veillée

 

définitions

veillée ​​​ nom féminin

Temps entre le moment du repas du soir et celui du coucher, qui était consacré à des réunions familiales ou de voisinage. ➙ soirée. À la veillée.
locution Veillée d'armes : préparation morale à une épreuve, une action difficile.
Action de veiller un malade, un mort ; nuit passée à le veiller. Veillée funèbre.
 

synonymes

veillée nom féminin

soirée, après-dîner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Autant en firent mes compagnons avec la fille aînée et d'autres demoiselles qui y etoient venues passer la veillée.Paul Scarron (1610-1660)
Dira-t-on que l'éducation première, les contes de la veillée, les récits effrayants de la nourrice et de la grand'mère disposent les enfants et même les hommes à éprouver ce phénomène ?George Sand (1804-1876)
A l'économie succéda l'âpre lésine qui compte les grains de sel du pot-au-feu, qui pèse le savon du blanchissage, qui mesure la chandelle de la veillée.Émile Gaboriau (1832-1873)
Parallèlement à cette préparation inférieure, à ce ravitaillement alimentaire, il se faisait dans les compagnies une sorte de veillée intellectuelle.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
C'était un voisin, les institutrices, quelqu'un enfin qui venait nous distraire de la longue veillée.Alain-Fournier (1886-1914)
Nous ferons remarquer que la triple veillée du héros sur la tombe de son père forme également l'introduction des contes esthonien, russe, polonais, finnois, mentionnés ci-dessus.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Elle imagina de veiller le soir deux heures avec son père, et ce qu'elle gagna en travaillant à la veillée servit à satisfaire les caprices du malade.Zulma Carraud (1796-1889)
D'où l'on a pu dire que la loi de 1892, par exemple, avait supprimé la veillée sans la supprimer, et que les règlements postérieurs l'avaient rétablie sans la rétablir.Charles Turgeon (1855-1934)
La vaste salle du milieu servait aux repas et aux travaux du soir à la veillée.Eugène Sue (1804-1857)
En ce moment, la famille réunie au salon ne s'inquiétait ni de l'absence des domestiques, ni des gens sans foyer, ni de la poésie dont étincelle une veillée d'hiver.Honoré de Balzac (1799-1850)
Quoique la veillée ne fût pas encore bien avancée quant il y arriva, il trouva les lumières et le feu éteints et la contre-porte fermée.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Alors, elle se rua, l'œuvre de destruction commença, au milieu de l'ombre sacrée, de l'infini repos de cette veillée funèbre.Émile Zola (1840-1902)
On tient conseil à voix basse pour cette veillée suprême ; il est convenu qu'on laissera, cette nuit, dormir les domestiques ; ce sont ses nièces qui resteront là ensemble.Pierre Loti (1850-1923)
Ne le lui avait-elle pas avoué déjà durant leur veillée, et, par cette confidence, ne l'avait-elle pas investi, en quelque sorte, des devoirs d'un frère ?George Sand (1804-1876)
Souvent, le soir, il frappait à leur porte, et la veillée se prolongeait autour du samovar bouillant.Jules Verne (1828-1905)
Les enfants, qui avaient fait une veillée extraordinaire et qui s'étaient amusés, éreintés, ne furent pas fâchés d'en faire autant ; il était neuf heures et demie.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Ces mots magiques avaient excité la curiosité générale, et tous les habitués de la veillée étaient accourus pour prendre leur part de la fête.Armand de Pontmartin (1811-1890)
Le soir, à la veillée, devant les flammes dansantes sur les bûches énormes entassées dans la cheminée, on commentait les incidents de la promenade, à défaut de mieux.Ernest Daudet (1837-1921)
Ma mère me l'a cent fois contée à la veillée, comme ma grand'mère la lui avait contée, de même que la grand'mère de ma grand'mère...Eugène Sue (1804-1857)
Or ce qui s'était passé, s'il l'eût pressenti plus tôt, eût beaucoup gâté l'ivresse de sa veillée auprès de la marquise.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VEILLÉE » s. f.

Temps de la nuit qu'on passe à veiller. On doit à cette garde quatre veillées de ce malade.
 
VEILLÉE, se dit aussi des assemblées qu'on fait pour se divertir, ou pour travailler le soir, ou bien avant dans la nuit. Ils sont allez à la veillée en un tel lieu pour joüer, pour danser. Au village on va à la veillée pour filer, tricoter, ou faire autres ouvrages. Chez les Artisans, on appelle pasté de veillée, un pasté que les Maistres sont obligez de donner à leurs compagnons le jour de la St. Remi, pour les advertir qu'il faut doresenavant se remettre au travail aprés souper. Chez les Fourreurs, le pasté de veillée se mange dés la veille de la mi-Aoust, c'est dés ce jour qu'ils recommencent leur hiver, & à travailler le soir.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020