Conjugaison du verbe déprendre (se)

pronominal

indicatif

présent

je me déprends

tu te déprends

il se déprend / elle se déprend

nous nous déprenons

vous vous déprenez

ils se déprennent / elles se déprennent

imparfait

je me déprenais

tu te déprenais

il se déprenait / elle se déprenait

nous nous déprenions

vous vous dépreniez

ils se déprenaient / elles se déprenaient

passé simple

je me dépris

tu te dépris

il se déprit / elle se déprit

nous nous déprîmes

vous vous déprîtes

ils se déprirent / elles se déprirent

futur simple

je me déprendrai

tu te déprendras

il se déprendra / elle se déprendra

nous nous déprendrons

vous vous déprendrez

ils se déprendront / elles se déprendront

passé composé

je me suis dépris / je me suis déprise

tu t'es dépris / tu t'es déprise

il s'est dépris / elle s'est déprise

nous nous sommes dépris / nous nous sommes déprises

vous vous êtes dépris / vous vous êtes déprises

ils se sont dépris / elles se sont déprises

plus-que-parfait

j'étais dépris / j'étais déprise

tu t'étais dépris / tu t'étais déprise

il s'était dépris / elle s'était déprise

nous nous étions dépris / nous nous étions déprises

vous vous étiez dépris / vous vous étiez déprises

ils s'étaient dépris / elles s'étaient déprises

passé antérieur

je me fus dépris / je me fus déprise

tu te fus dépris / tu te fus déprise

il se fut dépris / elle se fut déprise

nous nous fûmes dépris / nous nous fûmes déprises

vous vous fûtes dépris / vous vous fûtes déprises

ils se furent dépris / elles se furent déprises

futur antérieur

je me serai dépris / je me serai déprise

tu te seras dépris / tu te seras déprise

il se sera dépris / elle se sera déprise

nous nous serons dépris / nous nous serons déprises

vous vous serez dépris / vous vous serez déprises

ils se seront dépris / elles se seront déprises

subjonctif

présent

que je me déprenne

que tu te déprennes

qu'il se déprenne / qu'elle se déprenne

que nous nous déprenions

que vous vous dépreniez

qu'ils se déprennent / qu'elles se déprennent

imparfait

que je me déprisse

que tu te déprisses

qu'il se déprît / qu'elle se déprît

que nous nous déprissions

que vous vous déprissiez

qu'ils se déprissent / qu'elles se déprissent

passé

que je me sois dépris / que je me sois déprise

que tu te sois dépris / que tu te sois déprise

qu'il se soit dépris / qu'elle se soit déprise

que nous nous soyons dépris / que nous nous soyons déprises

que vous vous soyez dépris / que vous vous soyez déprises

qu'ils se soient dépris / qu'elles se soient déprises

plus-que-parfait

que je me fusse dépris / que je me fusse déprise

que tu te fusses dépris / que tu te fusses déprise

qu'il se fût dépris / qu'elle se fût déprise

que nous nous fussions dépris / que nous nous fussions déprises

que vous vous fussiez dépris / que vous vous fussiez déprises

qu'ils se fussent dépris / qu'elles se fussent déprises

conditionnel

présent

je me déprendrais

tu te déprendrais

il se déprendrait / elle se déprendrait

nous nous déprendrions

vous vous déprendriez

ils se déprendraient / elles se déprendraient

passé 1re forme

je me serais dépris / je me serais déprise

tu te serais dépris / tu te serais déprise

il se serait dépris / elle se serait déprise

nous nous serions dépris / nous nous serions déprises

vous vous seriez dépris / vous vous seriez déprises

ils se seraient dépris / elles se seraient déprises

passé 2e forme

je me fusse dépris / je me fusse déprise

tu te fusses dépris / tu te fusses déprise

il se fût dépris / elle se fût déprise

nous nous fussions dépris / nous nous fussions déprises

vous vous fussiez dépris / vous vous fussiez déprises

ils se fussent dépris / elles se fussent déprises

impératif

présent

déprends-toi

déprenons-nous

déprenez-vous

participe

présent

se déprenant

passé

dépris / s'étant dépris

déprise / s'étant déprise

dépris / s'étant dépris

déprises / s'étant déprises

infinitif

présent

se déprendre

passé

s'être dépris

s'être déprise

s'être dépris

s'être déprises

Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020