vivier

 

définitions

vivier ​​​ nom masculin

Étang, bassin d'eau aménagé pour la conservation et l'élevage du poisson, des crustacés. Truites en vivier.
au figuré Milieu favorable au développement d'idées, de personnalités. ➙ pépinière. Un vivier de talents.
 

synonymes

vivier nom masculin

alevinier

pépinière, terreau

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il avait d'ailleurs abordé la haute littérature et publié trois romans, sans compter ceux qu'il entretenait sous presse comme des poissons dans un vivier.Honoré de Balzac (1799-1850)
Jehan leva la tête ; des flammes illuminaient effectivement l'horizon du côté du vivier.Émile Souvestre (1806-1854)
Il a un vivier dans son parc et de l'eau partout ; étables magnifiques avec un taureau superbe.Eugène Delacroix (1798-1863)
Je me crus assis sur le bord d'un grand vivier.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Celui-ci comprenait, en outre, des vergers, un bois et des prairies, à l'extrémité desquelles se trouvait un vivier assez profond pour porter une nacelle.Émile Souvestre (1806-1854)
Mais les services sont un vivier de croissance et d'emploi.Europarl
Une douzaine de pêcheurs, qui paroissoient les propriétaires en commun de ce vivier, se disputoient leur proie qui ne pouvoit cependant leur échapper.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Ordonnez donc au jardinier de ramasser dans le vivier la misérable créature et de la jeter sur le fumier, pour qu'elle meure.Alfred Tennyson (1809-1892), traduction Francisque Michel (1809-1887)
Non loin du vivier étoit un grand lac, au travers duquel couloit un grand fleuve, lequel se rendoit à la mer.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Elle tirait la corde grasse d'un vivier qui flottait le long du quai.Marc Elder (1884-1933)
Elle représentent une importante source d'emploi ainsi qu'un vivier pour les nouveaux concepts d'entreprise.Europarl
Il y a le vivier, où toute l'eau de la montagne court en moussant, et si froide qu'elle brûle les doigts.Jules Vallès (1832-1885)
Gaud haussa les épaules, choisit un homard dans le vivier qu'il repoussa, remonta la cale.Marc Elder (1884-1933)
Les petites entreprises sont un pilier de l'économie européenne, un vivier d'emplois que nous devons soutenir et développer.Europarl
Traversé sur le flanc de la colline des herbages par lesquels nous sommes descendus au vivier qui est charmant et nettoyé.Eugène Delacroix (1798-1863)
Bientôt il s'établit à travers les terres une communication du vivier avec l'étang.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Passez sur ce seau, vivier du pélican et bain de l'ours blanc.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Ils traversèrent une sorte de grande cour-jardin, passèrent entre des massifs, contournèrent un vivier enclos de palissades, un puits, et se trouvèrent enfin au seuil de la demeure centrale.Alain-Fournier (1886-1914)
Si vous êtes jaloux de vous procurer une pêche abondante & saine, ayez soin d'aggrandir & de nettoyer le vivier.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Elle se recourba, enfonça son bras dans le vivier où l'on entendait gratter des pattes.Marc Elder (1884-1933)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VIVIER » s. m.

Reservoir d'eau vive, soit de source, soit courante, dans un jardin, où on nourrit & on enferme du poisson. Cette petite riviere qui passe dans ce jardin, donne lieu d'y faire de beaux viviers avec des grilles & des clayes. Ce mot vient du Latin vivarium. Menage.
Le mot du jour Reprise Reprise

En français, le préfixe re-, ré-, r- est issu du latin re-, red- qui marque un retour à un état antérieur, une répétition ou un mouvement en sens contraire qui déconstruit tout ce qui a été établi.

Aurore Vincenti 11/05/2020