Email catcher

absurdement

définitions

absurdement ​​​ adverbe

D'une manière absurde. Se conduire absurdement.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
D'où trop souvent, des hospitalisations en urgence absurdement plus coûteuses que ne l'aurait été une prise en charge précoce.Le sujet dans la cité, 2012, Philippe Sopena (Cairn.info)
Nous ne devons pas confiner absurdement les pays candidats dans une salle d'attente.Europarl
Oui, tout le monde s'écœure, depuis longtemps, des impressions de boucherie que cause cette guillotine absurdement embusquée au ras du sol !Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
On ne circule jamais, on ne marche pas dans les rues, mais on se tient absurdement haut perché.Sens-Dessous, 2016, Nadia Taïbi (Cairn.info)
J'ajouterai même que c'est un secret – et que l'incident mystérieux qui me fait si absurdement votre prisonnier en pouvait seul entraîner la révélation.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Celle des scolastiques, absurdement subtile, laissoit les réalités pour s'égarer dans des abstractions barbares.René Descartes (1596-1650)
Il faut veiller à ce que les investissements déployés par l'opérateur historique pour un client particulier ne soient pas absurdement perdus.Revue de l'OCDE sur le droit et la politique de la concurrence, 2006 (Cairn.info)
Ces moyens technologiques dominent absurdement notre vie, qui s'allonge en même temps qu'elle se vide.Le philosophoire, 2005, Frédéric Guillaud (Cairn.info)
Ils jouent la politique du pire et sont satisfaits quand le débat tourne en un affrontement qui semble leur donner absurdement raison.Commentaire, 2021, Thomas Hude (Cairn.info)
Le succès remporté dans les levées de fonds est devenu absurdement un critère de la valeur de chaque universitaire.Le débat, 2010, Keith Thomas (Cairn.info)
Les pantalons des mecs ne sont pas aussi absurdement larges.Audimat, 2014, Simon Reynolds (Cairn.info)
Cette affaire du petit lieutenant est mauvaise, mal prise, absurdement conduite...Paul Féval (1816-1887)
En france, la seule réponse possible est absurdement toujours pénale.Pouvoirs, 2009, Emmanuel Rosenfeld, Jean Veil (Cairn.info)
J'ai l'horreur des constructions absurdement légères, que la spéculation nous fait pour un climat si variable.Jules Michelet (1798-1874)
Il aurait été absurdement restrictif de créer un espace d'où les économistes auraient été d'emblée exclus.Revue française de socio-économie, 2014, François Vatin (Cairn.info)
Que signifient toutes ces clameurs si absurdement élevées contre notre charpentier devenu capitaliste ?Frédéric Bastiat (1801-1850)
Bleus, sans doute, comme il convenait, mais d'un bleu occulte, extra-terrestre, que la convoitise, au télescope d'écailles, avait absurdement réputés gris clair.Léon Bloy (1846-1917)
La situation est familière aux participants, qui ont eu à se confronter eux-mêmes à une administration, parfois parfaitement efficace et, parfois, absurdement contradictoire.Bulletin de psychologie, 2007, Jean-Baptiste Légal, Thierry Meyer (Cairn.info)
Comment dans ces conditions rendre justice d'un itinéraire aussi absurdement amputé ?Mouvements, 2003 (Cairn.info)
Au premier abord, rien ne vient légitimer la présence de ces deux feux absurdement proches.Ouest-France, Maxime MAINGUET, 11/12/2015
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABSURDEMENT » adv.

D'une maniere absurde. C'est conclure absurdement, que de dire, &c.
Vidéos Retenir les grandes dates de l'histoire de France avec la mnémographie Retenir les grandes dates de l'histoire de France avec la mnémographie

100 dates de l'histoire de France illustrées... pour ne plus jamais les oublier !

Sandrine Campese 23/11/2021