abréviation

 

définitions

abréviation ​​​ nom féminin

Action d'abréger (spécialement un mot). ➙ abrègement.
Mot abrégé. Liste des abréviations.
 

synonymes

abréviation nom féminin

acronyme, mot en abrégé, sigle

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce sont ces services qui se comparent, et par conséquent qui valent, la valeur n'étant attribuée au sol que par abréviation ou métonymie.Frédéric Bastiat (1801-1850)
La loi, c'est une manière de dire, une abréviation, un point de repos.Remy de Gourmont (1858-1915)
Quelques caractères, en exposant dans l'original, et dont l'abréviation n'est pas évidente ou non courante, ont été mis en accolade dans cette version électronique.Oscar de Poli (1838-1908)
On obtint un bref de translation et d'abréviation du noviciat.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Par la suite, l'expression latine ayant passé dans la langue française, ces dernières productions devinrent espices aromatiques, puis, par abréviation, on ne dit plus qu'espices, et enfin épices et épiceries.Eugène Muller (1826-1913)
Cette abréviation avait été adoptée dans le couvent.Victor Hugo (1802-1885)
Encore cette abréviation-là se comprenait-elle à la rigueur, à cause de la longueur d'un nom composé.Marcel Proust (1871-1922)
L'écriture hiératique ou sacerdotale est regardée comme une tachygraphie des hiéroglyphes, et les signes vulgaires ou démotiques, comme une abréviation des hiératiques.Paul Lacroix (1806-1884)
Certains signes utilisés dans l'original et désignant une abréviation ne sont pas disponibles, comme le n surmonté d'un macron.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Page 498 : « abrévation » remplacé par « abréviation » (l'abréviation par laquelle on désigne).Honoré de Balzac (1799-1850)
Dans ce cas l'abréviation a été tacitement remplacée par le mot complet.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Abréviation ridicule du mot latin videlicet, dont les anglais se servent pour signifier c'est à savoir.Thomas Maguire (1776-1854)
Ainsi notre mot chic ne serait qu'une simple abréviation, avec un changement complet de sens.Eugène Muller (1826-1913)
La phrase convenable eût été trop longue ; d'ailleurs on la répétait si souvent que l'abréviation devenait indispensable.Hector Berlioz (1803-1869)
Les mots qu'on traduit en langage polygraphique doivent être écrits tout au long, sans abréviation, distinctement et dûment séparés.Paul Lacroix (1806-1884)
Tous les serviteurs l'appelaient m'ame par abréviation de madame.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Tout symbole est à la fois une abréviation et une transposition ; ce sont là les rôles que l'image remplit chez le poète.Émile Hennequin (1858-1888)
Même l’abréviation sous laquelle elle est connue donne l’impression qu’elle a été rédigée uniquement au profit des riches.Europarl
Abrégez et analysez comme vous l'entendez, c'est votre droit ; mais ne donnez pas à votre abréviation analytique le caractère d'une citation textuelle.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABBREVIATION » s. f.

Ecriture en abregé, qui se fait avec plusieurs titres & caracteres qui suppleent les lettres qu'on obmet, & qu'il faut deviner, quand on veut écrire plusieurs choses en peu d'espace, ou avec diligence. Les signatures de Cour de Rome sont pleines d'abbreviations. l'écriture Gothique étoit incommode à cause de ses abbreviations. Tous ces mots viennent du Latin brevis, qui vient de brachys Grec.
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020