appât

 

définitions

appât ​​​ nom masculin

Produit qui sert à attirer des animaux pour les prendre. ➙ amorce.
Ce qui attire, pousse à faire qqch. L'appât du gain.
 

synonymes

appât nom masculin

piège, leurre, [Pêche] esche, amorce (vieux)

attrait, perspective

appâts nom masculin pluriel

charmes, attraits

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En général, on attache l'appât à la corde : en voulant s'en emparer, l'animal tend cette corde et fait partir le coup.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Moi, que l'appât de l'argent n'attirait guère, je n'étais pourtant pas le moins attentif du bord.Jules Verne (1828-1905)
L'appât lui-même, qui est fait de peau de poisson et qui en a à peu près la forme, est à leurs yeux un véritable charme.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Sera-t-il davantage le jouet des factions, quand on aura diminué ces budgets énormes et cette influence si convoitée, qui sont l'appât des factions ?Frédéric Bastiat (1801-1850)
Malheureusement, outre les causes d'obésité et de surcharge pondérale communément admises, d'autres facteurs entrent également en jeu, liés à l'irresponsabilité et à l'appât du gain.Europarl
Il en résulte que, dans les temps de calme, les fonctions publiques offrent peu d'appât à l'ambition.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Pour donner un appât aux clients, il engagea sa mère à se départir de la sévérité qu'elle avait toujours gardée vis-à-vis de ses pensionnaires.Oscar Méténier (1859-1913)
Ce jeu est si intéressant par lui-même, qu'il n'a pas besoin d'offrir l'appât du gain pour qu'on aime à le jouer.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Nous devrions faire front pour aborder le problème des actes criminels motivés par l’appât du gain.Europarl
La peur d'être prise dans cette maison ou de perdre m'arrêtait ; l'appât du gain m'attirait.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
N'allez pas croire au moins que ces personnages y fussent attirés par l'appât des plaisirs défendus !Edmond About (1828-1885)
Quant à l'appât, de gros vers rouges qui rampaient sur le sol en tinrent lieu.Jules Verne (1828-1905)
Le malheureux est assez coupable envers moi ; il n'était pas nécessaire de jeter un appât nouveau à sa fantaisie et un motif de plus à son parjure.George Sand (1804-1876)
Cependant, je voulus vérifier si l'appât était toujours en place, et si le bon fonctionnement de la bascule était assuré.Jules Verne (1828-1905)
Il fallut chercher à me séduire par l'appât des affaires et par le tableau de l'influence qu'elles donnent.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Les chiens, que l'appât des viandes retenaient à la cuisine, ne l'ayant pas suivie, elle se trouva seule loin des maisons.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Personne n'était plus habile à moucharder les femmes, ou à les tenter par l'appât des colifichets et des ajustements : elle avait ce qu'on appelle le fil au suprême degré.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
J'aurais bien pu me cacher sous quelques broussailles qui étaient près de là, et je commençais à y tirer l'appât ; mais une autre idée me vint.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
C'est pour les dames et pour les livres le meilleur appât dont ils puissent garnir leur hameçon.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il n'y avait pas jusqu'à sa réputation de débauché qui ne semblât un titre à l'attention et un appât pour la curiosité des autres femmes.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « APPAST » s. m.

Ce qu'on met à un hameçon pour y attirer le poisson, & le prendre. C'est quelquefois un morceau de paste, de pain, un ver rosti, un petit poisson, &c. On le dit aussi de toute autre chose qui sert à attrapper les animaux, ou nuisibles, ou bons à manger. Nicod derive ce mot de pastus.
 
APPAST, se dit figurément en choses morales de ce qui sert à attraper les hommes, à les inviter à faire quelque chose. La gloire est un grand appast pour les braves, qui les fait exposer à toutes sortes de perils. la beauté est un grand appast pour engager le coeur des hommes. cette femme est pleine de charmes & d'appasts. la vie solitaire a ses appasts & ses charmes. En ce sens on a accourci le mot, & dit appas, au lieu d'appasts.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020