Email catcher

glapissement

définitions

glapissement ​​​ nom masculin

Cri aigu.

synonymes

glapissement nom masculin

jappement, aboiement

cri, braillement, hurlement

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous étions assez habitués aux cris des loups et aux glapissements des renards pour être sûrs que c'était une autre voix, une voix humaine, peut-être.George Sand (1804-1876)
Puis des jurons et des glapissements de femmes d'affaires.Paul Féval (1816-1887)
Aboiements de chiens, miaulements de chats, coassements de grenouilles, sifflements de reptiles, glapissements de renards, ces bruits variés frappaient tout d'abord l'oreille.Jules Verne (1828-1905)
Il va glisser - et mourir comme un gladiateur sous les acclamations sauvages de la foule, les rugissements, les glapissements et les hurlements des bêtes.Vacarme, 2002, Nina Volkova (Cairn.info)
Ici, le cerbère quitta son ton aigre et criard pour une espèce de glapissement amical....Eugène Sue (1804-1857)
Cris de femmes bousculées, cris de petits hommes étouffés, – glapissement de ténors, – grands murmures de basses-tailles.Paul Féval (1816-1887)
Le glapissement du crieur, qui hurlait ses qualités en anglais et en français, se mêlait au tumulte des enchères des deux nations.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Mais ce n'est rien encore auprès des cris intolérables, de ce glapissement de voix qui rappelle les pensionnats en récréation.Émile Zola (1840-1902)
Tout se tut, comme lorsque le cri subit d'un coq s'élève parmi les glapissements des poules.Victor Hugo (1802-1885)
Le bois retentit, de sons humains, auxquels se mêle le glapissement des animaux sauvages troublés dans leur retraite.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il y eut une pose assez longue : au dehors, le glapissement des coyotes rompait seul par intervalles le silence imposant du désert.Gustave Aimard (1818-1883)
Les femmes se retournèrent et des glapissements de terreur jaillirent de tous les gosiers....Jules Lermina (1839-1915)
Dès que l'ombre envahit la forêt, les cris plaintifs des anolis, les sinistres glapissements des chouettes célébrèrent le retour des ténèbres.Eugène Sue (1804-1857)
En ce moment, des cris de femme se firent entendre, et les glapissements d'une petite voix aigre arrivèrent de l'antichambre jusqu'aux deux époux.Honoré de Balzac (1799-1850)
Elle sembla aspirer le vent de notre côté, et fit entendre une sorte de glapissement.Émile Souvestre (1806-1854)
A chaque instant, ce glapissement général se rapprochait et semblait se concentrer.Charles de Bernard (1804-1850)
Tous les jours, quand l'intérêt général élève la voix, la loi fait taire les glapissements de l'intérêt privé.Victor Hugo (1802-1885)
Ils remplissaient l'air de glapissements aigus et d'une farouche odeur de bouc.Anatole France (1844-1924)
Tantôt, le seul glapissement d'un enfant en mamelles empêchait d'entendre le commandement des manœuvres.Comte de Lautréamont (1846-1870)
On n'entendait que le clapotis monotone de la mer contre les battures, et, dans le lointain, les glapissements de quelques bêtes fauves.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLAPISSEMENT » s. m.

Le cri des renards, ou des petits chiens, ou des personnes qui ont la voix trop aiguë.
Le coin pédago Dico en ligne Le Robert : le dictionnaire en ligne qui s’adapte aux exigences scolaires Dico en ligne Le Robert : le dictionnaire en ligne qui s’adapte aux exigences scolaires

Dico en ligne Le Robert évolue en permanence, notamment pour prendre en compte les remarques des enseignants et proposer des contenus conformes aux...

06/01/2022