volée

 

définitions

volée ​​​ nom féminin

Envol, essor. Prendre sa volée ; au figuré s'affranchir, s'émanciper.
Groupe d'oiseaux qui volent ou s'envolent ensemble. ➙ vol. Une volée de moineaux.
De haute volée : de haut rang ; de grande envergure (→ de haut vol*).
Mouvement rapide ou violent (de ce qui est lancé, jeté ou balancé : projectiles, cloches). Une volée de flèches. —  À la volée ; à toute volée : en faisant un mouvement ample, avec force. Lancer qqch. à toute volée. Refermer une porte à la volée.
Mouvement de ce qui a été lancé et n'a pas encore touché le sol. Attraper qqch. à la volée. Reprendre la balle de volée, en l'air, au vol. —  Une volée : renvoi d'une balle avant qu'elle n'ait touché le sol. Volée de revers (au tennis). Jouer à la volée. ➙ volleyer.
Suite de coups rapprochés. Une volée de coups de bâton.
 

synonymes

volée nom féminin

envol, essor, vol

nuée, bande, essaim, groupe, nuage, troupe

décharge, rafale, salve, [de coups] pluie

[familier] correction

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je ne vous accuse pas de me l'avoir volée, les beaux esprits se rencontrent, voilà tout !Paul Féval (1816-1887)
Les locataires sont riches et prennent leur volée vers les châteaux de province, les bains de mer ou les stations thermales qu'il est de bon ton de fréquenter.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Aussitôt une volée de coups de mousquet crépita, tonna, hurla dans la caverne en arrachant d'énormes morceaux aux voûtes.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'est un fantaisiste de haute volée, qui se met au-dessus de toutes les convenances sociales.Jules Rostaing (1824-?)
Ce fut le signal d'une volée de flèches, qui tombèrent sur le bâtiment sans faire grand mal.Jules Verne (1828-1905)
Le notaire se mit au lit, mais son esprit exalté fut assailli par une volée de pensées étranges.Pamphile Le May (1837-1918)
Nous devons aussi veiller à ce que l’aide ne soit pas volée - oui, volée !Europarl
Nous voilà bien seuls, cette fois,– courant à toute volée, tous deux ensemble, vers l'éternité...Félix Nadar (1820-1910)
A toute volée, de toutes ses forces, elle lui cravacha la figure, d'une oreille à l'autre.Émile Zola (1840-1902)
Un jeune homme, véritable oiseau fou, qui courait à pleine volée en sortant de la maison.Eugène Chavette (1827-1902)
Car il se proposait de fabriquer une corde en place de celle qu'un diable lui avait volée.Anatole France (1844-1924)
Il appelle le renégat, qui arrive le chapeau bas pour recevoir la volée et racheter, comme le bouc expiatoire, tout l'équipage de la mauvaise humeur de son chef.Édouard Corbière (1793-1875)
Ni les votes à la majorité, ni les indemnisations à la volée ne peuvent faire qu'une injustice ne soit pas une injustice.Europarl
On aurait dit, quand elle se penchait sur la balustrade de l'escalier, pour le voir plus loin, d'un oiseau sur une branche, prêt à prendre sa volée.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Elles entretenaient la conversation entre elles deux, tandis que mes filles se tenaient assises et silencieuses, admirant leur ton de haute volée.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
C'étaient les petits pâtres, épars sur tous les points de la montagne, qui, en un clin d'œil, se rassemblèrent autour de nos promeneurs, comme une volée d'oiseaux curieux et affamés.George Sand (1804-1876)
Un jour, comme il y avoit beaucoup de courtisans avec lui à son lever, une montre d'or sonnante qu'il aimoit fort fut volée.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
La détonnation de cette volée à bout portant avait été si forte, que personne, je crois, ne l'avait entendue.Édouard Corbière (1793-1875)
Eh bien, si non seulement vous alliez donner le prix à un homme pour une œuvre qu'il n'a pas faite, mais encore pour une œuvre volée.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et les étiquettes blanches des pièces étaient comme une volée de rares flocons blancs, mouchetant un sol noir de décembre.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VOLÉE » s. f.

