assombrir

 

définitions

assombrir ​​​ verbe transitif

Rendre sombre. Arbre qui assombrit une pièce.
au figuré Rendre triste, soucieux. Cette nouvelle a assombri les assistants.
Rendre menaçant. Cette perspective assombrit l'avenir. ➙ peser sur.

s'assombrir ​​​ verbe pronominal

Devenir sombre. Le ciel s'assombrit.
Devenir triste, soucieux. Son visage s'assombrit. ➙ se rembrunir.
Devenir menaçant. L'avenir s'assombrit.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'assombris

tu assombris

il assombrit / elle assombrit

nous assombrissons

vous assombrissez

ils assombrissent / elles assombrissent

imparfait

j'assombrissais

tu assombrissais

il assombrissait / elle assombrissait

nous assombrissions

vous assombrissiez

ils assombrissaient / elles assombrissaient

passé simple

j'assombris

tu assombris

il assombrit / elle assombrit

nous assombrîmes

vous assombrîtes

ils assombrirent / elles assombrirent

futur simple

j'assombrirai

tu assombriras

il assombrira / elle assombrira

nous assombrirons

vous assombrirez

ils assombriront / elles assombriront

 

synonymes

s'assombrir verbe pronominal

se couvrir, s'obscurcir

se rembrunir, se renfrogner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais la promesse qu'il exigeait était assez pour assombrir les pensées que les femmes qui portent un enfant tournent naturellement vers l'avenir.Auguste Angellier (1848-1911)
À cet égard, je voudrais une fois encore signaler que nous ne devrions pas assombrir davantage encore la jungle des paragraphes et des exceptions mais bien la défricher.Europarl
Finalement ils s'embrassèrent en se congratulant, en se réconfortant, en se traitant d'enfants qui s'étaient laissé assombrir par des idées noires.Gaston Leroux (1868-1927)
Les auvents en bois ou en tôle, les étages supérieurs qui surplombaient le rez-de-chaussée, venaient encore assombrir les intérieurs.Gustave Fagniez (1842-1927)
Trop de connaissances incitent naturellement à des interventions trop fréquentes et cette situation pourrait assombrir les perspectives de l'économie.Europarl
Nous ne lui parlons pas affaires, du reste ; à quoi bon assombrir cette jeunesse si insouciante !Roger Dombre (1859-1914)
Je voyais les fronts se plisser, les physionomies se tendre, les yeux s'assombrir, les visages pâlir, le doute et la consternation se succéder sur les traits.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Elle a trop d'atouts pour permettre à la morosité d'assombrir notre paysage économique et politique.Europarl
Cette perspective, qui menaçait l'ancien joaillier comme un châtiment, ne contribua pas peu à assombrir son humeur.Louis Ulbach (1822-1889)
Mon père, voyant de nouveau le front de ma mère s'assombrir, m'arrêta net cette fois.Amédée Delorme (1850-1936)
Parmi les réalités navrantes qui viennent assombrir notre jeunesse, il en est une contre laquelle se brise chaque cœur généreux, la désillusion de l'amour.Émile Zola (1840-1902)
Souvent dans ses salons, au milieu d'une fête, ses familiers voyant sa physionomie s'assombrir, s'écartaient respectueusement.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le soir semblait aggraver les figures avant de les assombrir, et les fronts réfléchissaient la sérénité des choses.Henri Barbusse (1873-1935)
Nous risquerions alors de réagir de manière excessive, en imposant des conditions qui ne feraient qu'assombrir les perspectives d'emploi et d'investissement dans nos économies pour les années à venir.Europarl
L'idée d'assombrir cette gaieté rayonnante dont la vie de la maison était faite, d'embuer de grosses larmes ces jolis yeux clairs, lui parut insupportable.Alphonse Daudet (1840-1897)
Non, ma mère, non, toutes ces précautions exagérées sont bonnes à assombrir la vie, et pas à autre chose.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
D'ailleurs, devant la salle de billard, nous avons une serre avec descente au jardin qui peut servir de portique, sans assombrir la pièce, puisque ce sera vitré.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Rarement un paysan se présentait-il au château ; le facteur y venait encore régulièrement, et les lettres et journaux qu'il apportait ne faisaient qu'assombrir les visages.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Maintenant, le soleil se couchait, une ombre commençait à assombrir l'atelier, où cette fin de jour prenait une mélancolie affreuse.Émile Zola (1840-1902)
Il reprit sa belle humeur, bien que la pensée du départ et d'autres dussent assombrir plus d'une heure solitaire.Auguste Angellier (1848-1911)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020