vermillon

 

définitions

vermillon ​​​ nom masculin et adjectif invariable de couleur

Poudre fine de cinabre, substance colorante ou couleur d'un rouge vif tirant sur l'orangé. —  adjectif invariable D'un rouge vif tirant sur l'orangé. Des robes vermillon.
 

synonymes

vermillon nom masculin

rouge

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
À côté, pour les ombres, glacis très léger d'un ton chaud de laque jaune, laque rouge, vermillon et plus ou moins d'un ton jaune rompu, mais toujours transparent.Eugène Delacroix (1798-1863)
Ou simplement : petit vert pour l'ombre, sur lequel on met des tons de vermillon et de brun rouge.Eugène Delacroix (1798-1863)
Le jeune policier s'inclina, le vermillon de la modestie sur les joues ; mais la vanité heureuse éclatait dans ses yeux plus brillants que des escarboucles.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le ton vert chou ci-dessus fait bien à côté de vermillon, blanc et laque brûlée ; également à côté de brun rouge et blanc.Eugène Delacroix (1798-1863)
Tous les jours, on y rencontre « la sainte » qui prophétise dans quelque carrefour, les yeux hagards et les joues peintes de vermillon.Pierre Loti (1850-1923)
On lui permettra peut-être,– pas toujours,– de travailler au bien, d'accomplir le bien, d'effacer le vermillon qui tachait ses vêtements, et de le remplacer par la blancheur des neiges.Dora Melegari (1849-1924)
Chaque fois qu'il y songeait, on voyait s'éteindre le sourire de ses lèvres et le vermillon de ses joues.Anatole France (1844-1924)
Eusèbe se disait qu'elle trompait le public, et, lorsqu'elle mettait du carmin sur ses ongles et du vermillon sur ses lèvres, il levait les épaules.Jules Noriac (1827-1882)
Il faut mettre sur la palette le gros violet à côté du laque foncé, vermillon, laque jaune.Eugène Delacroix (1798-1863)
C'était un petit homme gros et court, coloré de vermillon, le crâne poli très précieusement.Anatole France (1844-1924)
Ses yeux s'abaissèrent par un chaste retour sur elle-même ; ses joues se couvrirent du vermillon le plus vif ; un embarras plein de grâce et de pudeur régna dans sa contenance.Louis Reybaud (1799-1879)
Un peu de vermillon sur vos joues, mon vieux, ça ne leur fera pas de mal.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
M. le professeur de rhétorique, si riche en vermillon, ne put jamais lui donner des roses pour des rubans.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Vous avez commencé par me prendre tous mes rouges, y compris le vermillon, de sorte qu'il m'est impossible de faire des couchers de soleil.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Elle était froide, et son cœur ne battait pas, mais ses lèvres avaient conservé leur vermillon, et ses traits si doux n'avaient pas cessé de refléter son âme.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Demi-teinte rosée chairs fraîches : vert de zinc, le plus clair à côté de vermillon blanc, une pointe de laque ; mêler ces deux tons tout faits suivant le degré convenable.Eugène Delacroix (1798-1863)
Le clair du chemin et des montagnes plus rapprochées avec le petit vert et l'orangé decadmium, blanc et vermillon.Eugène Delacroix (1798-1863)
À côté du ton beau vermillon clair et laque, ton d'ocre jaune et petit vert.Eugène Delacroix (1798-1863)
Sur la partie dans le clair, ajouté ensuite tons de chairs clairs blanc et vermillon, ocre de ru et blanc, pour les plaques jaunes qui se trouvent dans la chair.Eugène Delacroix (1798-1863)
La cadette est un peleton d'embonpoint où l'on ne distingue encore que du blanc et du vermillon.Denis Diderot (1713-1784)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VERMILLON » s. m.

