débauche

 

définitions

débauche ​​​ nom féminin

Usage excessif des plaisirs sensuels. ➙ dépravation, dévergondage, luxure. Vivre dans la débauche. —  Droit Incitation des mineurs à la débauche.
au figuré Usage excessif.
Profusion. Une débauche de couleurs.

débauché ​​​ , débauchée ​​​ adjectif et nom

Qui vit dans la débauche. —  nom Un débauché, une débauchée. ➙ coureur, dévergondé, libertin, noceur.
 

synonymes

débauche nom féminin

dépravation, dévergondage, écarts (de conduite), libertinage, licence, luxure, paillardise, vice, déportements (littéraire), inconduite (littéraire), stupre (littéraire), turpitude (littéraire), dissolution (vieilli), gaudriole (familier), ribauderie (vieux)

débauché, débauchée

adjectif

corrompu, dépravé, dissolu, immoral, libertin, perverti, vicieux

nom

libertin, coureur, bambocheur (familier, vieilli), perverti (vieux), roué (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « débauche »

Les prélats et les membres privilégiés, à nos dépens, des grosses abbayes se jetaient dans les jouissances du siècle, dans le luxe et même dans la débauche.George Sand (1804-1876)
Mais ses sujets, au lieu de l'imiter, le tournent en dérision et se ruent dans la débauche avec une furie nouvelle.Charles le Goffic (1863-1932)
Le soigner, le nourrir, lui donner un état, en faire enfin un honnête homme comme son père, ou une honnête fille qui ne se débauche pas comme sa mère...Eugène Sue (1804-1857)
Nous ne connaissons dans aucune langue une si charmante débauche d'esprit, de déraison et de style.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Leur profession se recommandait d'elle-même par les conditions qu'elle exigeait, le succès y étant interdit à quiconque était ivrogne ou menait une vie de débauche.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il n'y avait point de place pour le sourire sur cette face hébétée par la fatigue et par la débauche.George Sand (1804-1876)
Que j'aurais pleuré facilement, en proie à l'inexprimable mélancolie de la débauche que je savais si bien devoir trouver là !Paul Bourget (1852-1935)
Nous nous réunîmes à une heure avancée de la nuit, car notre débauche devait se prolonger religieusement jusqu'au matin.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Quand j'eus dissipé la plus grande partie de mon bien dans les plaisirs et dans la débauche, j'eus recours au jeu pour suppléer aux moyens de continuer la même vie.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Il passait sa journée à cette besogne et le soir, comme il était recherché pour sa gaîté et son esprit, il prenait part à l'épaisse débauche des clubs.Auguste Angellier (1848-1911)
Sa figure, naturellement colorée, avait déjà pris les tons marbrés de la débauche et le violacé de la pléthore.George Sand (1804-1876)
C'était l'aspect d'une orgie d'enfants, une débauche de sucreries, avec des enlacements de traces de petits pieds affolés sur les parquets poudreux.George Sand (1804-1876)
C'est un torrent d'injures, une débauche de haine, le langage des halles dans le plus beau palais de l'univers.Imbert de Saint-Amand (1834-1900)
Ne croyez pas, du reste, à de grands désordres, ni même à aucune sérieuse débauche.Jules Lemaître (1853-1914)
Il se plut également dans sa jeunesse aux grâces de la débauche et de la grammaire.Anatole France (1844-1924)
La grâce de l'âge luttait encore contre la hideuse vieillesse anticipée de la débauche et de la pauvreté.Victor Hugo (1802-1885)
On offrit de lui trouver dans le voisinage une retraite plus tranquille ; elle voulut chercher elle-même, et fit une débauche de mouvement qui l'épuisa en quelques jours.Edmond About (1828-1885)
Après avoir parcouru toutes les phases de la vie je m'arrêtai près du torrent de la débauche.Philippe Aubert de Gaspé (1814-1841)
Il n'y a pas que de la débauche et de l'ivrognerie dans les faubourgs, et les ouvriers laborieux, sobres, rangés, sont encore en majorité.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Une misérable petite intrigante que j'avais protégée, attirée chez moi, et qui débauche mon fils !...François Coppée (1842-1908)
Afficher toutRéduire

Exemples de « débauché »

Mais j'ai appris indirectement que ce n'est qu'un débauché, un homme aux plaisirs bas, bien qu'il cache ses frasques sous des dehors pieux.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Je vous ferai seulement remarquer que la conversion éclatante d'un débauché de ma sorte pourrait être d'un bon exemple.Charles Barbara (1817-1866)
Son mari, qui étoit fort débauché, et elle, étaient séparés de corps et de biens.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Pendant vingt ans elle a vécu là-dessus, souffrant silencieusement auprès de son mari malade et débauché.Ossip Lourié (1868-1955)
Je croyais être un modèle de vertu conjugale quand je n'étais, en somme, qu'un débauché endurci.Eugène Chavette (1827-1902)
C'était avouer qu'il a touché le cœur de tous, ce libertin à l'âme mystique, ce débauché assoiffé d'amour pur, ce spirituel et ce triste.Paul Mariéton (1862-1911)
Des moines innombrables le pressuraient ; un roi cruel et débauché se jouait de sa dignité et froissait toutes ses sympathies.George Sand (1804-1876)
La mère est tout à coup heureuse en entendant que ce n'est pas celui d'un mauvais sujet et d'un débauché.Auguste Angellier (1848-1911)
Nous pourrions mentionner un grand nombre d'autres femmes de grand nom, qui étaient toujours prêtes à seconder les fantaisies libertines du plus débauché des rois.Paul Lacroix (1806-1884)
Il ne sait pas non plus, sinon qu'on raconte qu'il est débauché et atteint d'une maladie honteuse, et qu'il trompe sur le prix de ses copies de musique.Jules Lemaître (1853-1914)
Son visage était animé, l'expression de sa voix était tendre et suppliante ; l'enveloppe du débauché s'était fondue, et l'on voyait à nu l'âme du gentilhomme.Amédée Achard (1814-1875)
Ce n'est jamais un amoureux et ce ne serait pas même un débauché, si la débauche n'était excellemment impie.Anatole France (1844-1924)
Ce fut toujours mon faible de passer pour le plus débauché et le plus scélérat des mortels.Charles Des Écores (1852-1905)
Pizzighini, paresseux et débauché, appréciait fort des bénéfices qui lui coûtaient si peu de peine.Raymon Roussel (1877-1933)
Mais, à certains mouvements de sa physionomie, il était aisé de voir que le débauché pouvait se souvenir encore qu'il était gentilhomme.Amédée Achard (1814-1875)
Nous ne voulons pas que le lecteur s'intéresse à un avare, à un ambitieux, à un débauché.Hippolyte Taine (1828-1893)
Trois mois auparavant elle avait débauché deux galopins du quartier, deux frères, dont les parents ont déménagé ...Albert Cim (1845-1924)
Il n'y avait pas jusqu'à sa réputation de débauché qui ne semblât un titre à l'attention et un appât pour la curiosité des autres femmes.George Sand (1804-1876)
Si j'étois un débauché, un furieux, comme ma femme le suppose, pourquoi l'a-t-elle souffert pendant vingt ans sans se plaindre ?Robert Estienne (1723-1794)
Après avoir débauché une fille, il se lia de corps et d'esprit avec une femme qui l'aida dans son apostolat d'hérésie.Paul Lacroix (1806-1884)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DESBAUCHÉ, ÉE » s. m. & f.

Qui aime la desbauche. On appelle un vieux desbauché, celuy qui s'est plû toute sa vie à la desbauche. Les desbauchez sont ordinairement libertins. Une femme, ou fille desbauchée, c'est une fille de joye, une courtisane, une garce.

Définition de « DESBAUCHE » s. f.

Habitude vicieuse, abandonnement au vin, aux femmes, au jeu, & aux autres vices. Ce jeune homme s'est jetté dans la vilaine desbauche, il est toûjours avec des yvrognes, des garces, des berlandiers, des filous & bretteurs. On dit particulierement, Faire desbauche de vin, de femmes, pour dire, en user avec excés. Les gouttes, les vilaines maladies sont les suites & la recompense de la desbauche.
 
DESBAUCHE, en termes de Marine, se dit du déreglement qui arrive quelquefois aux marées. Les vents d'Oüest portent les marées de la riviere de Bourdeaux en estrange desbauche ; jusques là qu'on voit souvent deux ou trois fois la pleine mer en une même marée.
 
DESBAUCHE, se prend quelquefois en bonne part, d'une petite rejouïssance qui se fait entre honnestes gens, d'un repas, d'une promenade, d'une partie de divertissement. Faisons une petite desbauche, allons joüer le soupper, allons nous promener Dimanche, manger un poulet par desbauche.
 
DESBAUCHE, se dit aussi de ce qui se fait au delà de l'ordinaire. Cet homme est sobre & reglé, c'est une desbauche pour luy de boire une chopine de vin. Cet Auteur ne sort point de son cabinet, c'est une desbauche pour luy d'aller à Vaugirard. J'ay fait desbauche de melons, de muscats, c'est à dire, j'en ay mangé beaucoup.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés du Petit Robert 2020 - Niveau Expert Les mots croisés du Petit Robert 2020 - Niveau Expert

Baclofène, Hygge, latte... voici une grille consacrée aux mots ayant intégré l'édition 2020 du Petit Robert. Réservée aux experts !

19/02/2020