viveur

 

définitions

viveur ​​​ nom masculin et adjectif

vieilli Fêtard, jouisseur. —  adjectif ➙ noceur.
 

synonymes

viveur nom masculin

[vieilli] débauché, jouisseur, fêtard (familier), noceur (familier), sybarite (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle réveillait en lui un souvenir qui froissait toutes ses vanités de gentilhomme et de viveur.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il fallait à ce viveur hardi d'autres amours, et celles qu'il choisit montrent à quelle hauteur il avait osé élever ses prétentions.Henri Welschinger (1846-1919)
Il avait donné, jadis, par plaisanterie de viveur sceptique, ce nom à l'enfant perdu afin qu'on n'ignorât point qu'il avait été trouvé sous un chou.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le caractère extravagant de son existence d'artiste viveur et mondain encadrée dans cette solennelle solitude lui plaisait, non moins que le calme dont il pouvait entourer ses agonies intimes.Paul Bourget (1852-1935)
Puis, pour le viveur, c'était un principe : on n'installe jamais une femme chez soi quand on a de la tenue et qu'on sait le prix de la liberté.Daniel Lesueur (1854-1921)
Oui, le malheureux les tenait tous les trois sous ses yeux : cette femme vendue à ce viveur âgé, et ce mari qui en profitait.Paul Bourget (1852-1935)
Au lieu qu'ici, l'auteur loge dans le corps d'un viveur de trente-cinq ans son âme désincarnée de vieillard de soixante-dix ans.Romain Rolland (1866-1944)
Joséphine débutait sans recommandations, sans protecteur ; ce qui faisait supposer avec raison au vieux viveur, qu'on avait reconnu en elle des qualités vraiment supérieures.Jules Noriac (1827-1882)
Et le peu de crédit conservé naguère par le jeune viveur s'était usé jusqu'au bout dans cette fâcheuse aventure.Daniel Lesueur (1854-1921)
Si le candidat est riche, s'il porte un nom aristocratique, s'il est viveur, joueur surtout, il est reçu avec acclamations.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
L'étude vendue, toutes les dettes payées et grâce à la réalisation de quelques biens-fonds, la veuve de ce viveur de province avait eu à elle environ cinquante mille francs.Paul Bourget (1852-1935)
Larsonneau était devenu un viveur élégant, bien ganté, avec du linge éblouissant et des cravates étonnantes.Émile Zola (1840-1902)
Ce cadeau royal correspond aux habitudes élégantes du brillant viveur, dont les succès sont légendaires dans le monde des clubs et des coulisses.Daniel Lesueur (1854-1921)
Avoir de l'argent en poche n'était rien pour l'enragé viveur, s'il n'en dépensait aussitôt une partie,– et souvent la plus grosse.Daniel Lesueur (1854-1921)
Elle aurait pu rencontrer le viveur riche, celui qui offre une paire de chevaux ; elle rencontre l'homme qui écrit dans les journaux : elle écrira.Remy de Gourmont (1858-1915)
Tout de suite il en eut regret, horreur, recula ; et il baissait le front tandis que le viveur oscillait, tombait, un genou en terre.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Un projet de mariage brutalement arrangé par un viveur avec une fille très riche et très laide comporte moins de mélancolie...Paul Bourget (1852-1935)
C'était, lui avait-on dit, un héros d'un autre âge, un fou, un viveur à outrance.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il eut dans la grâce l'audace et la décision et il sut marquer d'un trait sûr la détraquée et le viveur ; ce classique nous montre la fin d'un monde.Anatole France (1844-1924)
Elle a eu le malheur d'épouser un viveur, qui l'a ruinée ; il s'est pris à boire, et il a fini par mourir misérablement.Jean de la Brète (1858-1945)
Afficher toutRéduire
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

11/05/2020