glapissement

définitions

glapissement ​​​ nom masculin

Cri aigu.

synonymes

glapissement nom masculin

jappement, aboiement

cri, braillement, hurlement

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y eut une pose assez longue : au dehors, le glapissement des coyotes rompait seul par intervalles le silence imposant du désert.Gustave Aimard (1818-1883)
A chaque instant, ce glapissement général se rapprochait et semblait se concentrer.Charles de Bernard (1804-1850)
La lèchefrite, où pétillait une pluie de graisse, emplissait de son glapissement continu les intervalles de ces mille dialogues qui se croisaient d'un bout à l'autre de la salle.Victor Hugo (1802-1885)
Tantôt, le seul glapissement d'un enfant en mamelles empêchait d'entendre le commandement des manœuvres.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Mais ce n'est rien encore auprès des cris intolérables, de ce glapissement de voix qui rappelle les pensionnats en récréation.Émile Zola (1840-1902)
Alors, ce ne fut plus un glapissement de bête fauve, mais un cri d'aigle victorieux qu'il fit entendre.Octave Féré (1815-1875)
Cris de femmes bousculées, cris de petits hommes étouffés, – glapissement de ténors, – grands murmures de basses-tailles.Paul Féval (1816-1887)
Le bois retentit, de sons humains, auxquels se mêle le glapissement des animaux sauvages troublés dans leur retraite.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Alors, il vécut dans des jacasseries sans fin, au courant des plus minces scandales du quartier, la tête bourdonnante du continuel glapissement de voix qui l'entourait.Émile Zola (1840-1902)
Toute la société, serrée autour de lui, l'entourait d'une rage de gestes, d'un glapissement de voix que la colère étranglait.Émile Zola (1840-1902)
À droite,– à gauche,– et puis il fuyait loin, loin, et puis il revenait,– avec le glapissement d'un esprit damné !– jusqu'à mon cœur, avec l'allure furtive du tigre !Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Il y répond par un battement d'ailes, par une inclination de tout son corps et par un glapissement dont la discordance et l'éclat ressemblent au rire d'un maniaque.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLAPISSEMENT » s. m.

Le cri des renards, ou des petits chiens, ou des personnes qui ont la voix trop aiguë.
Vidéos "Figurez-vous", épisode 3 "Figurez-vous", épisode 3

Dans ce troisième épisode de « Figurez-vous », Julien Barret nous enseigne l’art de l’à-peu-près, arme absolue des humoristes.

Julien Barret 25/06/2021