avilissant

 

définitions

avilissant ​​​ , avilissante ​​​ adjectif

Qui avilit (1). ➙ dégradant, déshonorant.
 

synonymes

avilissant, avilissante adjectif

déshonorant, abaissant, dégradant, humiliant, infamant

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Réduit à cet état d'humiliation, j'accomplissais un travail moins dur que singulier, moins avilissant qu'insupportable.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Il lui sembla que l'accent avec lequel son père le prononçait était avilissant.Georges Ohnet (1848-1918)
Jaillot repousse avec chaleur un soupçon aussi avilissant, et justifie ce prélat par un fait matériel qui tranche toute discussion.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Nous estimons que ce principe de quota est avilissant pour les femmes.Europarl
Ma conscience, ma dignité, me semblaient être la conscience et la dignité du peuple : en m'avilissant, j'eusse avili le peuple.George Sand (1804-1876)
Il n'y a rien de laid ni d'avilissant dans tout cela.George Sand (1804-1876)
Il me semblait qu'il y aurait eu quelque chose d'avilissant pour moi si j'avais débonnairement consenti à cesser d'être ce que j'avais été jusque-là.Pons de l'Hérault (1772-1853)
Ces plaintes prolixes n'étaient plus à la mode, et lui, qui se piquait d'être de son temps, devait souffrir intérieurement, en voyant son père jouer ce rôle qu'il trouvait avilissant.Jean de la Brète (1858-1945)
Jamais en avilissant l'homme on ne lui fera faire de grandes choses ; ce n'est qu'en lui montrant qu'il est digne de cet honneur qu'on lui fait venir l'envie de l'acquérir.Jacques Fricasse (1732-1802)
Plusieurs membres demandent qu'il soit censuré comme avilissant le caractère de représentant du peuple.Alphonse Esquiros (1812-1876)
C'est un mot qui est démodé, archaïque, prétentieux ou avilissant.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Pourquoi, continua-t-il en arpentant rapidement la chambre, vous enverrais-je remplir un métier avilissant sous le toit d'un autre ?Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Mais il est tout autant avilissant de laisser des enfants et des personnes atteintes d'un mal incurable souffrir alors qu'une solution est disponible.Europarl
Le plus avilissant, c'est qu'il lui fallut soutenir la comédie pendant trois mois (du 15 décembre au 15 mars).Jules Michelet (1798-1874)
Il est certainement avilissant de faire souffrir des animaux inutilement.Europarl
Et comment y réussir sans subir le contact avilissant des hommes ?Charles Turgeon (1855-1934)
Je prétends encore qu'un demi-désordre serait autant à sa place dans l'intimité, qu'un véritable excès devient honteux devant les hommes, et avilissant dans le secret même.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Chaque monastère avait sa légende et chaque légende était un impôt avilissant sur la crédulité publique.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Elle subit l'amour avilissant de ce gentilhomme pour s'épargner le dépit d'être quittée, et pour se réserver la gloire de quitter la première !George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre A Relaxez-vous avec Robert : La lettre A

Alléluia ! L’allégresse auditive vous attend avec les mots en A du Grand Robert.

11/05/2020