déshonorant

 

définitions

déshonorant ​​​ , déshonorante ​​​ adjectif

Qui déshonore. Conduite déshonorante. ➙ avilissant.
 

synonymes

déshonorant, déshonorante adjectif

avilissant, dégradant, honteux, ignoble, infamant, ignominieux (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le père avait également le droit d'ôter la vie à un homme qu'il surprenait déshonorant sa fille.Paul Lacroix (1806-1884)
C'est là, d'ailleurs, un jeu fort à la mode et qui n'a rien de déshonorant.Gustave Reynier (1859-1937)
Si les femmes nous choisissaient seulement des rivaux dont il ne fût pas déshonorant d'être jaloux !...Paul Bourget (1852-1935)
Qui eût osé donner à ce profond savant le nom déshonorant de barbier, qui dans les dictionnaires les plus étendus de ce temps ne se trouve même pas.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Un jeune homme doit être convaincu qu'il est absolument déshonorant de vivre aux croûtes de ses parents.Louise d'Alq (1840-1910)
La cardeuse riait le plus fort, s'étalait ; ça n'était pas déshonorant, au contraire ; il y avait plus d'une dame qui louchait en passant et qui aurait voulu être comme elle.Émile Zola (1840-1902)
Les suites d'un engagement pris dans cette intention, l'entraînaient alors, avec le mince débris de ses propriétés, dans un exil périlleux et déshonorant.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Un homme ne pardonne jamais à une femme d'avoir échappé, par adresse, par instinct ou par vertu, au piège déshonorant qu'il lui tendait.Eugène Sue (1804-1857)
Il n'est jamais déshonorant pour une femme d'avoir été aimée et chantée par un vrai poète, même quand elle semble ensuite en être maudite.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
La presse accueillit ce concours déshonorant et, sur la foi du misérable, prétendit dévoiler les mystères de la fortune et de l'organisation intérieure de la compagnie.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
En outre, il nous faut retrouver notre jeune sot et lui démontrer qu'il n'y a rien de déshonorant à être désarmé par un tireur d'épée aussi exercé.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Ils aidaient aussi quelquefois aux femmes à cultiver les champs ; mais cela était rare, parceque le travail était déshonorant pour un guerrier.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Dans quelques années, il pensera autrement, et on serait aux regrets d'avoir immolé un étourdi et plongé une famille estimable dans un deuil qui aurait toujours quelque chose de déshonorant.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
De même, le retrait déshonorant de la bonne proposition de cofinancement en matière de politique agricole résulte d'une politique aussi peu inspirée.Europarl
Je vous assure, cher monsieur, qu'il n'y a, dans ce secret, rien de déshonorant pour moi : des raisons d'ordre intime, rien de plus !Robert Louis Stevenson (1850-1894), traduction Téodor de Wyzewa (1862-1917)
Cela seroit déshonorant pour vous si vos actions n'étoient conformes à vos paroles et honteux à moi de le souffrir.Victor Cousin (1792-1867)
Si nous avions pu nourrir un soupçon si déshonorant pour votre renommée, nous aurions depuis longtemps adopté un style de remontrances fort éloigné de l'humilité de la plainte.Hippolyte Taine (1828-1893)
Ne pouvant me défaire de ce sentiment de l'honneur, je me suis écrié que je le sauvais en vous déshonorant tout à fait !René Boylesve (1867-1926)
Ils regardent l'ivrognerie comme un vice honteux et déshonorant ; ceux d'entre eux qui boivent de l'eau-de-vie sont fort décriés dans la nation.Nicolas Ambroise Kubalski (1794-1873)
Ce qui est écrit dans ce rapport déshonorant n’est pas vrai et le rapporteur aurait pu le baser, par exemple, sur des données d’un institut indépendant comme l’.Europarl
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020