vigoureusement

 

définitions

vigoureusement ​​​ adverbe

Avec vigueur, force. Frotter vigoureusement. —  Elle nie vigoureusement. ➙ énergiquement.
Avec de la vigueur (2 et 3).
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Comme c'est bien la figure de cet intérieur, comme elle se détache vigoureusement du fond !Théophile Gautier (1811-1872)
Son arrivée rendit le courage et l'espérance aux assiégés, qui, depuis ce temps-là, se défendirent très-vigoureusement.Charles Rollin (1661-1741)
Nous avons aussi réagi vigoureusement chaque fois que, chez nos voisins, les droits des minorités subissaient des atteintes.Europarl
C'était le point faible de notre position : une forte colonne, lancée vigoureusement, pouvait arriver par là sur notre tête de pont, et dès lors nous étions perdus !...Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Cela ne va pas être une tâche facile, mais il convient de la poursuivre vigoureusement en tant qu'option militaire.Europarl
Je nageai plus vigoureusement ; mais, gêné par mes vêtements qui me serraient comme un chape de plomb, j'éprouvais une extrême difficulté à me soutenir.Jules Verne (1828-1905)
Le parlement qui défend si vigoureusement l'honneur du roi, est lui-même un vrai roi sous le rapport judiciaire.Jules Michelet (1798-1874)
Je pense que votre rapport et notre travail se rejoignent totalement et je vous invite à continuer de soutenir vigoureusement nos efforts pour une plus grande efficacité énergétique.Europarl
Nous espérons d'ailleurs avoir été pour quelque chose dans la mise à jour de cette manipulation, car nous l'avions vigoureusement dénoncée à l'époque.Europarl
Sa figure brune, lors même qu'elle n'eût pas été hâlée par le soleil, se distinguait par l'énergie de ses traits vigoureusement tracés.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Cette chevelure se retroussait vigoureusement d'elle-même au-dessus du front et aux tempes, en dessinant ainsi nettement cinq langues noires que nos ancêtres appelaient les cinq pointes.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il se leva et lui tapa vigoureusement d'une main sur l'épaule, prenant la sienne de l'autre.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
L'un d'eux poussa sa barque à l'eau et rama vigoureusement dans la direction du malheureux.Albert Delpit (1849-1893)
Elle n'eut pas peur ; c'était une nature trop vigoureusement trempée pour céder à ce sentiment vulgaire.Albert Delpit (1849-1893)
Il la saisit vigoureusement par le bras, et nageant d'une main, il la déposa à bord du bateau.Amédée Achard (1814-1875)
C'était une étoile nouvelle qui se levait sur l'horizon des spéculations belges, et deux ou trois coups vigoureusement frappés avaient marqué sa place au premier rang.Louis Reybaud (1799-1879)
Au lieu de marcher à l'encontre des blancs, comme ils avaient fait jusqu'à ce moment, ils avaient brusquement viré de bord et pagayaient vigoureusement dans la direction de l'île.Gustave Aimard (1818-1883)
En effet, les pierres vigoureusement ébranlées sous les coups répétés des guérilleros commençaient à tomber au dehors.Gustave Aimard (1818-1883)
Par exemple, les lois protégeant les droits de propriété intellectuelle n’y sont pas mises en œuvre assez vigoureusement.Europarl
Ayant mis son chapeau, il se frotta vigoureusement les mains, sans rien répondre aux questions joviales du gros garçon.Paul Adam (1862-1920)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VIGOUREUSEMENT » adv.

D'une maniere ferme & ardente. Il a repoussé les ennemis vigoureusement. Il a soûtenu cette opinion vigoureusement.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020