans l'ombre de la tribune, elle se tenait immobile, sa main serrant le dossier de la chaise qui portait son violon.Henri Ardel (1863-1938)
Les cris de la presse, les éclats de la tribune, tout cela ne nous va plus, tout cela nous ira peut-être dans d'autres temps.Adolphe Thiers (1797-1877)
Les paroles que je viens de dire m'ont coûté ; elles m'ont coûté beaucoup ; elles me coûteront encore en descendant de cette tribune.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Pendant les quatre premiers jours, les deux champions occupèrent, à tour de rôle, presque constamment la tribune.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
S'il fait, par hasard, de la grande politique à la tribune, soyez sûr qu'il n'en fait que de la petite dans le cabinet.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
La tribune et la presse n'étaient plus libres, et une police brutale et tyrannique disposait sans contrôle de la personne des citoyens.Théophile Lavallée (1804-1867)
Vous venez de le dire à cette tribune après l'avoir dit partout, et quand on vous le répète, vous n'en convenez pas ?François Guizot (1787-1874)
Deuxièmement, je dirai que ce qui chagrine ceux qui m’ont précédé à la tribune est plutôt de nature à me rassurer.Europarl
L'homme était digne de sa tribune : les autres éloquences ne montent pas à ces hauteurs.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRIBUNE » s. f.

Lieu d'où on haranguoit le peuple chez les Romains. Les Orateurs montoient sur la tribune aux harangues.
 
TRIBUNE, est aussi un eschafaut, ou un lieu élevé, où on place les Musiciens & la symphonie dans les Eglises, ou autres lieux où on veut faire un concert. Il y en a qui appellent aussi tribune, le lieu où on met les orgues, & même le jubé. Quelques-uns appellent aussi tribune, ce qu'on nomme proprement lanterne, qui est sur le haut des domes.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020