Email catcher

viveur

Définition

Définition de viveur ​​​ , viveuse ​​​ nom et adjectif

vieilli Personne qui aime faire la fête. adjectif ➙ noceur.

Synonymes

Synonymes de viveur, viveuse nom

[vieilli] débauché, jouisseur, bringueur (familier), fêtard (familier), noceur (familier), sybarite (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot viveur

J'avais été si malheureuse d'avoir épousé un viveur !Jules de Gastyne (1847-1920)
Jean paraissait leur homme, un viveur, un rieur, un ami de la paix.Jules Michelet (1798-1874)
Le viveur est sans souci, mais l'économe qu'en recueille-t-il ?Études et documents berbères, 2017, Ali Sayad (Cairn.info)
Joséphine débutait sans recommandations, sans protecteur ; ce qui faisait supposer avec raison au vieux viveur, qu'on avait reconnu en elle des qualités vraiment supérieures.Jules Noriac (1827-1882)
Ce regard, qui tenait à la fois du maquignon et du viveur, était amical et insolent.Paul Margueritte (1860-1918)
D'autre part, ce n'est pas un viveur ordinaire.Hippolyte Taine (1828-1893)
Et le peu de crédit conservé naguère par le jeune viveur s'était usé jusqu'au bout dans cette fâcheuse aventure.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il avait donné, jadis, par plaisanterie de viveur sceptique, ce nom à l'enfant perdu afin qu'on n'ignorât point qu'il avait été trouvé sous un chou.Guy de Maupassant (1850-1893)
Au lieu qu'ici, l'auteur loge dans le corps d'un viveur de trente-cinq ans son âme désincarnée de vieillard de soixante-dix ans.Romain Rolland (1866-1944)
Larsonneau était devenu un viveur élégant, bien ganté, avec du linge éblouissant et des cravates étonnantes.Émile Zola (1840-1902)
Alors, involontairement, toute sympathie fut pour lui, même les amis du viveur, au fond, souhaitaient la victoire de son adversaire.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Communément une manière d'être français, bon viveur, amateur de chair et de vin.Les temps modernes, 2014, Micheline B. Servin (Cairn.info)
Tholomyès était un viveur de trente ans, mal conservé.Victor Hugo (1802-1885)
Ce cadeau royal correspond aux habitudes élégantes du brillant viveur, dont les succès sont légendaires dans le monde des clubs et des coulisses.Daniel Lesueur (1854-1921)
Mais comme il détournait le front, il rencontra la silhouette du viveur.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Jamais plus belle cascade d'écus ne coula à grand bruit des mains d'un viveur.Georges Ohnet (1848-1918)
Cet homme-là est un oisif, un viveur, et ce n'est pas lui qui te donnera de bons conseils...André Theuriet (1833-1907)
Elle a eu le malheur d'épouser un viveur, qui l'a ruinée ; il s'est pris à boire, et il a fini par mourir misérablement.Jean de la Brète (1858-1945)
Le viveur débraillé, haletait sous une mortelle attaque d'apoplexie foudroyante.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Les personnages de ce type, tiennent du viveur, de l'artiste et du sportsman.Paul Bourget (1852-1935)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Notre actualité Quels sont les métiers du dictionnaire ? Quels sont les métiers du dictionnaire ?

À qui doit-on l’entrée dans Le Petit Robert 2025 du mot surtourisme ou du nouveau sens du mot vocal ? Comment nos équipes rédigent-elles et...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine