sybarite

 

définitions

sybarite ​​​ nom et adjectif

littéraire Se dit d'une personne qui recherche les plaisirs de la vie dans une atmosphère de luxe et de raffinement. ➙ jouisseur, voluptueux.
 

synonymes

sybarite nom et adjectif

bon vivant, jouisseur, raffiné, sensuel, voluptueux

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Brotteaux, en son grenier, lui servit du pain, du fromage et du vin, qu'il avait mis à rafraîchir dans sa gouttière, car il était sybarite.Anatole France (1844-1924)
Est-ce que je vous surprends au milieu d'un autre festin, sybarite que vous êtes.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Pourtant je n'étais pas né pauvre ; je ne suis pas naturellement sybarite, et j'aurais pu vivre et travailler en paix.George Sand (1804-1876)
J'étais bien heureux dans ma tranquillité de sybarite !Charles Des Écores (1852-1905)
Le propriétaire du yacht était un sybarite et tenait à trouver ses aises, même à quinze cents mètres au-dessus du plancher où rampent les tristes humains.Henry de Graffigny (1863-1934)
Avec deux pouces de marge, je serai comme un sybarite.Jules Vallès (1832-1885)
Un lit est creusé ; et dans le frais sillon, le sybarite s'étend à plat ventre.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Ils avaient dû certainement coûter fort cher au maniaque sybarite qui les fit faire sur commande, et d'ailleurs ils paraissaient tout neufs encore.Daniel Lesueur (1854-1921)
Nodier était sybarite au fond, il appréciait parfaitement ce sentiment de sensualité parfaite qui ne place aucun mouvement, aucun déplacement, aucun dérangement entre le dessert et le couronnement du dessert.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020