bave

 

définitions

bave ​​​ nom féminin

Salive qui s'écoule de la bouche, ou de la gueule de certains animaux.
Sécrétion visqueuse de certains mollusques.
au figuré Propos venimeux. —  proverbe (ironique) La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe.
 

synonymes

bave nom féminin

salive, écume

[péjoratif] venin, fiel

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Avant l'orage, des escargots, émoustillés sans doute par la pluie prochaine, l'avaient même visitée en tout sens, y dessinant des arabesques avec leur bave luisante...Pierre Loti (1850-1923)
Une sorte de bave lui venait aux lèvres et des ardeurs lui montaient aux yeux.Jules de Gastyne (1847-1920)
Et vous, plantes, mêlez votre suc mortel avec le venin du crapaud et la bave visqueuse de la couleuvre !Joseph Marmette (1844-1895)
Il était hideux, en ce moment, avec sa face livide, marquée de plaques rouges, ses lèvres pendantes, frangées de bave, et ses regards hébétés.Émile Gaboriau (1832-1873)
La mer enferme et domine l'horizon, la mer remuante, pleine d'écueils aux têtes noires, toujours entourés d'une bave d'écume, pareils à des chiens qui attendraient les pêcheurs.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les chairs lui brûlent, la passion le terrasse, le désir l'étrangle ; il bave comme un lion, jamais comme un chien.Hector France (1837-1908)
Moi, la femme d'un homme comme celui-là, et qui le trahis, et qui traîne son nom, son honneur, dans la bave des marchandes de cancans et des portières !...René Boylesve (1867-1926)
Enfin sur cette fondation de soie les grains de sable, tenus en réserve à l'intérieur, sont déposés un à un et cimentés avec la bave soyeuse.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Voyant ses manœuvres inutiles, il détourne les yeux, mord son frein terrestre avec la bave de la rage, et regarde l'horizon, qui s'enfuit à notre approche.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Ces paroles âcres et mensongères, sont empreintes d'une rage vindicative qui se répand comme la bave du boa sur tout ce qu'il approche...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Est-ce un avertissement d'en haut pour m'empêcher d'écrire, et de mieux considérer ce à quoi je m'expose, en distillant la bave de ma bouche carrée ?Comte de Lautréamont (1846-1870)
Ce qui avait été universellement méconnu, déclaré injouable, bafoué, couvert de bave, allait devenir une indéniable réalité artistique.Judith Gautier (1845-1917)
Sa face, dirigée vers le ciel, est recouverte d'une lèpre de verglas, la paupière blanche comme l'œil, la moustache enduite d'une bave dure.Henri Barbusse (1873-1935)
Enfin, ils moururent, couchés sur le sable, la bave aux naseaux, les entrailles sorties, et l'ondulation de leurs ventres s'abaissant par degrés.Gustave Flaubert (1821-1880)
Ensuite il fait une seconde invocation pour obtenir une chaloupe et se hâte de répandre assez de bave pour la mettre à flot.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Enfin ils moururent, couchés sur le sable, la bave aux naseaux, les entrailles sorties, et l'ondulation de leurs ventres s'abaissant par degrés.Gustave Flaubert (1821-1880)
Quelle sombre folie l'agite ; tandis qu'il bave de sa bouche sans dents, ses mains dressées et retentissantes semblent attester au plafond d'invisibles et cruels fétiches.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Elle rugissait, elle nous jetait sa bave au visage, elle se tordait sous nos coups.Émile Zola (1840-1902)
Un jeune homme les embrassa l'un après l'autre, après avoir essuyé la bave de leurs lèvres avec leurs longues oreilles.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Le second avait essuyé avec son mouchoir la bave qui vint aux lèvres de l'agonisant, puis il lui avait fermé les yeux.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BAVE » s. f.

Escume qui sort de la bouche ou de la gueule. Cet homme jette encore de la bave, il n'est pas bien gueri. la bave d'une beste enragée donne la rage. Ce mot vient de l'Italien bava.
 
On appelle bave d'un limaçon, cette humeur visqueuse & gluante qu'il jette, avec laquelle il s'attache aux arbres, aux parois.
 
On appelle aussi bave, le venin que jette la salemandre.
 
On dit aussi populairement, qu'un homme n'a que de la bave, pour dire, du babil.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020