Ambiancer

Les mots du bitume

v. transitif / pronominal : 1. Mettre de l’animation, séduire, chauffer 2. Se disposer à faire la fête.

En français d’Afrique et en nouchi, le nom ambiance désigne une fête dansante. Depuis les années 1970, le verbe ambiancer s’emploie couramment dans un contexte festif et, par extension, sexuel. Il commence à être employé en français de France dans les années 2000.

S’ambiancer, se mettre dans l’ambiance revient à s’accorder, comme on accorde un instrument, avec l’atmosphère qui nous entoure, l’énergie du lieu. En latin, ambire signifie « aller autour ». On a cette même racine dans les mots déambuler, ambulance mais aussi ambition. La première syllabe du mot, amb-, renvoie à une racine latine ambo- qui désigne ce qu’il y a « des deux côtés » et « tout autour ». Dans l’emploi contemporain du terme, l’ambiance est tantôt festive, tantôt sexuelle. Les ambianceurs sont des chauffeurs de corps ou de salle.

La signification peut néanmoins s’étendre à d’autres domaines. Dans ce cas, le mot peut également comporter l’idée de persuader quelqu’un de faire quelque chose qu’il n’a pas vraiment envie de faire, a priori. Et, parfois, l’ambianceur ou l’ambianceuse roule l’ambiancé.e. Cela s’explique aisément par le fait qu’en plus d’être beau parleur il est bon danseur. L’ambianceur est avant tout un séducteur et un manipulateur. La plupart du temps, il agit de façon parfaitement inoffensive mais, parfois, ses desseins sont plus sombres. Néanmoins, dans un contexte festif, il ne faut pas hésiter à se laisser ambiancer. Dans le pire des cas, on passera une bonne soirée !

Qu’est-ce que le nouchi ?

Ambiancer vient du nouchi, langue hybride parlée en Côte d’Ivoire par la jeunesse urbanisée, en particulier celle d’Abidjan. Cette langue est, sur le modèle grammatical du français, un joyeux mélange de langues africaines, comme le baoulé ou le dioula, et d’anglais. En dioula, nouchi signifie « poil de nez ». Nou, « nez » et chi, « poil », c’est-à-dire moustache… Parce que les moustachus sont des voyous, des gros durs que l’on admire. Une déclinaison de la barbouze… 

CITATION

Aya Nakamura, « Comportement », Journal intime, 2017. 

« Collé, ambiancé, ce soir ça va gérer
Dans le carré VIP, qui voudra me gérer ?
Qui sera la plus fraîche ?
Tu verras les plus belles fesses
Ouais collé, ambiancé, ce soir ça va gérer. »

------------------

Adapté de l'ouvrage Les mots du bitume, par Aurore Vincenti

De Rabelais aux rappeurs, un petit dictionnaire de la langue de la rue. Avec la préface d’Alain Rey.

 

Recommandés pour vous

Les mots du bitume