aboucher

 

définitions

aboucher ​​​ verbe transitif

Faire communiquer, placer bout à bout (deux conduits).

s'aboucher ​​​ verbe pronominal

S'aboucher avec qqn : se mettre en rapport avec lui.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'abouche

tu abouches

il abouche / elle abouche

nous abouchons

vous abouchez

ils abouchent / elles abouchent

imparfait

j'abouchais

tu abouchais

il abouchait / elle abouchait

nous abouchions

vous abouchiez

ils abouchaient / elles abouchaient

passé simple

j'abouchai

tu abouchas

il aboucha / elle aboucha

nous abouchâmes

vous abouchâtes

ils abouchèrent / elles abouchèrent

futur simple

j'aboucherai

tu aboucheras

il abouchera / elle abouchera

nous aboucherons

vous aboucherez

ils aboucheront / elles aboucheront

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il ne s'agissait plus que de trouver un trait d'union convenable pour aboucher ces deux fantaisies qui venaient de se réveiller si vivaces.Henry Murger (1822-1861)
D'ailleurs, ils ne connaissent pas réciproquement leurs intentions ; ils ne peuvent s'aboucher, s'accorder, conclure.Frédéric Bastiat (1801-1850)
D'ailleurs, les gens, qui avaient une foi aveugle dans sa haute destinée, étaient si nombreux qu'un aventurier de bas étage essaya de s'aboucher avec lui pour faire une association.André Le Glay (1785-1863)
Cependant, il ne vaudrait rien de s'aboucher avec eux.George Sand (1804-1876)
Les quelques dollars qui lui restaient suffirent à ces premières dépenses, mais il fallut s'aboucher avec les marchands de comestibles afin de faire face aux besoins des premiers mois.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Personne n'est parvenu encore à s'aboucher directement avec lui.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Elle n'avait qu'à renvoyer ses gardes, lui son harem, et quant au reste à s'aboucher et s'entendre à l'amiable.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il me fallut user de certains ménagemens pour m'aboucher avec le chef de la chancellerie autrichienne.Joseph Fouché (1759-1820)
La première et la plus essentielle, entre négociateurs prêts à s'aboucher, est de se communiquer respectivement leurs pouvoirs.Albert Vandal (1853-1910)
Berrichon le vit s'aboucher avec un gentilhomme couvert d'un long manteau d'aventures.Paul Féval (1816-1887)
Winckelmann, qui désirait avoir des renseignements plus précis et plus authentiques, chercha à s'aboucher avec l'heureux possesseur de ces peintures.Antoine Dumesnil (1805-1891)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABOUCHER » v. act.

Aborder quelqu'un de prés, conferer avec luy bouche à bouche. On ne peut aboucher cet homme-là, tant il a d'affaires. On le dit plus volontiers avec le pronom personnel. Il faut que ces chefs de party s'abouchent ensemble. les Rois de France & d'Espagne se sont abouchés pour conclure la paix des Pirenées en 1659.
 
ABOUCHER, se dit aussi dans les Arts, des tuyaux qui entrent l'un dans l'autre, qui se touchent, qui se communiquent. On le dit particulierement en Medecine des veines & des arteres, & autres vaisseaux qui ont de la communication, dont les orifices se touchent. Ce mot se tire du Latin bucca, comme qui diroit, adbuccare, abbuccare, ad buccam loqui.
Vidéos Le boulon Le boulon

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020