C'est une couleur rouge fort estimée des Anciens, jusques là qu'ils en peignoient les images des Dieux aux jours de leurs Festes, & les Capitaines le jour de leur triomphe. Ainsi triompha Camillus, comme dit Pline. Chez les Ethiopiens toutes les personnes de marque s'en peignent le visage, & s'en fardent. Le naturel se trouve en Espagne sur des rochers inaccessibles. Ce sont des pierres qu'on abat avec des flesches. Il s'en trouve aussi vers Colchos. L'artificiel se fait d'un sable rouge auprés d'Ephese, aprés qu'on l'a plusieurs fois lavé. Ce fut Callias Athenien, au rapport de Theophraste, qui trouva l'invention de le faire, aprés avoir tâché de tirer de l'or par le feu d'un certain sable rouge qui se trouve aux mines d'argent, en l'an 249. de la fondation de Rome. Mais Vitruve dit que le vermillon fut premierement trouvé auprés d'Ephese aux champs Cilbiens. On le tire d'une certaine pierre rouge que les Grecs nomment anthrax, & il en sort du vif-argent à chaque coup de pioche qu'on donne dessus. En Espagne on le fait d'une certaine pierre meslée avec du sable blanc comme argent, qui est si haut en couleur, que cela a donné occasion à plusieurs de l'appeller sang de dragon, comme dit Dioscoride. Il s'en trouve encore de naturel en quelques veines d'argent en forme de sable rouge, qu'on prepare avec plusieurs lotions & coctions. C'est celuy dont on se sert d'ordinaire, l'autre étant de trop grand prix. Il y a aussi de l'argent-vif meslé parmi, qu'on fait sortir en le façonnant. Pline le met au rang des poisons. En effet ceux qui travaillent à le faire, se mettent des masques de vessie de pourceau pour n'en pas respirer le mauvais air, qui est mortel. L'espreuve s'en fait sur une pesle qu'on fait rougir au feu ; car s'il est bon, il doit conserver sa couleur, quand il est refroidi. Voyez Pline, Theophraste, Vitruve, Brassavolus, Agricola, Caesius. En Latin sandyx. Les Apothicaires l'appellent minium.
 
VERMILLON, se dit aussi de toute sorte de couleur rouge, ou d'escarlate, parce qu'on en fait avec de certains vermisseaux qu'on trouve à la racine de la pimprenelle, ou avec de la cochenille. C'est une graine d'un arbrisseau, qui est une espece de petit houx fort commun à Tarascon en Provence, en Languedoc & en Roussillon. Il la faut recueillir, quand elle est bien meure, parce que c'est alors qu'elle donne plus de pousses, qu'on nomme communément pastel d'escarlate. C'est dont on fait en France les belles teintures. Les Arabes l'appellent kermes, d'où est venu le nom de cramoisi. Les Latins l'appellent vernix, d'où quelques-uns derivent le mot de vermillon. On fait aussi du vermillon avec du plomb lavé & bruslé, ou de la ceruse poussée au feu, qui est de moindre prix, que les Peintres appellent minium. Ce mot vient de vermiculum, à cause des vers qui se trouvent dans la graine que les Latins appellent coccus. Menage.
 
VERMILLON, signifie aussi cette couleur rouge qu'on voit sur le visage, soit qu'elle y soit naturelle, comme il s'en voit aux jouës de quelques personnes ; soit qu'elle y soit causée par la pudeur qui y fait monter le sang pendant quelque temps. Quand on luy reprocha cette galanterie, il luy monta un petit vermillon au visage. Les femmes se fardent aussi avec du vermillon, dont il y en a qui est appliqué sur des feuilles de papier ; d'autre de liquide qui s'extrait de la tonture d'escarlate. On dit aussi, que des levres sont d'un beau vermillon, quand elles sont d'un beau rouge.
Vidéos Quand un humoriste promeut la langue française... Quand un humoriste promeut la langue française...

L’humoriste Karim Duval s’est prêté au jeu du dico : découvrez ses définitions hautes en couleur dans une mini-série réalisée à l’occasion de la sortie du site Dico en ligne Le Robert.

25/05/2020