baille

 

définitions

baille ​​​ nom féminin

Marine
Baquet.
Bateau qui n'avance pas vite.
L'eau, la mer. Jeter qqn à la baille.
argot L'École navale.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Victor ne se sent plus envie de tenir tête à son hôte ; il étend les bras, baille, et propose à son compagnon de monter se coucher.Paul de Kock (1793-1871)
John n'avait point de mercure à bord, mais il tourna la difficulté en se servant d'une baille remplie de goudron liquide, dont la surface réfléchissait très suffisamment l'image du soleil.Jules Verne (1828-1905)
Le temps se traîne comme un serpent, se tord, baille et me mord et m'insinue le venin cataleptique de l'ennui.Remy de Gourmont (1858-1915)
Les femmes de bien baillent, ou font bailler, ou ont qui baille de l'argent pour leur faire, & en faut bailler aux autres.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Wilson saisit la ligne de sonde lovée dans sa baille, et s'élança dans les porte-haubans de misaine.Jules Verne (1828-1905)
Baille a cependant remporté aujourd'hui une grande victoire ; il est lauréat de l'institut depuis ce matin, et son prix est de la valeur de trois mille francs.Émile Zola (1840-1902)
Sa vaste basse-cour ou baille forme un hexagone irrégulier qui ne devait pas se relier comme aujourd'hui à l'enceinte de la ville.Eugène Lefèvre-Pontalis (1862-1923)
Edith lorsque celle-ci avait achevé de transformer la baille du château en un jardin exotique.Gaston Leroux (1868-1927)
Si elle ne pouvait pas plus chavirer qu'une baille, elle pouvait, du moins, s'emplir et couler.Jules Verne (1828-1905)
Mattoni, qui passait à ce moment dans la baille, et qui a entendu, lui aussi, est accouru.Gaston Leroux (1868-1927)
On baille de l'eau pour disposer l'appétit, non pas seulement pour laver les mains ; aussi qu'en est-il besoin ?François Béroalde de Verville (1556-1626)
Quels cris il poussa, lorsque le contremaître et un de ses camarades le saisirent et l'attachèrent dans une sorte de baille, à laquelle ils fixèrent solidement l'extrémité d'un câble !Jules Verne (1828-1905)
L'accord fait, une femme prit des pailles, & baille à tirer ; notre ami & cousin tira le troisieme, & il fut trouvé avoir la plus courte.François Béroalde de Verville (1556-1626)
La baille de combat est placée derrière : elle servira d'urne pour le scrutin qui s'apprête.Édouard Corbière (1793-1875)
Là-dessus, il nous fit traverser la baille et nous nous trouvâmes à la poterne du jardinier.Gaston Leroux (1868-1927)
Vous croyez que je suis pareille à ma grand'mère, qui, pourvu qu'on lui baille quelque argent, supporte les malhonnêtetés et les insolences du monde.George Sand (1804-1876)
Baille tournait à l'économie ; il prétendait comme aujourd'hui faire de nous des thésauriseurs, des avares ; pardonnables et prodigues avares que ceux qu'il rêvait.Émile Zola (1840-1902)
Sous garantie, il me la prête, et je lui baille deux cents francs : c'est cent francs qu'il a récoltés dans la journée.Léon Gozlan (1803-1866)
Le grand diable me baille les étrivières, si je comprends comment je me trouve là !...Paul Lacroix (1806-1884)
Après cette tour très saillante, le mur de la baille fait un coude pour rejoindre la grosse tour sud-est du château.Eugène Lefèvre-Pontalis (1862-1923)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BAILLE »

en termes de Marine, est une espece de baquet fait d'un demi-tonneau, qui sert à divers usages sur les vaisseaux, & particulierement à mettre le breuvage qu'on donne aux matelots. On l'appelle aussi Boute.
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020