baise

 

définitions

baise ​​​ nom féminin

vulgaire Action de baiser (II, 1), de faire l'amour.
français de Belgique Petit baiser.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « baise »

Je n'en dirai « pas davantage, et je baise humblement les mains « de votre révérendissime seigneurie.Antoine Dumesnil (1805-1891)
Chacun des pilotes, à l'exemple de leur chef, baise avec respect ce signe révéré, et la barque continue à courir entre les débris qui couvrent la mer.Édouard Corbière (1793-1875)
Adieu encore ; je vous baise en bon père, en bon frère et en ami suspect.Gaston Maugras (1850-1927)
Adieu, chère maman ; je vous embrasse ; mais non, je n'en suis pas digne, je baise votre pantoufle.George Sand (1804-1876)
Prenez ce que le porteur vous remettra ; faites la campagne en beau et bon gentilhomme, et pensez à moi, qui baise tendrement vos yeux noirs.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Adieu, mon amie, je baise votre front, vos yeux, et votre menotte sèche qui me plaît autant qu'une potelée.Denis Diderot (1713-1784)
Si, quelquefois, elle me baise le front ; mais elle a toujours l'air distrait, alors ça ne me fait pas plaisir.Olga de Pitray (1835-1909)
Je baise votre visage, je baise votre poitrine, je baise, avec mes lèvres suaves, les diverses parties de votre corps harmonieux et parfumé.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Aurore en extase devant sa petite-sœur, dont elle baise les menottes et les petits pieds.George Sand (1804-1876)
Alors, délicatement, il prend l'agnelet sur sa couchette, s'approche de l'officiant dont il baise l'étole, et se tourne vers sa compagne.Alphonse Chabot (?-1921)
Et une délicate rougeur parut sur les pétales de la rose comme rougit le visage d'un fiancé qui baise les lèvres de sa fiancée.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Les pensées qui tombaient du ciel étaient douces comme une petite main d'enfant qu'on baise.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il remue les lèvres, dit son chapelet, baise la petite croix de temps en temps.Jules Lemaître (1853-1914)
Après avoir eu à supporter force baise-mains, en témoignage de reconnaissance, j'obtins enfin qu'elle me laissât seule.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Les hommes et les femmes qui avaient assisté au baise-mains portaient le plus riche costume.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Par exemple, je ne sais pourquoi, lorsqu'il me porte dans ses bras, qu'il me baise la main, j'éprouve une peine... une peine que je ne saurais vous comparer à rien.Restif de La Bretonne (1734-1806)
Le flot, verdâtre ou bleui, mord ou baise les contours dorés de la plage, paresseusement étendue entre les écueils sertissant le pied des falaises et les falaises elles-mêmes.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
À dix heures, elle vous baise au front, vous remontez chez vous : et le lendemain matin c'est à recommencer...Eugène Sue (1804-1857)
La reine inconsolable le met sur ses genoux, porte la main à son oreille, la baise et l'accommode.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
J'arrive dans la chambre à coucher ; la comtesse était déjà au lit, elle me tend une main que je baise avec autant d'ardeur que si elle eût été jolie.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Afficher toutRéduire

Exemples de « baisé »

Alors j'ai baisé le bas de votre manteau, et je me suis mis à marcher derrière vous.Gustave Flaubert (1821-1880)
De temps en temps, le marquis se levait, puis venait se rasseoir après avoir baisé sa fille au front.Jules Sandeau (1811-1883)
Elle se fût agenouillée devant cette bourgeoise si simple et si grande, si elle l'eût osé... elle lui eût baisé les mains !...Émile Gaboriau (1832-1873)
Les deux jeunes dames s'embrassèrent avec autant de temoignages d'amitié que si elles eussent baisé leurs amans.Paul Scarron (1610-1660)
Appeler ses parents ganaches, quand, le matin, trouvant un vêtement de sa mère tombé sur un tapis, on l'a baisé en le ramassant précieusement.Alphonse Karr (1808-1890)
Enfin, après avoir de tous côtés regardé fixement, et baisé de temps en temps un crucifix d'argent orné magnifiquement de perles et de pierres précieuses, il expira.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
J'ai baisé les cheveux blancs de mon père d'adoption, qui m'aimait comme si j'eusse été sa fille.Paul Féval (1816-1887)
Je l'ai baisé mille fois en lui répétant que je l'adorais, que j'étais désespérée de faire son malheur, que je mourrais sûrement de ma peine, à le voir si malheureux.Émile Zola (1840-1902)
Ceux qui ne sont pas là disent du mal d'elle ; mais, dès qu'ils lui ont baisé la main, ils deviennent des adorateurs.Arsène Houssaye (1815-1896)
Il eût baisé, au bout de la manche gonflée, la petite main fluette et maladive que parfumait l'essence de verveine.Paul Adam (1862-1920)
Alors sa sensibilité déborda ; il eût baisé le bord de sa robe ; il se fût courbé vers ses pieds.Camille Lemonnier (1844-1913)
Mounier, baisé, entouré, étouffé presque, se mit tristement en route avec la députation et une foule de femmes qui s'obstinaient à le suivre.Jules Michelet (1798-1874)
J'ai envie de le mordre après qu'il a baisé mon front que je lui tends...Marcel Prévost (1862-1941)
Je partis, reprit-il, après avoir baisé pieusement la main de ma bienfaitrice et remercié du fond du cœur le thebib français.Joseph Vilbort (1829-1911)
Après avoir respectueusement baisé la main de la supérieure, la princesse sortit par la grande porte du cabinet qui donnait dans un salon conduisant au grand escalier.Eugène Sue (1804-1857)
Le premier lui a baisé le pied et l'autre touché le bout de son tablier et baisé la main qui l'avoit touché.Jean Héroard (1551-1628)
Il l'avait attirée contre lui, avait baisé longuement ses paupières bombées comme des pétales, sur les yeux clos.Victor Margueritte (1866-1942)
Après l'avoir baisé une dernière fois, elle noua la tige avec un ruban rouge qu'elle prit dans ses cheveux.Arsène Houssaye (1815-1896)
J'ai baisé d'un air d'indifférence l'enfant qui aurait dû être le mien, et chacune de mes caresses n'a que trop prouvé que le tems n'avait pas affaibli mon amour.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Mais après l'avoir baisé à plusieurs reprises, il feignit de le laisser tomber ; et appuyant violemment dessus le talon de sa botte, il l'écrasa en mille morceaux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020