obscurcir

 

définitions

obscurcir ​​​ verbe transitif

Priver de lumière, de clarté ; rendre sombre. ➙ assombrir, obombrer, ombrer. Ce gros arbre obscurcit la pièce. —  pronominal Le ciel s'obscurcit.
littéraire Troubler, affaiblir (la vue).
au figuré Rendre peu intelligible. Commentaires qui obscurcissent un raisonnement.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'obscurcis

tu obscurcis

il obscurcit / elle obscurcit

nous obscurcissons

vous obscurcissez

ils obscurcissent / elles obscurcissent

imparfait

j'obscurcissais

tu obscurcissais

il obscurcissait / elle obscurcissait

nous obscurcissions

vous obscurcissiez

ils obscurcissaient / elles obscurcissaient

passé simple

j'obscurcis

tu obscurcis

il obscurcit / elle obscurcit

nous obscurcîmes

vous obscurcîtes

ils obscurcirent / elles obscurcirent

futur simple

j'obscurcirai

tu obscurciras

il obscurcira / elle obscurcira

nous obscurcirons

vous obscurcirez

ils obscurciront / elles obscurciront

 

synonymes

obscurcir verbe transitif

assombrir, voiler, couvrir de ténèbres (littéraire), enténébrer (littéraire)

[nuages] cacher, éclipser, offusquer (littéraire)

[fumée] noircir, troubler

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Oui, c'étaient les derniers débris du passé qui brûlaient, d'un passé encore coupable et odieux d'obscurcir le présent !Auguste Angellier (1848-1911)
Jamais une expression de mélancolie ne vint obscurcir les traits de la jeune femme, et jamais elle ne se permit une plainte.Honoré de Balzac (1799-1850)
Non que je veuille, » ajoute notre écrivain, « attaquer ta sagesse et ta gloire ; ce serait vouloir obscurcir le soleil....Charles de Rémusat (1797-1875)
Si dans l'ordre physique l'individu se néglige, dans l'ordre moral on pourrait presque dire qu'il se hait, tellement il travaille à se rendre malheureux et à obscurcir ses rares joies.Dora Melegari (1849-1924)
J'invite la présidence à ne pas laisser un recours trop étroit à la flexibilisation et à libéralisation obscurcir cette vision.Europarl
Le souffle des passions a pu l'obscurcir ou la faire dévier ; mais elle devait vivre, et nous eussions dû la saluer plus tôt.George Sand (1804-1876)
Le système de perfectibilité, qu'il a tant raillé depuis, n'est pas plus propre que le sien à obscurcir les enseignements de l'histoire.Alexandre Vinet (1797-1847)
Boutades passagères, il est vrai, et qui ne devaient pas obscurcir longtemps son jugement naturellement si sain.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Le prisme a décomposé le rayon solaire sans l'obscurcir, et les couleurs qui en rejaillissent éclairent comme la lumière.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Ils sont si petits, que l'on ne les voit plus si une nuée vient obscurcir un moment le soleil et éteindre ce rayon.Alphonse Karr (1808-1890)
Le nuage est une vapeur, le tonnerre un son, tous deux sont également éphémères ; l'azur du firmament, qu'ils peuvent un instant obscurcir, est seul éternel.Charles de Bernard (1804-1850)
Qu'ils se soient trompés, l'avenir en décidera ; mais les circonstances étaient assez troublées pour obscurcir la vue des esprits les plus droits.Alphonse Esquiros (1812-1876)
L'espèce de buée immense dont l'air est rempli continue d'obscurcir le soleil, qu'on ne voit bientôt plus ; elle atténue les choses lointaines dans un effacement étrange.Pierre Loti (1850-1923)
La coulée lumineuse de poésie lyrique sur laquelle il nous a paru essentiel d'arrêter longtemps les regards du lecteur, va se refroidir, s'obscurcir, s'arrêter.Ernest Dupuy (1849-1918)
Les portes s'ouvrirent à la fin ; la voiture avança lentement sous de grands châtaigniers qui achevaient d'obscurcir le jour.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Il voyait s'obscurcir de plus en plus la sombre énigme légale sous laquelle il se sentait pris.Victor Hugo (1802-1885)
De perfides conseillers profitaient de cette faiblesse d'esprit pour obscurcir son jugement et lui déguiser la vérité.Alphonse Esquiros (1812-1876)
La colère est toujours déplacée, mais surtout dans une affaire où l'on a raison, parée qu'elle ne fait que l'obscurcir et la troubler.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Bien que soupçonneux par devoir et par vocation, le magistrat eut un mouvement de gêne, en songeant à la pensée monstrueuse dont il venait d'obscurcir ce délicat roman.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il venait obscurcir mes jours au moment où il semblait qu'un ciel clément voulût en dissiper les nuages !Jules Massenet (1842-1912)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OBSCURCIR » v. act.

Empescher l'action de la lumiere, rendre obscur. Les brouillards que le Soleil esleve l'automne en se levant, l'obscurcissent. A la mort du Sauveur le Soleil s'obscurcit, souffrit une ecclipse. L'air s'obscurcit, quand il doit arriver quelque orage. Le mur que mon voisin a eslevé a obscurci ma maison, luy a donné des lunettes. La veuë s'obscurcit avec l'âge. On dit aussi, que l'argent, l'estain & autres choses s'obscurcissent à l'air, pour dire, qu'elles se noircissent, se ternissent.
 
OBSCURCIR, se dit figurément en choses morales. Themistocle obscurcit la gloire de Miltiades, dont les victoires luy avoient auparavant osté le sommeil. Les curieux & les mesdisans taschent d'obscurcir la gloire des grands hommes. On dit aussi, que la raison est obscurcie par les passions, pour dire, qu'elle ne juge pas sainement des choses quand elle est preoccupée. Souvent le commentaire obscurcit le texte.
 
OBSCURCI, IE. part. & adj.
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020