Email catcher

aboiement

Définition

Définition de aboiement ​​​ nom masculin

Action d'aboyer, cri du chien.

Synonymes

Synonymes de aboiement nom masculin

jappement, cri, glapissement, grognement

Exemples

Phrases avec le mot aboiement

Pour décrypter les aboiements de votre chien, soyez donc également attentif(ive) au langage corporel associé.Ça m'intéresse, 16/01/2022, « Comment comprendre le comportement d'un chien ? »
Cette langue devenue un idiome ne ressemblait plus à la voix humaine mais à un aboiement dans l'oreille des victimes.Hegel, 2020, Jean-Marie André (Cairn.info)
Celui qui, réveillé par les aboiements de son chien et protégé par une épaisse écharpe, a été légèrement touché à la gorge.Ouest-France, Thomas HENG, 01/11/2012
On risque de voir de la destruction - le chien qui mange tout ce qu'il trouve à la maison - des aboiements en notre absence, voire de la malpropreté.Capital, 24/04/2020, « Télétravailler avec un chien ou un chat : les conseils… »
Attristé par les aboiements qu'on pouvait entendre à 500 m à la ronde.Ouest-France, Paul PÉAN, 01/03/2019
Ils sursautent ou éclatent de rire, surpris ou subjugués par un aboiement de joie.Les tout-petits et les animaux, 2016, Claire Dhorne-Corbel (Cairn.info)
Ils peuvent même reproduire des sons d'autres animaux, comme le caquètement de la poule, l'aboiement d'un chien ou encore le coassement du crapaud.Géo, 05/03/2022, « Pourquoi les perroquets parlent et comment font-ils ? »
Le stress, voire l'anxiété à la séparation, synonyme de mal-être de l'animal, se manifeste par des problèmes de comportement : destruction, aboiements, malpropreté.Ouest-France, 20/05/2020
Si vous prêtez l'oreille, vous remarquerez que les aboiements et les miaulements sont assez particuliers : en effet, les animaux sont doublés par des humains !Ouest-France, Romain Cheyron, 03/11/2020
Il se reproduit sans difficulté plusieurs fois par an et est connu pour pousser de petits aboiements quand il est menacé.Ouest-France, 19/07/2016
En ville, il y a les cafés ouverts tard le soir, les aboiements des chiens dans le voisinage, les chantiers, etc.Ouest-France, 05/03/2018
En une journée, et du fait de l'alarme générale, les habitants se sont entourés de ces défenseurs miteux dont les aboiements continuels rendent l'atmosphère électrique.Les temps modernes, 2011, Sylvie Camet (Cairn.info)
Ce chasseur né peut être tenté de déloger lapin, écureuil et autres petits animaux ou de faire fuir toute la faune alentour par ses aboiements.Géo, 29/01/2009, « Préservez la biodiversité »
Aux aboiements du chien un enfant accourut, un beau petit garçon blond comme un rayon de soleil.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et en retour, un chant d'oiseau, un aboiement de chien, un bruit d'avion au loin, peuvent sembler faire partie de la musique.Nouvelle Revue d'esthétique, 2010, Jean-Luc Hervé (Cairn.info)
Cependant, un jour il explique qu'il n'a pas pu dormir à cause des aboiements d'un chien à l'extérieur.Revue de l'enfance et de l'adolescence, 2017, Pauline Lefebvre, Thierry Baubet (Cairn.info)
Stationnement, empiétement, aboiement de chiens, taille des haies, emplacement d'un cabanon, etc.Ouest-France, Pierre MOMBOISSE, 21/01/2021
Le bruit peut également être causé par une chose (téléviseur, outil de bricolage) mais également par un animal, ce qui arrive fréquemment avec les aboiements de chien.Capital, 03/12/2021, « Voisin bruyant : quels recours ? »
Il s'agit ici d'un aboiement positif qui fait partie du processus de jeu et lui permet de vous montrer qu'il est heureux.Ça m'intéresse, 13/06/2021, « Pourquoi un chien aboie ? »
Et tout de suite l'histoire se met en place, avec l'aboiement du loup et la découverte de l'image.André Dhôtel, 2011, Christine Dupouy (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ABBOY s. m.

On disoit autrefois abay. Le cri, ou le japper d'un chien. Ce mot est factice, & formé sur le son des chiens, qui crient, ou abboyent. L'abboy des chiens fait connoistre le lieu où est le gibier. L'abboy des mastins est leur cri, quand ils sentent le loup, ou quelque chose d'estrange autour de la maison.
 
ABBOY, se dit aussi de l'extremité où est reduit le cerf sur ses fins : car alors on dit qu'il est aux abboys, qu'il ne peut plus courir, qu'il manque de force & de courage.
 
ABBOYS, se dit figurément de l'homme, & signifie l'agonie. Il est reduit aux abboys de la mort, ou simplement, aux abboys : c'est à dire, il se meurt. On dit aussi, qu'un procés est aux abboys, quand il est presque jugé, ou perdu ; qu'une pudeur est aux abboys, qu'une fidelité est aux abboys, lors qu'elle est presque vaincuë, qu'elle ne se peut plus deffendre. On dit aussi, Tenir quelqu'un en abboy, pour dire, l'amuser de vaines esperances & promesses.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.