aérer

 

définitions

aérer ​​​ verbe transitif

Faire entrer de l'air dans (un lieu clos), mettre à l'air. Aérer une chambre. —  par extension Faire prendre l'air à (qqn).
au figuré Rendre moins dense, plus léger. Aérer un exposé.

s'aérer ​​​ verbe pronominal

Prendre l'air. Il faut vous aérer un peu. —  au figuré Se changer les idées.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'aère

tu aères

il aère / elle aère

nous aérons

vous aérez

ils aèrent / elles aèrent

imparfait

j'aérais

tu aérais

il aérait / elle aérait

nous aérions

vous aériez

ils aéraient / elles aéraient

passé simple

j'aérai

tu aéras

il aéra / elle aéra

nous aérâmes

vous aérâtes

ils aérèrent / elles aérèrent

futur simple

j'aérerai / ro j'aèrerai

tu aéreras / ro tu aèreras

il aérera / ro il aèrera / elle aérera / ro elle aèrera

nous aérerons / ro nous aèrerons

vous aérerez / ro vous aèrerez

ils aéreront / ro ils aèreront / elles aéreront / ro elles aèreront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est peut-être tout uniment une petite cour intérieure nécessaire pour aérer les appartements, qui ne remplissent pas, comme ceux du milieu, tout l'énorme vaisseau du pavillon central.George Sand (1804-1876)
Le lendemain, je partis pour m'aérer n'importe où.Maurice Barrès (1862-1923)
De jolies poupées de bois aux yeux de verre et portant la barbe se tenaient près des portes qu'elles ouvraient de temps en temps afin d'aérer la salle.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Les conservateurs prendront des mesures pour aérer et sanifier les marchandises et autres objets.René Desgenettes (1762-1837)
Tous les matins, les hommes eurent ordre d'aérer les logements et d'essuyer soigneusement les parois intérieures, pour les débarrasser de l'humidité de la nuit.Jules Verne (1828-1905)
La porte restait grande ouverte, sans aérer suffisamment la vaste salle, pleine de monde.Émile Zola (1840-1902)
À ce moment je me levai pour aller voir à la porte, car pour aérer la pièce, la porte de notre cuisine restait ouverte pendant les nuits d'été.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Mais lorsqu'un édifice est resté trop longtemps fermé, on a de la peine à l'aérer, les fenêtres ne s'ouvrent pas facilement, souvent même on est obligé de les briser....Ossip Lourié (1868-1955)
D'ailleurs, pendant la belle saison, on devait tenir ces fenêtres constamment ouvertes, afin d'aérer la maison.Jules Verne (1828-1905)
Il faut aérer les bois, je vous le répète, pour les conserver longtemps.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Je n'aime pas beaucoup cette salle, qu'il est difficile d'aérer.Émile Zola (1840-1902)
Les caillebottis et les panneaux avaient été enlevés, afin d'aérer et de sanifier la cale, pendant que l'équipage remplissait les barriques d'une eau pure et fraîche.Eugène Sue (1804-1857)
Il fut également plus aisé de l'aérer convenablement, au moyen de manches en toile qui s'ouvraient au dehors.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AERER » verb. act.

Donner de l'air à un bastiment. Il a fait percer sa galerie de deux costés pour l'aërer davantage. Il est de peu d'usage. Ce mot vient d'aër, qui est tiré du Grec ao, spiro.

Définition de « AIRIER » v. act.

Mettre en grand air, chasser l'air infecté d'une maison. Il faut estendre ces habits dans la cour pour les airier. il faut brusler des bois odorants dans les chambres pour les airier. on airie avec grand soin les maisons où il y a eu de la peste. Ce mot vient d'aër Latin, en François air.
Le mot du jour Vous avez dit « séparatistes » ? Vous avez dit « séparatistes » ?

Septembre 2020, le gouvernement annonce un projet de loi contre le séparatisme ; un mois plus tard, le mot disparaît officiellement du texte proposé. Et pour cause : comment définir rigoureusement des « séparatistes » ?

Maria Candea 03/11/2020