avorton

 

définitions

avorton ​​​ nom masculin

péjoratif Être petit, chétif, mal conformé. ➙ gringalet, nabot, nain.
 

synonymes

avorton nom masculin

nain, freluquet, gnome, gringalet, demi-portion (familier), microbe (familier), nabot (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était lui, cet avorton, cette larve, ce rien qui me condamnait à un malheur sans appel.Guy de Maupassant (1850-1893)
Pensez donc que ma tante me répète sur tous les tons que je suis un avorton, que je suis laide à faire peur !Jean de la Brète (1858-1945)
Évidemment, je passais pour un avorton, un être disgrâcié de la nature, comme taille et comme couleur.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Resté exsangue depuis son effroyable hémorragie, l'avorton n'était plus apte au curieux enfantement du phénomène cutané qui jusqu'alors, à des degrés divers, s'était produit si régulièrement.Raymon Roussel (1877-1933)
Imaginez-vous un être parfaitement insignifiant, nul, niais, un avorton de la société, sans utilisation possible, mais rempli d'un immense et maladif amour-propre que ne justifiait aucune qualité.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Il faut que je retourne dans cette bagarre, vers ce gros-là ; c'est justement celui qui m'a appelé « avorton ».Jules Vallès (1832-1885)
Un avorton de quinze ans, un paquet sale ramassé sous une porte, en voilà un morceau pour ce gaillard osseux, aux mains humides, qui a des épaules de taureau !Émile Zola (1840-1902)
L'avorton se met à grandir, ses organes se développent, il achève enfin de se constituer.Louis Maigron (1866-1954)
Mais c'est le propre de l'esprit scientifique de reconnaître dans le plus bel individu et dans le plus misérable avorton d'une même espèce des caractères communs, attestant l'identité d'origine.Anatole France (1844-1924)
Pratiquée quelques jours plus tôt, elle eût infailliblement donné de tout autres résultats, et l'unique avorton jugé exceptionnel et non avenu se fût trouvé accompagné de frères nombreux.Jean Pérez (1833-1914)
Justement l'avorton n'eut ce jour-là qu'une moiteur fort pauvre ; quelques rares gouttelettes rouges perlaient à peine sur son visage.Raymon Roussel (1877-1933)
Le pied-de-banc s'est précipité sur l'avorton et, au milieu des huées générales, lui a mis les fers aux pieds et aux mains.Georges Darien (1862-1921)
Trent faisait à haute voix l'éloge de sa femme, et tous deux se demandaient par quelle fascination elle avait été amenée à épouser ce misérable avorton.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
L'œil toujours joyeux, l'avorton se laissa faire sans mot dire et sans opposer la plus faible résistance.Eugène Chavette (1827-1902)
L'homme qui ne souffre pas est une machine mal faite, une créature manquée, un estropié moral, un avorton de la nature.Claude Tillier (1801-1844)
S'il en était ainsi, le retard de l'avorton à se rendre à la métairie était expliqué.Eugène Chavette (1827-1902)
Mais ledit avorton qui, tout à l'heure, moyennant condition, semblait disposé à parler, devait être revenu sur sa détermination, car il garda le silence.Eugène Chavette (1827-1902)
L'histoire ou le roman peuvent entourer l'avorton de tels prodiges que nous en venions à l'admirer.Robert de la Sizeranne (1866-1932)
D'une précocité maladive, il semblait avoir l'intelligence obscure et la vive adresse d'un avorton humain, qui retournait à l'animalité d'origine.Émile Zola (1840-1902)
Plus le rare volume est un affreux avorton de livre, plus désespérés sont les efforts des bibliothèques pour le posséder.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AVORTON » subst. masc.

Qui est né avant le temps, ou qui ne peut acquerir la perfection ordinaire. Un Pygmée est appellé quelquefois un avorton de nature. le plus bel arbre produit toûjours quelque avorton. Ce mot vient du Latin abortivus.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020