assises

 

définitions

assises ​​​ nom féminin pluriel

Session de la juridiction appelée cour d'assises, qui juge les crimes et certains délits ; cette cour. Président d'assises. —  Être envoyé aux assises, jugé pour un crime.
Réunion d'un parti politique, d'un syndicat. ➙ congrès. Le parti a tenu ses assises à Paris.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elles entretenaient la conversation entre elles deux, tandis que mes filles se tenaient assises et silencieuses, admirant leur ton de haute volée.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Ainsi, ce que j'ai découvert dans le misérable jardin d'une petite fille, ce sont les assises profondes de l'univers, le désir qui nous anime tous !Maurice Barrès (1862-1923)
De chaque côté du défilé, appuyées sur les assises géantes, s'entassent des masses rocheuses, d'aspect formidable.Joseph Vilbort (1829-1911)
Comme il sourit de ces « assises profondes, de cette puissance de fixité » que perçoivent quelques-un ?Maurice Barrès (1862-1923)
Mais si la politique européenne ne se situe pas dans la droite ligne de la politique mondiale, elle pourrait saper les assises du système dans son ensemble.Europarl
Croyez-vous que je verrais sans souffrir, sans rougir, ces relations livrées au grand jour de la publicité par un procès en cour d'assises ?Hector Malot (1830-1907)
Cela tient à ce qu'elles sont assises et qu'on les habille comme si elles étaient debout, et il y a là un mépris touchant de la forme humaine.Anatole France (1844-1924)
Elinor vit qu'elle ne pouvait s'y refuser tout-à-fait ; et qu'il fallait au moins se soumettre à être assises à côté les unes des autres quelques heures dans la journée.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
C'est une chose curieuse que les réflexions de deux personnes assises l'une à côté de l'autre.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
De six heures du soir au matin, c'est la fête de l'hydrogène qui tient ses assises sur un parcours de vingt-cinq lieues carrées.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Mon mari m'a dit que tu étais encore occupé par les assises, que tu avais beaucoup de travail.George Sand (1804-1876)
Si même vous étiez traduite devant la cour d'assises, vous seriez condamnée et nul, pas même moi, ne pourrait vous sauver.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
On côtoie les dernières assises de cette crête altière, et pendant des heures l'œil plonge dans les abîmes.George Sand (1804-1876)
Cette pierre a pour assises la cupidité et le mépris du sentiment le plus doux chez l'homme : l'amour filial.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Sur les bancs, contre les cuisines, des femmes sont assises, une cocarde piquée dans les cheveux, et une jeune mère allaite tranquillement un tout petit enfant, dans ses langes blancs.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Les cours d'assises et les tribunaux devinrent des théâtres sur lesquels les conspirateurs ne craignaient pas de paraître et se déployaient plus encore qu'ils ne l'avaient fait dans leurs écrits.François Guizot (1787-1874)
Dans la cour, toute pavée d'argent, elle trouva les filles d'honneur, assises en rond et filant des étoupes d'or et de soie.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Il concevait un majestueux édifice, fondé sur les assises du devoir et habité par un peuple de sages.Albert le Roy (1856-1905)
Des figures humaines étaient devant moi, les unes debout, les autres assises ; quelques-unes couchées sur le plancher ; d'autres occupaient des chaises ou des ottomanes ; toutes paraissaient absorbées dans quelque occupation.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Elles sont parfois géminées, et deux mères sont assises côte à côte, tenant chacune un enfant.Anatole France (1844-1924)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019