assoiffé

 

définitions

assoiffé ​​​ , assoiffée ​​​ adjectif et nom

Qui a soif. Des enfants assoiffés.
nom Un assoiffé. —  littéraire Assoiffé de sang. ➙ altéré.
au figuré Avide. Être assoiffé d'argent, de pouvoir. ➙ affamé.
 

synonymes

assoiffé, assoiffée adjectif

altéré, asséché, déshydraté

avide, affamé, altéré

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et aussitôt j'ai reconnu que ce cœur que je croyais tombé en poussière était intact, et qu'il était aussi jeune, aussi ardent, aussi assoiffé d'aimer que si j'avais vingt ans !...Marie Quinton (1854-1933)
Aujourd’hui le capital, assoiffé de croissance, part également dans ces pays.Europarl
Il se montra pompeux, assoiffé de gloriole, entraîné par ce vertige des grandeurs qui, dans le cours de sa vie, avait inspiré tous ses actes.André Le Glay (1785-1863)
Et l'eau bénite jetée sur la bière, tout le monde assoiffé dévale vers la ville avec des figures allumées et gaudriolantes.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Aujourd'hui, des informations sur un fou assoiffé d'argent et qui se prétend scientifique nous forcent à entamer un débat de clarification.Europarl
C'était avouer qu'il a touché le cœur de tous, ce libertin à l'âme mystique, ce débauché assoiffé d'amour pur, ce spirituel et ce triste.Paul Mariéton (1862-1911)
Il correspondait à des idées hardies que sa vaillance aimait et la marche en avant ne pouvait déplaire à un jeune empereur, impatient de gloire et assoiffé de revanche.Edmond Lepelletier (1846-1913), Victorien Sardou (1831-1908) et Émile Moreau (1852-1922)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019