bégueule

 

définitions

bégueule ​​​ nom féminin et adjectif

Femme qui manifeste une pruderie affectée. —  adjectif (aussi masculin) Il est un peu bégueule.
 

synonymes

bégueule adjectif

collet monté, prude, pudibond, puritain, coincé (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quel joli chassé-croisé, quel bel échange que cette coutume adoptée par une société pourtant bégueule !Joris-Karl Huysmans (1848-1907)
En tout cas, et à cause même de la réputation que j'avais, je voulais ne pas passer pour bégueule.René Boylesve (1867-1926)
Vainement les plus gentils garçons dont se composait cette nombreuse réunion vinrent l'inviter à leur accorder l'honneur de danser avec elle ; la bégueule répondit que cet exercice l'excédait, la fatiguait.Jean-Nicolas Bouilly (1763-1842)
J'offris dix louis pour ce léger service, mais je ne trouvai qu'une bégueule, scrupuleuse ou timide, que mon éloquence ni mon argent ne purent vaincre.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Je ne me pose pas en bégueule, et j'aime à rire, comme tout le monde...Octave Mirbeau (1848-1917)
C'était une joie naïve et presque enfantine, qui eût rendu ridicule et bégueule toute attitude de méfiance et de réserve.George Sand (1804-1876)
Le jour où les beaux messieurs, les rigolos qui viennent pour s'amuser aux fêtes sauront trouver ici une jolie fille... pas bégueule, il n'y aura plus besoin d'aller les chercher...Oscar Méténier (1859-1913)
Je ne fais pas la bégueule avec vous, moi, je dis la chose telle qu'elle est ; j'aimerais à avoir huit cent mille livres de rente : vrai, ça me ferait plaisir !George Sand (1804-1876)
Tu vois comme elle a été élevée, pas bégueule, pas fière, et pourtant il serait impossible de pousser avec elle la gaminerie un peu loin.Louis Ulbach (1822-1889)
Au premier regard, je la pris pour une sainte ; au second, je lui trouvai un air bonne fille, point bégueule du tout et fort accommodant.Émile Zola (1840-1902)
Elle n'est pas plus bégueule qu'une autre, la grande ; mais ces mœurs patriarcales l'écœuraient vraiment trop !Albert Cim (1845-1924)
Cette bégueule m'a dédaigné, humilié, insulté dans cette histoire de la baraque que je vous contais tout à l'heure...Paul Mahalin (1838-1899)
Une coquette, qui fait la bégueule avec les jeunes gens, et qui demeure avec un vieux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Bien que dame de charité de sa paroisse provinciale, elle n'est pas bégueule dans ses relations.Armand Silvestre (1837-1901)
Les deux sœurs n'insistèrent pas, et laissèrent la bégueule se tenir à part et garder à son aise toute sa dignité.Jean-Nicolas Bouilly (1763-1842)
Que fera-t-il d'une bégueule d'un sérieux à glacer, qui ne parle jamais qu'à propos, et qui fait tout avec poids et mesure ?Denis Diderot (1713-1784)
Il faudrait ou faire comme elles, ou passer pour une bégueule ; et franchement, l'un et l'autre me paraît fort.Denis Diderot (1713-1784)
Nous allons nous amuser ce soir : je suis bien sûr qu'il n'y a pas une bégueule ici et qu'on pourra avoir de l'esprit sans peur de l'estampille.Arsène Houssaye (1815-1896)
Vieille, laide, rousse et l'air bégueule, elle ne pouvait compter que sur son mérite pour s'attirer les cœurs.Pamphile Le May (1837-1918)
Je ne suis pas bégueule, je vous en préviens, mais je ne sais pas de couplets de corps de garde.Alfred de Musset (1810-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BEGUEULE » s. f.

Injure populaire qu'on dit aux femmes de basse condition qu'on taxe de niaiserie, & d'avoir toûjours la gueule bée ou ouverte.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019