dégradant

 

définitions

dégradant ​​​ , dégradante ​​​ adjectif

Qui abaisse moralement. ➙ avilissant. Une conduite dégradante.
 

synonymes

dégradant, dégradante adjectif

humiliant, avilissant, déshonorant, infamant, honteux

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ainsi, considéré dans son origine, sa nature et sa forme, le salaire n'a en lui-même rien de dégradant, rien d'humiliant, pas plus que l'intérêt.Frédéric Bastiat (1801-1850)
En ce qui concerne l'espace, il faudrait, par un effort sui generis de l'esprit, suivre la progression ou plutôt la régression de l'extra-spatial se dégradant en spatialité.Albert Farges (1848-1926)
Longtemps, longtemps après le soleil couché, des lueurs blanchâtres traînent encore au ciel, et s'y fixent, en se dégradant peu à peu jusqu'à l'azur clair du couchant.Jules Legras (1866-1939)
Et puis, voyez-vous, ces gens-là achèvent à cette heure de se mettre hors l'humanité ; il deviendrait donc non seulement périlleux, mais dégradant, de marcher en leur compagnie.Pierre Loti (1850-1923)
Ils sont soumis à un stress considérable, qui constitue un traitement inhumain et dégradant en soi.Europarl
Franchement, je ne sais rien de plus fou et de plus dégradant que ce mercantilisme conjugal.Charles Turgeon (1855-1934)
Aussi il n'est pas rare, dans ce cas, de voir la victime, succombant au désespoir, tomber sans transition dans un dégradant abrutissement.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il est dégradant pour un pays de se trouver en tête d'une liste aussi négative.Europarl
Le travail manuel n'a en soi rien qui soit nécessairement digne, et il est en grande partie absolument dégradant.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Quelle différence entre le milieu dégradant de la ragged-school et ce milieu sain et fortifiant d'une ferme irlandaise !...Jules Verne (1828-1905)
Il se fonde sur ce qu'il y a de triste et de dégradant, selon lui, à voir le génie chercher sa récompense dans un peu d'or.Frédéric Bastiat (1801-1850)
L'onde clapotait à petit bruit autour, et formait de légères franges d'écume, qui allaient en dégradant insensiblement, et finissaient par se confondre dans le bleu de la plaine liquide.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
La bastonnade est un châtiment inhumain et dégradant qui devrait être aboli partout dans le monde.Europarl
Serait-ce que notre lâcheté à disputer la victoire, en nous dégradant dans l'esprit de nos conquérans, aurait mérité leur colère et leur mépris ?François-Xavier Garneau (1809-1866)
Les coups sur la tête, le dos ou la face donnés par une main brutale, peuvent déterminer des accidents sérieux et le soufflet a de plus un caractère dégradant.Félix Hément (1827-1891)
Sa fierté tenait l'espionnage pour un métier bas, honteux, dégradant, et lui défendait de s'avilir, et sa fierté avait toujours le dernier mot.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Plusieurs cas de traitement cruel et dégradant ont été rapportés, y compris des passages à tabac, des refus d'accorder les soins médicaux adéquats et des pressions psychologiques.Europarl
Autant il est dégradant de quêter des places et des grâces, autant il est ridicule de ne pas être à portée de les accepter.Honoré de Balzac (1799-1850)
Là était la question : car mes nouveaux amis m'avaient inculqué leurs grands principes : regarder tout travail comme dégradant, et les dettes comme séant à merveille à un gentleman.Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Pichot (1795-1877)
A sa joie d'avoir échappé au dégradant supplice, une fatigue si grande se mêlait que tout, pour rien, l'excédait.Victor Margueritte (1866-1942)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Patience, patients ! Patience, patients !

Le patient, la patiente a toutes les raisons d’être impatiente.

Aurore Vincenti 13/05/2020