Le mouvement que fait un oiseau sans s'arrester. La volée des perdrix n'est pas de grande étenduë. Il n'est pas veritable que les hirondelles passent la mer tout d'une volée.
 
On dit figurément en ce sens, qu'un homme est de la haute volée, quand il est fort elevé au dessus des autres.
 
VOLÉE, se dit aussi des oiseaux de passage qui viennent en troupes. Il vint une volée de cailles dans le desert qui rejouït fort les Israëlites degoustez de la manne. Il vient souvent en Asie des volées de sauterelles & d'autres insectes qui offusquent l'air, comme si c'étoit un nuage. Les étourneaux sont maigres, parce qu'ils sont trop d'une volée.
 
VOLÉE, se dit aussi des pigeons & autres oiseaux semblables qui commencent à sortir du nid en certaines saisons. Les volées de Mars & d'Aoust sont les meilleures pour les pigeons, car c'est le temps des semailles & de la recolte.
 
En ce sens on dit figurément, que des gens sont de la même volée, quand ils sont à peu prés de même condition, de même profession, de même âge. Il vient tous les ans au Palais une volée d'Advocats au sortir des Escoles ; à l'armée une volée de jeunes Gentilshommes sortants de l'Academie. Ces deux Messieurs sont de la même volée.
 
VOLÉE, se dit aussi des chevaux qu'on met au devant des autres pour tirer plus viste un chariot, un carrosse, quand il y en a plusieurs rangs. Ces chevaux sont plus propres à la volée, & ceux cy au timon. Il faut avoir des harnois de volée.
 
VOLÉE, se dit même des pieces de bois de traverse où on attelle les chevaux de carrosse. Il y a la volée de devant, & la volée de derriere.
 
VOLÉE, se dit aussi du mouvement des choses qui sont poussées avec grande impetuosité. La volée d'une flesche, d'un trait d'arbaleste. Il faut saluer un vaisseau, une place de tant de volées de coups de canon. On le dit même des décharges sans balle, aussi-bien qu'avec la balle.
 
VOLÉE, se dit aussi de la décharge de plusieurs canons ensemble, ou tirez d'une même batterie. Il y avoit six pieces dans cette batterie qui tiroient toutes d'une volée. On ne peut faire que dix volées par heure du gros canon, ou 120. par jour. Les fauconneaux tirent jusqu'à 250. volées par jour. On dit aussi, qu'on a donné une volée de coups de baston à un homme, pour dire, qu'on l'a bien bastonné. On appelle aussi volée du canon, la partie qui est depuis les tourillons d'un canon jusqu'au bourrelet ou à l'extremité par où il tire. Elle est d'ordinaire de cinq pieds & demi.
 
VOLÉE, se dit aussi en termes de paume, du mouvement de la balle, tandis qu'elle est poussée & se meut dans l'air, & sans bondir ni bricoler. C'est un hasard, quand on donne de volée dans le petit trou. A la longue paume, il faut prendre la balle à la volée. La balle est entrée de bricole, & non pas de volée dans la galerie.
 
VOLÉE, se dit aussi du son des cloches en bransle. Les Sonneurs ont coûtume de faire trois volées de cloches pendant un service & enterrement, de les sonner en bransle à trois reprises.
 
VOLÉE, se dit proverbialement en ces phrases. Il a pris cela entre bond & volée, c'est à dire, en un moment, en une occasion favorable. Il l'a obtenuë tant de bond que de volée, pour dire, en plusieurs manieres, moitié de gré, moitié de force. On dit aussi, faire une chose à la volée, dire quelque chose à la volée, pour dire, legerement, imprudemment, ou peu serieusement.
Drôles d'expressions Avoir la science infuse Avoir la science infuse

Avoir la science infuse : prétendre tout savoir.

Alain Rey 10/06/2020